Séminaires du LRN

Publié le 11 mai 2021

Le prochain séminaire du LRN sera présenté par Mélissandre DUBRAY, Master 2 Biologie Santé – Ingénierie Biologique et Applications Thérapeutiques (I.B.A.T), et est intitulé "Etude de l’effet du silencing de LRP-1 sur la migration des cellules tumorales mammaires dans des systèmes de culture 2D et 3D par Microscopie à Force Atomique et Microscopie Confocale à Balayage Laser".

Le séminaire aura lieu mardi 11 mai à 11h en visioconférence.

Lien Zoom du séminaire :

https://univ-reims-fr.zoom.us/j/95198513631?pwd=V0g4QVNDWjFCUmFSV29xSUhLWFFUdz09

Ces séminaires sont ouverts à toutes et à tous (étudiants, enseignants, chercheurs et curieux).

Venez nombreux !

Résumé : Le cancer du sein triple négatif est le cancer du sein le plus agressif et au plus mauvais pronostic de par son absence en récepteurs hormonaux (Progestérone, Œstrogène et Facteur de Croissance Epidermique). Il est donc primordial de trouver de nouvelles approches thérapeutiques. LRP-1, un récepteur d’endocytose multifonctionnel, pourrait être une cible potentielle. Son effet pro-migratoire a déjà été démontré dans des cellules tumorales mammaires d’un stade avancé. Les objectifs de cette étude sont d’analyser les effets de LRP-1 dans des cellules tumorales mammaires à un stade plus précoce (BT-20), dans des système 2D en monocouche et 3D sous forme de sphéroïde, par Microscopie à Force Atomique et Microscopie Confocale. L’analyse par AFM, permettant de visualiser la topographie des cellules ainsi que d’évaluer leurs propriétés mécaniques sans les endommager, indique une forte augmentation du Module d’Young dans les cellules dépourvues de LRP-1. La Microscopie Confocale quant à elle, permettant de visualiser l’agencement du cytosquelette dans cette étude, montre que les cellules se bipolarisent et possèdent un profil migratoire moins invasif en absence de ce récepteur.

En complément