Filières ingénieurs

En téléchargement

Fiche descriptive de la formation
Détails de la formation sur le site URCA


Objectifs

L’objectif du diplôme Ingénieur Génie Electrique et Robotique est de former pour les entreprises industrielles des ingénieurs opérationnels, pluridisciplinaires, capables de concevoir, piloter et contrôler des systèmes industriels complexes en apportant des solutions technologiques innovantes.

L’accent est mis sur le génie électrique, la production automatisée et la robotique. L’élève-ingénieur devra être capable de définir l’architecture générale de la machine ou de la ligne de production qui sera entièrement automatisée.

Outre les compétences techniques, les élèves ingénieurs possèderont des capacités à diriger et à communiquer aussi bien en interne qu'en externe, à coordonner et à gérer simultanément des hommes et des techniques différentes, des coûts et des délais très serrés pour la réussite d'un projet commun.


Débouchés

La formation GER vous permettra d’occuper des postes tels que :

  • Ingénieur robotique
  • Ingénieur automaticien
  • Ingénieur méthodes-ordonnancement-planification
  • Ingénieur intégration de lignes de production
  • Ingénieur de production
  • Ingénieur process
  • Ingénieur d’étude en génie électrique
  • Ingénieur industrialisation
  • Ingénieur produit
  • Ingénieur essais électrotechniques

dans des secteurs d’activités variés tels que les SSII et les sociétés de conseil en technologies, la métallurgie, les industries de production et de transformation, la mobilité (aérien, automobile, ferroviaire, maritime), l’énergie, l’agro-alimentaire, la défense, le médical et l’industrie pharmaceutique, l’environnement, le loisir …


Admission

Procédure : admissibilité sur dossier, entretien et tests. Admission définitive à la signature du contrat d’apprentissage.

Admission possible en deuxième année pour les élèves ayant validé leur première année en formation d’ingénieur sous statut d’étudiant ou sous statut d’apprenti.

Condition : avoir moins de 30 ans à la date de signature du contrat d’apprentissage.

En téléchargement


Objectifs

L’objectif du diplôme ingénieur MGP Bureau d'Études, Conception et Fabrication est de former des ingénieurs aux nombreux métiers basés sur l’innovation et la recherche dans les petits et grands groupes industriels, ou dans les organismes institutionnels.

La formation académique repose sur les connaissances nécessaires à un ingénieur tourné vers la conception et la mise en forme (matériaux, mécanique, caractérisation, automatisation…). Une large part est faite aux procédés innovants avec notamment la fabrication additive, les procédés de soudage et la chaîne numérique. L’ouverture à l’innovation et à l’entreprenariat est concrétisée par des enseignements, des activités transverses et des événements spécifiques.

Outre les compétences techniques, les élèves ingénieurs possèderont des capacités à diriger et à communiquer aussi bien en interne qu'en externe, à coordonner et à gérer simultanément des personnes et des techniques différentes, des coûts et des délais très serrés pour la réussite d'un projet commun.


Débouchés

Les principaux débouchés professionnels sont :

  • Ingénieur de production, de fabrication, d’industrialisation ingénieur produit, process, R&D, bureau d’étude
  • Ingénieur en simulation, fiabilisation
  • Ingénieur méthodes et organisation, qualité
  • Ingénieur essais, mesures et tests …

Admission

Procédure : admissibilité sur dossier, entretien et tests. Admission définitive à la signature du contrat d’apprentissage.

Admission possible en deuxième année pour les élèves ayant validé leur première année en formation d’ingénieur sous statut d’apprenti.

Condition : avoir moins de 30 ans à la date de signature du contrat d’apprentissage.


Télécharger l'article du journal l'ardennais qui dresse le portrait de Marie Fostier, élève ingénieur à l'EiSINe.

En téléchargement


Objectifs

L’objectif du diplôme spécialité MGI Maintenance 4.0 est de former des ingénieurs opérationnels, pluridisciplinaires, capable de moderniser, fiabiliser des systèmes industriels complexes en apportant des solutions technologiques innovantes en mécanique, en automatisme et robotique, en instrumentation et objets connectés. Le tout en veillant au respect des normes (techniques et environnementales), de la sécurité et des contrôles réglementaires.

L’ingénieur doit être apte à : comprendre et intégrer les enjeux et la stratégie de l’entreprise, analyser et rechercher des solutions à un problème de maintenance dans un environnement relevant de l’industrie 4.0, conduire un projet de travaux neufs ou d’arrêts techniques et développer des capacités à diriger et à communiquer aussi bien en interne qu’en externe, à coordonner et gérer simultanément des hommes et des techniques innovantes.


Débouchés

Les principaux débouchés professionnels sont :

  • Ingénieur et responsable maintenance travaux neufs,
  • Ingénieur chargé d’affaires,
  • Ingénieur fiabilisation,
  • Ingénieur méthodes-ordonnancement-planification,
  • Ingénieur process et méthodes, auto entrepreneur.

