Diagnostic et ambitions

Le projet de Maison des Sciences Humaines à l’URCA trouve son origine dans le constat de la place grandissante que les MSH occupent désormais en France dans la recherche en sciences humaines et sociales, mais aussi des moyens significatifs qu’elles apportent aux équipes de chercheurs, en termes de locaux, de personnels ou de crédits mis à leur disposition. Reconnus et actifs tant aux échelles régionales que nationales, les laboratoires de SHS de l’URCA entendent franchir une nouvelle étape dans leur reconnaissance et leur rayonnement en se regroupant à leur tour en MSH à un moment important et porteur de nombreux changements tant académiques qu’institutionnels.

Commencée au milieu des années 2010, la réflexion sur l’opportunité de la création d’une MSH s’est d’abord structurée autour d’un projet de Maison des Sciences Humaines à vocation « locale ». L’idée était d’abord de tester cette possibilité auprès des laboratoires et de leurs membres, d’identifier des axes de recherche communs ainsi que des moyens nouveaux pour les porter. Parallèlement, suite à l’entrée le 1er janvier 2016 de la région Champagne-Ardenne dans un nouveau cadre régional (celui de la Région Grand-Est), des contacts ont été tissés avec les différents acteurs régionaux des SHS : Délégation régionale à la recherche et à la technologie (DRRT) ; MSH Lorraine ; MSH Alsace. L’idée était de confronter les expériences communes, mais aussi d’identifier les partenariats éventuels, ainsi que les opportunités nouvelles.

Fin 2018, l’idée de franchir une nouvelle étape plus ambitieuse a commencé à s’affirmer : celle de rejoindre dans un proche avenir le RnMSH. Créé en 1997, ce dernier fédère actuellement 23 Maisons des Sciences de l’Homme (MSH) réparties sur la quasi-totalité du territoire national. Des contacts seront donc pris dans les prochaines semaines avec le RnMSH, afin d’en étudier de près la faisabilité et les conditions de candidature. Si cette possibilité se confirmait, la Maison des Sciences Humaines de l’URCA changerait de nom au profit de celui de « Maison des Sciences de l’Homme », ce qui lui permettra de garder son acronyme et de lever une ambiguïté terminologique (soulevée conjointement par les MSH de Lorraine et d’Alsace lors de nos différents échanges).

Marquée par 4 délégations à l’Institut Universitaire de France (IUF) et 1 prix Vautrin-Lud (considéré comme l’équivalent du prix Nobel de géographie), la recherche en SHS ne bénéficie actuellement d’aucune labellisation par le CNRS (des demandes sont en cours de délégations CNRS par des enseignants-chercheurs en SHS), mais elle peut prétendre à rejoindre le RnMSH. Un effort est entrepris pour renforcer les liens du domaine, avec les acteurs socio-économiques régionaux et nationaux.

Signalétique bâtiment 13 Maison des Sciences Humaines