L’université de Reims Champagne-Ardenne lauréate d'un PIA avec son projet Bioeco Academy.

Publié le 08 juillet 2020

Le 8 juillet 2020, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’Investissement, ont annoncé les résultats de l’appel à projet « Campus des métiers et des qualifications » de l’action « Territoires d’innovation pédagogique » du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA)1.

12 projets ont été retenus, dont le projet Bioeco Academy porté par l’université de Reims Champagne-Ardenne. A ce titre, l’URCA bénéficiera d’un financement par l’Etat permettant la mise en œuvre du projet.

Le projet Bioeco Academy doit permettre à moyen terme de développer les formations émergeantes et de mieux accompagner les publics du secteur de la bioéconomie, de valoriser cette dernière à l’échelle régionale et de se positionner comme référent au niveau européen. Pour cela, il s’appuiera notamment sur une démarche collaborative entre les établissements de formation (allant du collège au bac+8) et de recherche, en partenariat avec les collectivités territoriales, la région académique Grand Est et les acteurs du tissu socio-économique.

La Bioeco Academy a ainsi pour but de créer et de construire un véritable campus de référence sur la bio économie, s’articulant autour de 3 grandes orientations : faire connaître et valoriser le secteur de la bioéconomie et des biotechnologies industrielles pour favoriser une orientation active des apprenants ; développer l’ambition des apprenants et encourager l’élévation du niveau de qualification ; améliorer l’insertion professionnelle.

Elle comprendra un ensemble d’actions et de dispositifs déclinés en cinq axes qui permettront à moyen terme de développer les compétences des apprenants dans le domaine de la bioéconomie. En phase avec les besoins des industriels, ce véritable outil d’aménagement du territoire permettra à la région d’atteindre son ambition de leadership européen grâce à :

  • un lieu qui incarne le dispositif au travers d’un bâtiment totem, visible et identifiable par tous les publics, symbole concret de la volonté partagée par tous les acteurs d’accueillir tous types d’apprenants,
  • un observatoire capable de diagnostiquer les besoins des entreprises en formations, d’articuler et d’adapter l’offre de formation,
  • des innovations en matière de formations, construites en étroite concertation avec les industriels, « end users » du dispositif, et des partenariats concrets en matière d’orientation des publics, de la découverte des métiers et des formations,
  • des actions permettant une ouverture sociétale, économique, culturelle et sportive pour l’ensemble de la population, en particulier pour les apprenants,
  • une ouverture vers l’international, avec un dispositif proposé aux pays membres de l’Union Européenne ainsi qu’à l’international.

La Bioeco Academy permettra, à terme, d’assurer une meilleure orientation, une meilleure réussite et une meilleure insertion professionnelle pour chaque usager, quels que soient son origine (néo-bachelier ou en formation tout au long de la vie), ses compétences ou son projet professionnel en lien avec la bioéconomie; et ce, par des dispositifs dédiés. Elle concerne à ce jour un total de plus de 3400 bénéficiaires tous profils confondus (apprenants, salariés en alternance, en formation continue et stagiaires de la formation professionnelle, demandeurs d’emploi CPF DE transition etc…).

L’université remercie l’ensemble des partenaires qui ont soutenu cet appel à projet :

Les collectivités territoriales : la Région Grand Est, le Grand Reims, la ville de Reims, la ville de Châlons en Champagne, Troyes Champagne Métropole

La région académique Grand Est

Les acteurs de la formation : les lycées généraux, technologiques et agricoles (Avize VITI Campus, Crogny, Les Lombards, Libergier, Oehmichen, Saint Pouange, EPL de l’Aube, EPL Balcon des Ardennes, EPL Chaumont, EPL Rethel, PFAE de Somme Suippe, EPL de Sommes-Vesles), les CFA (Avize VITI Campus, EPL de l’Aube, EPL Chaumont, Saint Jean Baptiste de la Salle, EPL Balcon des Ardennes), les organismes de formation continue (Greta de Reims, Greta Sud Champagne Balcon des Ardennes), Néoma BS Reims (51), UTT, AgroParisTech, CentraleSupélec et collèges membres du Campus des Métiers et des Qualifications Bioraffinerie Végétale et Biotechnologies Industrielles Grand Est

Les acteurs de la formation et de la recherche dont le Centre Européen de Biotechnologie et de Bioéconomie (CEBB)

Les acteurs du tissu socio-économique : Chamtor (51), le Crédit Agricole du Nord Est (51), Givaudan, Active Beauty (51), Cristal Union (51), la CCI de la Marne (51), France Chimie (02), Fibres Recherche Développement (10), Viti-Concept (51), Accustica (51), Terre Avenir, Maison pour la science de Champagne-Ardenne, l’APEC, Pôle Emploi, Entreprendre Pour Apprendre, en particulier OCAPIAT (51), Socofret (51), l’Européenne de Biomasse Bazancourt (51), le Pôle de Compétitivité de la Bioéconomie (IAR), l’UIMM Champagne Ardenne, la Chambre d’agriculture de la Marne (51), Bionef (93), LI-COR (Allemagne), Socofret (51), InVivo (France et monde), Vranken-Pommery, le journal L’Union (51), la Fondation Paris Reims (51) pour leur soutien financier.

[1] le Programme d’investissements d’avenir (PIA), piloté par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI), a été mis en place par l’État pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire, afin de permettre à la France d’augmenter son potentiel de croissance et d’emplois.