Les diplômés de la spécialité MGI Maintenance 4.0 exercent leur activité dans les secteurs liés aux industries métallurgiques, agroalimentaires, aéronautiques, aéro-navales et toutes formes d’industries manufacturières, les secteurs de la santé, de l’énergie ou des loisirs mais aussi dans les sociétés ou groupes de services aux industries (prestataires).


Admission

Procédure : admissibilité sur dossier, entretien et tests. Admission définitive à la signature du contrat d’apprentissage.

Admission possible en deuxième année pour les élèves ayant validé leur première année en formation d’ingénieur sous statut d’étudiant ou sous statut d’apprenti.

Admission possible en formation continue pour des salariés d’un niveau Bac+2 justifiant d’une expérience industrielle d’au moins 4 ans

Condition : avoir moins de 30 ans (pour les apprentis) à la date de signature du contrat d’apprentissage.

En téléchargement

Fiche descriptive de la formation

Inscriptions

Site des admissions des UT


Objectifs

L’Usine du futur et l’ingénierie numérique sont les deux leviers technologiques générateurs de croissance et de productivité au service d’une société toujours plus connectée, en quête de biens de consommation de qualité, personnalisés, et qui doivent rester accessibles au plus grand nombre.

Contribuer à ces deux domaines nécessite de se former à des sciences en constante évolution telles que l’informatique industrielle, l’automatique, la robotique, le traitement du signal, l’électronique, les télécommunications…

La formation PSI délivre en trois années l’ensemble de ces compétences qui peuvent ensuite être appliquées à la conception de systèmes embarqués innovants et connectés (automobile, avionique, ferroviaire, téléphonie…) ou de systèmes automatisés de production performants et intelligents (toutes industries).

Les ingénieurs PSI sont aptes à intervenir sur l’ensemble des niveaux d’une chaîne de production, d’une chaîne de traitement de l’information, ou de contrôle/commande automatisée : instrumentation, conception électronique, mécatronique, interconnexions, système d’information, ou encore développement d’applicatifs.


Débouchés

Les diplômés de la formation PSI exercent leurs activités dans les entreprises industrielles de production de biens ou les industries agroalimentaires, dans les sociétés de service et de conseil en technologies (SSII, sociétés éditrices de progiciels et d’applications de supervision ou d’automatisation des procédés industriels), dans les centres de recherche et développement des secteurs des transports, de la santé ou de l’énergie.

Ils y exercent les métiers d’ingénieurs automaticien, MES, systèmes et supervision, roboticien, recherche et développements, informatique industrielle, productique et qualité, ingénieur en informatique industrielle, ingénieur systèmes, développement temps réel, ingénieur traitement du signal, ingénieur intégration logicielle ou encore ingénieur conception électronique.

Les étudiants désireux de s’orienter vers une carrière universitaire ou plus généralement vers le domaine de la recherche et du développement ont la possibilité de poursuivre leurs études en doctorat à l’issue de l’obtention de leur diplôme d’ingénieur. Ils peuvent notamment effectuer leurs études doctorales au laboratoire CReSTIC (EA3804) auquel s’adosse la formation.


Admission

La procédure de recrutement des élèves en première année de la formation PSI est commune au réseau des universités de technologie (UTC, UTT, UTBM). Elle concerne les étudiants issus :

du tronc commun de l’UTT de droit ;
du concours Centrale-Supélec (à partir de la rentrée d’automne 2017) ;
de la CUPGE de l’URCA sous condition de résultats et entretien ;
de formations appartenant à la grille des diplômes recevables du réseau des UT (sur dossier et entretien) :

DUT génie électrique et informatique industrielle, DUT génie mécanique et productique, DUT génie industriel et maintenance, DUT mesures physiques, DUT réseaux et télécommunications ;
Classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) ;
Classe préparatoire aux grandes écoles ATS (Adaptation Technicien Supérieur) ;
Cycle universitaire préparatoire aux grandes écoles (CUPGE) ;
Seconde année de Licence sciences pour l’ingénieur (SPI) à orientation électronique, énergie électrique et automatique (EEA), Licence électronique, énergie électrique et automatique (EEA), Licence sciences de la matière ou équivalent.

Toute entrée en cours de cursus fait l’objet d’une étude individuelle pour la reconnaissance des crédits ECTS déjà obtenus. La procédure de candidature est décrite sur le site des admissions des UT.

Contact : maxime.colas@univ-reims.fr

Témoignages d'apprentis ingénieurs

Retrouver des témoignages d'apprentis ingénieurs en cliquant ICI

Travaux des étudiants

Etudiants

Ethique et futurs diplômés

Une sensibilisation à l'éthique est incluse dans plusieurs cursus de niveau bac+3 à bac+4 .

Les étudiants doivent illustrer leur réflexion d'une société éthique et durable en rédigeant un texte de fiction ou toute autre forme à leur convenance.

Quelques textes, disponibles à partir des liens ci-dessous, illustrent la qualité du travail des étudiants (en spécialités d’ingénieurs A2i, GER et MG) :