DFGSM2 /DFGSM3

inscription en DFGSM2 - DFGSM3 2021-2022

les inscriptions se font sur le bureau virtuel du 06 au 20 juillet 2021 et du 18 août au 8 septembre 2021

Vaccination Covid

Lors de son allocution en date du 12 juillet 2021, le Président de la République a annoncé que la vaccination anti-Covid-19 serait rendue obligatoire pour le personnel soignant. L’obligation vaccinale devrait avoir un champ d’application large couvrant les élèves et les étudiants exerçant avec les professionnels de santé mentionnés à la 4ème partie du Code de la Santé Publique(dont formations Médecine, Maïeutique, Odontologie et Pharmacie), notamment. Cette obligation est susceptible de s’appliquer dès la mi-septembre 2021.

Je conseille donc à ceux parmi vous qui ne le sont pas, de se faire vacciner le plus rapidement possible sous peine de ne pas pouvoir réaliser de stages à la rentrée, que ce soit en milieu hospitalier, milieu médico-social, ou en secteur ambulatoire ...

Vous pouvez dès à présent prendre RV au CHU de Reims, dans un des nombreux centres de vaccination ouverts à cet effet, dans les pharmacies et auprès des professionnels de santé (infirmiers, ..) référencés.

N Pham

Deuxième et troisième année du premier cycle de Formation Générale en Sciences Médicales (FGSM2 / FGSM3)

La 2e année (FGSM2) comprend les semestres 3 et 4 équivalent chacun à 30 crédits ECTS.
La 3e année (FGSM3) comprend les semestres 5 et 6 équivalent chacun à 30 crédits ECTS.

La troisième année d’études (FGSM3) est sanctionnée par la délivrance du diplôme de formation générale en sciences médicales (DFGSM). Il est délivré selon l’article 12 de l’arrêté susvisé aux étudiants ayant validé l’ensemble des unités d’enseignement et acquis les 180 crédits européens, compte tenu de la première année commune aux études de santé (PACES).

Le DFGSM correspond au niveau licence.

Cette disposition impose aux étudiants de valider à l’issue de la 3ème année tous les enseignements et stages relevant :
- du DFGSM2 et du DFGSM3

Le passage dans l’année supérieure (en DFASM1) n’autorise aucun module, unité d’enseignement, ni stage en retard.

La formation a pour objectif d’acquérir la connaissance d’une base scientifique large et de tous les aspects de la sémiologie générale.

NOTE POUR LUTTER CONTRE LE PLAGIAT

De juridiction constante, en s'appropriant tout ou une partie d'une oeuvre pour l'intégrer dans son propre document, l'étudiant se rend coupable d'un délit de contrefaçon (au sens de l'article L.335.1 et suivants du code de la propriété intellectuelle). Ce délit est dès lors constitutif d'une fraude pouvant donner lieu à des poursuites pénales conformément à la loi du 23 décembre 1901 dite de répression des fraudes dans les examens et concours publics.

En application de l'article R712-10 du code de l'éducation, cette sanction s'applique à toute fraude ou tentative de fraude commise à l'occasion d'une épreuve de contrôle continu, d'un examen ou d'un concours.

Cela concerne aussi la rédaction du mémoire de spécialité et/ou de la thèse de docteur en médecine.

Aussi, en cas de plagiat, le président du jury saisira immédiatement le président de son université pour qu'il engage la procédure disciplinaire ad'hoc.

La soutenance du mémoire de spécialité et/ou de la thèse de médecine sera alors automatiquement annulée, dans l'attente de la décision que prendra la juridiction disciplinaire de l'université.

Cela n'empêcherait pas au jury de prendre en considération, lors de la notation de l'épreuve, les passages plagiés pour déterminer la valeur des épreuves, nonbstant la décision que prendra la juridiction disciplinaire de l'université.