Science ouverte

Qu'entend-on par Science ouverte ?

Parti de la communauté scientifique, le mouvement de l’Open Science (science ouverte) correspond d’abord à une ouverture de la recherche en direction des pairs. Relayé à présent par les gouvernements et les institutions publiques, le mouvement vise aussi une ouverture en direction de la société (acteurs économiques et acteurs de la société civile). Au-delà du partage et de la réutilisation des publications et des données de la recherche, la science ouverte concerne aussi les méthodes d'évaluation (métriques et impact) et la médiation scientifique (vulgarisation, Citizen Science, etc.)

Qui finance la recherche en France ? Comment les chercheurs doivent-ils rendre compte de leurs dépenses ? Quel est l'impact de la Science Ouverte sur les coûts ? Découvrez les rouages du financement de la recherche en France en 4 minutes

Publier la recherche en France : qui paie ?

Consulter la Charte pour la Science ouverte de l'URCA validée par le CA du 22 juin 2021

En France, l’article 30 de la loi pour une République numérique promulguée le 7 octobre 2016 donne toutes les garanties nécessaires au chercheur pour qu’il puisse déposer ses travaux (articles) dans une archive ouverte.

Présenté le 4 juillet 2018, le Plan national pour la science ouverte énonce trois engagements : rendre accessibles les publications scientifiques, exposer les données de la recherche (Open Data), faire évoluer les pratiques d’évaluation et les compétences. Publié le 6 juillet 2021, le second plan national pour la science ouverte 2021-2024 confirme ces ambitions avec l'augmentation du budget "science ouverte" (passant de 5M€ à 15M€ par an) et la création d'une plateforme nationale des données de la recherche, "Recherche Data Gouv".

Passeport pour la science ouverte : conçu pour les doctorants, ce guide réédité en août 2021 propose une série de bonnes pratiques à chaque étape du parcours de recherche.

Je publie, quels sont mes droits ? Ce guide, publié sous l'égide du CNRS dans sa première édition et remanié par le Comité pour la science ouverte, donne des conseils et des options possibles à appliquer tout au long du processus de publication.

Revues prédatrices. Pour éviter de confier sa publication à un éditeur rapace, autrement dit un éditeur qui prétend publier une revue en Open Access sans offrir les garanties d'un travail d'édition et de peer-reviewing, il convient de vérifier la fiabilité de la revue.

Think, Check, Submit. Ce site aide les chercheurs à identifier les revues qui ont de bonnes pratiques éditoriales.
Compass to publish. Développée par l'université de Liège, cette méthode permet au chercheur de déterminer, à l'aide d'un questionnaire, le degré d’authenticité d'une revue en Open Access pratiquant des APC (Article Processing Charges).

Supports des formations de juin 2021

Déposer dans HAL

Valoriser ses publications dans HAL (IDHAL, ORCID, CVHAL)

Mesurer l'audience de ses publications

Publier en accès ouvert : voie verte, voie dorée et gestion des APC, voie diamant

novembre 2021

HERVI : le dépôt dans HAL, l'IdHAL

Science Ouverte, quels enjeux ? Découvrez l'impact de la Science Ouverte sur les données de la recherche en 3 minutes

Que sont les données de la recherche ? Quelles formes prennent ces données et comment sont-elles organisées ? Où trouver des données de la recherche ? Découvrez ce que sont les données de la recherche en 3 minutes