Juillet & Août 2019: le label HRS4R

Le label HRS4R

L’Union européenne, consciente de l’importance de la recherche pour la société et la croissance économique, souhaite mettre en place de meilleures conditions de travail pour les chercheurs : recrutement, avancement de carrière, stabilité des postes, etc.

Pour cela, elle a créé un label, intitulé « Human Resources Strategy for Researchers » ou HRS4R, qui distingue les structures de recherche (universités, instituts, centres, entreprises) qui mettent en place une stratégie d’application des principes de la Charte européenne du Chercheur et le Code de conduite pour le Recrutement des Chercheurs publiés en 2005 par l’Union européenne.

Le label HRS4R s’appuie sur 40 principes répartis dans 4 domaines :

  • Aspects éthiques et professionnels
  • Recrutement et sélection
  • Conditions de travail et sécurité sociale
  • Formation et développement de carrière

Comment obtenir le label ?

Il s’agit d’un processus en 5 étapes :

1) Analyse des forces et faiblesses: L’Université réalise une auto-évaluation (gap analysis) mettant en évidence les principes de la Charte et du Code respectés et ceux qui ne le sont pas encore. Le lancement du processus doit être notifié à la Commission et il nécessite la création d’un comité de pilotage puis de groupes de travail au sein de l’université ;

2) Plan d’action: L’Université élabore un plan d’action qui va permettre de remédier aux manques identifiés dans l’auto-évaluation. (ex : Traduire systématiquement des fiches de poste ; Rédiger une procédure complète et adéquate de dépôt de brevet, Mise en place de procédures pour le recrutement transparentes, ouvertes et basées sur le mérite,…) ;

3) Demande de reconnaissance: Le plan d’action est envoyé à la Commission et publié sur le site de l’établissement : si le plan d’action est jugé satisfaisant, la Commission européenne octroie le label pour une durée de cinq ans;

4) Auto-évaluation: Deux ans après l’obtention du label, l’Université réalise un bilan interne des progrès effectués par rapport à ce qui était prévu et ajuste son plan d’action en conséquence ;

5) Évaluation par des pairs: Au bout de cinq ans, un nouveau bilan interne doit être effectué mais il s’accompagne cette fois d’une visite d’experts de la Commission européenne. En fonction des progrès effectués et du nouveau plan d’action, la Commission européenne décide de prolonger ou non le label pour 5 années supplémentaires.

Quels sont les avantages du label ?

  • Pour les chercheurs :

Le label garantit que l’établissement améliore continuellement les conditions et l’accompagnement des chercheurs en promouvant un environnement de travail attrayant, une gestion des ressources humaines transparente, …

  • Pour les services :

S’inscrivant dans une démarche qualité, le label fournit un cadre permettant une meilleure compréhension de l’environnement de recherche et son amélioration.

La mise en place du label nécessite l’implication de nombreux services travaillant sur de nombreux domaines : ressources humaines, recherche, juridique, écoles doctorales, financier, international, éthique, ... En se réunissant dans des groupes de travail, ces services, peuvent échanger et travailler ensemble autour d’un objectif commun.

  • Pour l’Université :

Le label permettra à l’Université de bénéficier d’une visibilité et d’une attractivité européenne et internationale accrue.

Le label affiche publiquement le soutien de l’établissement aux chercheurs. Cela signifie qu’au niveau européen et international, il constitue un avantage compétitif lors de dépôts de projets (à note égale, un coordinateur de projet porteur du label pourra être préféré à un autre) et pour attirer des chercheurs d’excellence (un enjeu d’actualité à l’heure du Brexit et des élections présidentielles américaines). L’application de la Charte et le Code sont désormais des critères obligatoires mentionnés dans la convention de subvention (article 32) de la Commission européenne pour les projets Horizon 2020.

Enfin, la labellisation permet de rejoindre un réseau paneuropéen de chercheurs et d’institutions de recherche partageant des valeurs et des bonnes pratiques communes.

HRS4R à l’URCA

  • L’URCA est signataire de la Charte européenne du chercheur et du Code de conduite pour le recrutement des chercheurs depuis 2006.
  • En 2015, l’URCA commence à mettre en place des démarches pour s’inscrire dans la stratégie de dépôt pour l’obtention du label HRS4R.
  • En 2018, la démarche est portée politiquement par Anne Jussiaume, Vice Présidente déléguée à l’ éthique et à la déontologie

De nombreuses universités françaises sont actuellement en train de mettre en place le label ou l’ont obtenu (Universités de Franche-Comté, Université de Lorraine, Strasbourg ...). Vous pouvez lire l'entretien de Stéphanie Rossard et Marion Kaczkowski de l'Université de technologie de Compiègne, labélisée HRS4R depuis 2016.