Un nouveau simulateur en chirurgie à la faculté de Médecine

Publié le 20 janvier 2020

L’université de Reims Champagne-Ardenne a fait le choix de se doter d’un simulateur en chirurgie, le P4P (Pulse for Practice), un dispositif permettant aux étudiants de pratiquer des interventions sur des modèles cadavériques humains.

La simulation au cœur de la formation

Jusqu’à une dizaine d’années la formation pratique des internes en chirurgie reposait tout d’abord sur des dissections dans les Laboratoires d’Anatomie sur des corps frais ou embaumés. Cette formation était complétée au bloc opératoire par la répétition de gestes effectués précédemment par les chirurgiens seniors qui les encadraient. Récemment, les premiers simulateurs en chirurgie sont apparus et consistaient en des modèles mécaniques plus ou moins bien semblables au vivant. Ils étaient avant tout destinés à l’apprentissage des tous jeunes internes. Ces derniers progressant, ils ne suffisaient plus et étaient rapidement dépassés. La formation chirurgicale se continuait exclusivement au bloc opératoire. Aujourd’hui, l’amélioration des procédures et des techniques chirurgicales (robotique et coelioscopique) impose un recours encore plus important à une formation adaptée et performante. L’acquisition du système P4P est une véritable avancée pour la formation des internes en chirurgie de la Faculté de Médecine de Reims. L'apprentissage dans un contexte réaliste de simulation augmente le niveau d'acquisition des compétences des internes et diminue leur stress et leur anxiété.

Un simulateur en chirurgie hyper réaliste

Le P4P permet de simuler les fonctions vitales en revascularisant et en ventilant le cadavre des patients qui ont fait don de leur corps à la science. Pour cela ce système comprend comme principaux modules :

  • une base (P4P Power) permettant la circulation d’un substitut sanguin et d’une ventilation ;
  • un module de contrôle (P4P Control) commandant la base et permettant de simuler les constantes du patient simulées durant un exercice. Par exemple il peut faire varier de façon simple la pression artérielle ou la fréquence respiratoire ;
  • un logiciel de debriefing (P4P Debrief) permettant de gérer les scenarii développés, de revoir la totalité de l’exercice pour leur analyse ultérieure avec les participants.

Le P4P offre donc la possibilité aux étudiants de mimer des situations hyper réalistes de bloc opératoire et de les former à différents domaines d’application : chirurgie cardiaque, thoracique, viscérale, urologique, plastique, gynécologique, vasculaire. Ce système sert également à la formation médicale continue des chirurgiens séniors aussi bien du CHU que des CHG champardennais ou du secteur libéral.

Le numérique dans les études de santé

L’URCA favorise le déploiement d’outils numériques innovants au service de la pédagogie et de la recherche. Le simulateur en chirurgie (P4P) fait partie de l’un des nombreux outils pédagogiques innovants proposés par l’université. L’acquisition d’un simulateur ophtalmologique de toute dernière génération en 2018 et récemment de la suite d’applications 3D Visible Body (Atlas anatomique) fait du campus santé de l’URCA l’un des mieux équipés de France. L’objectif pour l’université est de mettre en œuvre un projet de maison de la simulation en santé ce qui permettrait de renforcer l’attractivité des facultés médecine, pharmacie, odontologie et du territoire en matière de santé.