Une scientifique de FARE choisie par l’ANSES comme expert scientifique

Publié le 03 juillet 2019

Le professeur Françoise Berzin de FARE a intégré le groupe de travail (GT) « Évaluation des risques liés aux pratiques de déballage mécanique des anciennes denrées alimentaires destinées à l'alimentation animale » qui se tiendra entre avril 2019 et septembre 2020.

Ce GT a été mis en place par l’agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) qui est un établissement public créé en juillet 2010, sous la tutelle des ministères chargés de la Santé, de l'Agriculture, de l'Environnement, du Travail et de la Consommation. Les réflexions de ce GT s’inscrivent dans le contexte de la valorisation des anciennes denrées alimentaires qui est en augmentation constante (économie circulaire). La mécanisation du procédé de déballage conduit très fréquemment à la présence de résidus d'emballage dans le produit fini. Or, les emballages sont inscrits à la liste des matières premières interdites en alimentation animale, établie par le règlement (CE) n°767/2009.

Du fait de leur composition, les emballages utilisés en agro-alimentaire peuvent présenter un danger physique (résidus de plastique, métal, verre) ou chimique (composés toxiques, présence de métaux lourds, encres minérales, dioxines) pour l'animal, l'environnement et l'homme. Aucun seuil limite de résidu n'est actuellement fixé par la réglementation européenne. En France, en revanche, aucun seuil n'a encore été fixé pour les contrôles officiels, faute de capacité à justifier le choix d'une valeur chiffrée maximale tolérée. Dans ce contexte, l'ANSES est saisie pour qu'elle identifie, sur la base des connaissances scientifiques actuelles, les dangers physiques et chimiques liés à la présence de résidus de composants d'emballages fréquemment retrouvés dans les aliments pour animaux, en précisant si les dangers.

Contact : Pr Françoise Berzin, francoise.berzin@univ-reims.fr

En complément