AgroParisTech – URD ABI

AgroParisTech est l’institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement, sous tutelle des ministères en charge de l’agriculture et de l’enseignement supérieur.

Acteur de l’enseignement supérieur et de la recherche, ce grand établissement de référence au plan international s’adresse aux grands enjeux du 21esiècle : nourrir les hommes en gérant durablement les territoires, préserver les ressources naturelles, favoriser les innovations et intégrer la bioéconomie.

L’établissement forme en s’appuyant sur la recherche et sur ses liens aux milieux professionnels des cadres, ingénieurs, docteurs et managers, dans le domaine du vivant et de l’environnement, en déployant un cursus ingénieur, une offre de master et une formation doctorale en partenariat avec de grandes universités françaises et étrangères, ainsi qu’une gamme de formation professionnelle continue sous la marque "AgroParisTech Executive".

AgroParisTech se structure en 8 campus en France dont 4 en Ile-de-France, 5 départements de formation et de recherche, 24 unités mixtes de recherche, 1 ferme expérimentale, 1 halle technologique, des tiers-lieux ouverts dits "Inn Lab" et compte plus de 2000 étudiants, 230 enseignants-chercheurs, 375 doctorants.

AgroParisTech est membre du consortium ParisTech, membre fondateur de l’Université Paris-Saclay et membre de l’Institut Agronomique Vétérinaire et Forestier de France.

Statut : AgroParisTech : EPSCP ; URD ABI : Unité de Recherche et Développement

Description URD ABI :

Orientation scientifique générale

Initialement créée avec le statut de Chaire en février 2013 sous le haut patronage des collectivités locales (Conseil régional du Grand Est, Conseil départemental de la Marne et Communauté urbaine du Grand Reims) et jusqu’à fin 2018, l’URD ABI (Unité de Recherche et Développement Agro-Biotechnologies Industrielles) est aujourd’hui une unité d’AgroParisTech dédiée à la création d’innovations et à leur transfert vers l’industrialisation, couvrant ainsi l’échelle de TRL de 1 à 4.

Localisée au sein du CEBB au cœur de la bioraffinerie de Pomacle-Bazancourt, l’URD ABI s’intéresse à la valorisation de la biomasse par une approche combinant biotechnologies blanches, chimie verte et génie des procédés. Grâce à son expertise en chimie, polymères/matériaux, microbiologie/biochimie/biologie moléculaire, génie chimique et génie des procédés séparatifs ainsi qu’en chimie analytique, l’URD ABI est capable de mener des projets de recherche multi- et transdisciplinaires, aussi bien fondamentaux qu’appliqués, avec pour ambition de développer et d’optimiser des procédés industriels durables et des produits à forte valeur ajoutée à partir d’agro-ressources et co-produits industriels. Plus précisément, les scientifiques d’ABI visent le développement de molécules/ingrédients fonctionnels (antimicrobiens, antioxydants, anti-UV, arômes, tensio-actifs, pigments/colorants…), de polymères/matériaux biosourcés, mais aussi celui de molécules plateformes (synthons), telles que des acides organiques ou des composés aromatiques/phénoliques, pouvant être utilisés en chimie fine, dans l’industrie agro-alimentaire, l’industrie pharmaceutique, l’industrie cosmétique ou encore le biocontrôle.

Champs de recherche

L’unité est composée de trois pôles scientifiques (Biotechnologies, Chimie verte et Génie des Procédés) travaillant de concert et d’une plateforme analytique.

Chiffres clés :

Nombre d’étudiants : 15

Nombre de personnels permanents : 22 scientifiques permanents

Répartition Femmes/ hommes pour les étudiants et le personnel : 50/50

Budget consolidé (fonctionnement, investissement, masse salariale) : CA 3 M€/an

guillemets

AgroParisTech a une politique d’insertion et de coopération au sein des écosystèmes universitaires correspondant à ses implantations. Dans tous les cas, nous cherchons à co-construire des formations (de niveau master et doctorat) et à développer un ou plusieurs axes de recherche. Le lien autour des enjeux de la bioéconomie et de la bioraffinerie avec l’URCA est naturel car nous sommes complémentaires. Nous partageons une même lecture des enjeux et nos forces peuvent s’additionner pour affronter les défis associés à la Bioéconomie. Concrètement, l’URCA et AgroParisTech partagent une même école doctorale (ABIES) et ont déposé ensemble un projet de master européen. Des étudiants AgroParisTech, élèves ingénieurs, suivent des enseignements sur Pomacle au CEBB.

Pourquoi s’associer à l’URCA dans le cadre du réseau d'établissements de l'enseignement supérieur et de la recherche champardennais ?

Une des « success stories » issues de la coopération entre nos deux établissements repose sur la combinaison des expertises de l’ICMR, de RIBP et de l’URD ABI dans le cadre d’un projet collaboratif s’intéressant au développement de nouvelles voies de production vertes de dérivés de resvératrol pour des applications en cosmétologies et dans le domaine médical. Grâce aux compétences de l’URD ABI en biocatalyse et en génie de procédés, celles de l’ICMR dans des outils et méthodes analytiques puissants (LC-RMN et CARAMEL) et celles de RIBP dans la production de resvératrol par culture de cellules de vigne, nous avons conjointement mis au point un procédé intégré permettant la production et la séparation de glycosides de resvératrol grâce au couplage Bioproduction/bioconversion/filtration membranaire. Fort de ces résultats, les partenaires ont élargi le consortium à l’unité MEDYC et à l’entreprise CHIMEX et ont déposé un projet PRCE auprès de l’ANR pour tenter de transformer ces innovations scientifiques en réalité industrielle.

Gilles Trystram, Directeur Général d’AgroParisTech

Florent Allais, Directeur de l’URD ABI