La belle histoire sur le rôle des rhamnolipides dans la réponse immune chez les plantes se poursuit !

Publié le 03 décembre 2021

Après de récents travaux parus dans la revue Science, l’équipe du laboratoire RIBP associée à celle de l’ICMR viennent de publier un nouvel article dans la prestigieuse revue PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences USA). Ils démontrent pour la première fois que les rhamnolipides et leurs précurseurs (HAAs) produits par la bactérie pathogène Pseudomonas aeruginosa sont perçus par deux mécanismes distincts pour activer des mécanismes de défense chez la plante modèle Arabidopsis thaliana. Les rhamnolipides et les HAAs sont des molécules essentielles pour les bactéries des genres Pseudomonas et Burkholderia, notamment pour leur motilité et l’établissement de biofilms. Ces travaux devraient avoir un impact aussi bien dans les domaines de l’immunité chez les plantes mais aussi chez l’humain, Pseudomonas aeruginosa étant une bactérie nosocomiale opportuniste responsable de maladies sévères en milieu hospitalier.

Pour consulter l'article cliquez ici (lien vers le pdf).

Couverture de l'article