Campagne violences sexistes et sexuelles

Publié le 12 avril 2018

Le 25 novembre 2017, à l'occasion de la journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes, le Président de la République déclarait l'Egalité entre les femmes et les hommes "grande cause nationale" du quinquennat et énonçait les premières mesures gouvernementales portant sur la lutte contre les violences sexuelles et sexistes.

Le 8 mars 2018, à l'occasion du comité interministériel aux Droits des femmes et à l'égalité entre les femmes et les hommes, Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, réaffirmait son engagement en faveur de l'égalité femme-homme et annonçait une série de mesures prioritaires parmi lesquelles :

  • la mise en place d'une cellule d'accueil et d'écoute dans chaque université d'ici la rentrée 2018 afin que toutes les victimes bénéficient d'un accompagnement et d'un soutien en cas de violences sexistes et sexuelles ;
  • le lancement d'une campagne de communication et de sensibilisation sur les violences sexistes et sexuelles dans l'enseignement supérieur et la recherche.

Lancée le 19 mars 2018 par Frédérique Vidal et Marlène Shiappa, Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, la campagne "Stop aux violences sexistes et sexuelles dans l'enseignement supérieur" est soutenue par les organisations étudiantes et les conférences d'établissements. Objectifs visés : informer le public universitaire sur les violences sexistes et sexuelles qui peuvent exister au sein des établissements d'enseignement supérieur, favoriser la prise de conscience et le changement des comportements, mobiliser les acteurs et accompagner les victimes.

En complément, des informations sont disponibles sur le site du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et sur le site etudiant.gouv.

Je vous remercie pour votre engagement contre les violences sexistes et sexuelles dans l'enseignement supérieur qui contreviennent à la dignité et au respect de chacune et chacun, et constituent une entrave au développement des compétences et des talents qui sont la mission même du service public de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Affiche de la campagne Affiche de la campagne Affiche de la campagne Affiche de la campagne