L’URCA partenaire d’un projet labellisé sur la protection des plantes

Publié le 20 octobre 2020

C’est dans le cadre d’un appel à proposition de réseaux mixtes technologiques (RTM) lancé en décembre 2019 par le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation que le projet « BESTIM : stimuler la santé de la plante dans des systèmes agroécologiques » a reçu fin septembre sa labellisation.

Porté par ARVALIS - Institut du végétal et ses partenaires dont le laboratoire RIBP de l’université de Reims Champagne-Ardenne, ce projet part du constat que la disparition progressive d’une large partie de la gamme de produit phytosanitaires, rend indispensable la recherche de nouveaux modes de protection des cultures. Le RMT BESTIM, s’insère dans cette logique et prend en compte l'immunité de manière globale en plaçant la physiologie de la plante au cœur de la réflexion. Il adaptera ainsi le concept d'immunité écologique (initialement décrit dans le système animal) au système végétal dans un contexte agro-écologique.

Labellisé pour 5 ans à compter du 1er janvier 2021, le RMT BESTIM vise à rassembler à la fois la communauté scientifique et technique mais aussi la R&D de terrain. Il prend la suite du RMT Elicitra (2010 - 2019) qui a permis de créer un réseau autour de la santé des plantes et a produit de nombreux livrables.

Le programme est structuré autour des axes suivants :

  • Veille à l'innovation sur les leviers et méthodes liés à l'immunité écologique ;
  • Optimisation des méthodologies d'évaluation et de mise en œuvre des leviers de l'immunité agroécologique (intégrant le rôle du microbiote) ;
  • Caractérisation des mécanismes des leviers et de leurs interactions en vue d'optimiser l'immunité agroécologique ;
  • Reconception des systèmes de culture ;
  • Formation et communication sur l'immunité agroécologique.

Avec l’appui de l’INRAE, Vegenov, l'Institut Polytechnique UniLaSalle et l'Institut Agro - Sup Agro, le RMT BESTIM réunit aujourd’hui de nombreux partenaires désireux de s’engager collectivement dans cette démarche : FNAMS, IFPC, IFV, Agro Montpellier, ITAB, ITEIPMAI, EPLEFPA de Toulouse, lycée agricole d'Yvetot, Lycée viticole de Davayé, lycée viticole de Beaune, lycée viticole d'Avize, Terres Inovia, UNILET, Université de Bourgogne, Université de Bordeaux, Université Blaise Pascal, Université de Perpignan, Université de Picardie, Université de Reims Champagne-Ardenne, Université de Rouen, Université de Tours, Vegenov, YNCREA.

EN COMPLÉMENT

Les réseaux mixtes technologiques (RMT) sont des partenariats introduits par la loi d’orientation agricole de 2006. Ils visent à développer des relations de travail approfondies entre acteurs de la recherche, de la formation et du développement sur une thématique donnée. Les RMT sont financés par le CASDAR et suivis par le Ministère de l’Agriculture.