Mai 2017 - Le programme Interreg VA

Logo Interreg

Le programme Interreg France-Wallonie-Vlaanderen (FWVL) est un programme de coopération transfrontalière dont l'objectif premier est la réduction des disparités entre les régions transfrontalières françaises et belges. Couvrant un territoire de 62 000km², le programme englobe une population de près de 11 millions d'habitants se répartissant sur plusieurs départements du Nord-Est de la France ainsi que sur les Provinces de Flandre et de Wallonie.

Carte territoire couverts par Interreg FWVL

Sur la période 2014-2020, le programme est doté d'un budget de 170 millions d'euros de contribution de la part du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

Quatre grands axes de coopération, devant servir à relever les défis spécifiques de cette aire géographique, ont été déterminés :

Axes Interreg

Axe 1 : Améliorer et soutenir la collaboration transfrontalière en Recherche et Innovation

Axe 2 : Accroître la compétitivité transfrontalière des PME

Axe 3 : Protéger et valoriser l'environnement par une gestion intégrée des ressources transfrontalières

Axe 4 : Promouvoir la cohésion et l'identité commune des territoires transfrontaliers

Pour déposer un projet Interreg FWVL, la thématique doit s'inscrire dans l'un des quatre grands axes cités précédemment. Deux autres prérequis sont également nécessaires afin de pouvoir prétendre au statut de porteur de projet :

1) Un consortium doit être composé, à minima d'un partenaire de chaque côté de la frontière

2) Le projet doit apporter une plus-value transfrontalière


Le programme Interreg VA France Wallonie Flandre a connu un engouement particulier à l’URCA sur les deux appels de la période 2014-2020 avec 20 pré-projets déposés en 2015, dont 8 ont été acceptés en 2016 et sont actuellement en cours.

guillemets

Deux enseignants-chercheurs de l'URCA ont accepté de parler de leur expérience sur le programme:

Halima KERDJOUDJ, maître de conférences à BIOS et partenaire du projet Interreg TEXTOS. Lire l'entretien

Sébastien ALIX, maître de conférences au LISM et partenaire du projet Interreg ELASTOPLAST. Lire l'entretien

BIOSCREEN (coordination)

Projet sur les nouvelles molécules biosourcées et multifonctionnelles pour le biocontrôle des agents phytopathogènes des cultures de la région transfrontalière.

DIADEM (coordination)

Projet sur le développement d'une approche intégrée pour le diagnostic de la qualité de l’eau de la Meuse.

VALBRAN (coordination)

Projet sur la valorisation du son de blé.

ALPO

Projet sur les Nouveaux Matériaux Polymères issus de la Biomasse Micro algue.

TEXTOS

Projet pour le développement d'une matrice biofonctionelle pour la régénération tissulaire

SAFESIDE

Projet sur le Système d'Analyse de Feux et Emanations par Spectroscopie Infrarouge à Distance et Embarquée.

ELASTO-PLAST

Projet sur les élastomères thermoplastiques, depuis les conventionnels à ceux de seconde génération.

NANOCARDIO

Projet pour la Détection de plaques athéroscléreuses par IRM et imagerie optique.

guillemets

Sur cet appel, 216 pré-projets ont été déposés sur toute la zone transfrontalière, 102 ont été sélectionnés pour la deuxième étape et ce sont finalement 75 projets qui ont été financés, soit un taux de succès de 35% pour le premier appel. L’URCA a eu un taux de succès légèrement supérieur avec 40% des projets déposés qui ont été financés.

Pour le deuxième appel de novembre 2016, 8 pré-projets ont été déposés par l’URCA et 5 ont été sélectionnés pour être redéposés en deuxième étape, le 7 avril dernier. Parmi ces 5 projets, dont 1 en coordination, deux appartiennent à l’axe 1 recherche et innovation (domaines d’application AEBB et santé), deux à l’axe 4 cohésion et identité (domaine d’application santé) et le dernier appartient à l’axe 2 compétitivité des PME (domaine d’application AEBB).