Le président du Mali honore l’université de Reims Champagne-Ardenne dans son discours

Publié le 19 novembre 2018

Lors de sa venue à Reims , le 6 novembre dernier, dans le cadre de la cérémonie à la mémoire des « héros de l'armée noire » (200.000 soldats africains étaient venus combattre aux côtés de la France lors de la Première Guerre mondiale), le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, en présence du président de la République française Emmanuel Macron, a souligné l’importance de l’université de Reims Champagne-Ardenne pour son pays et le peuple malien « creuset formateur d’une élite de qualité de par la France, de par le monde. Nombre de cadres, parmi les meilleurs de mon pays, y ont été formés et, pour faire simple, je vous dirai que deux des anciens Premiers ministres du Mali sont sortis de cette Université ».

Retrouver le discours intégral du président du Mali

Le monument aux héros de l'armée noire inauguré ce 6 novembre est une réplique de l’œuvre du sculpteur Paul Moreau-Vauthier, construite à Reims en 1924 pour rendre hommage aux combattants africains et notamment aux tirailleurs sénégalais, le monument original dédié « aux héros de l'armée noire », elle avait été démontée et emportée en 1940 par l'armée allemande.

Au total, 200.000 soldats africains ont combattu pendant la Première Guerre mondiale et 30 000 ont trouvé la mort entre 1914 et 1918.