Bienvenue sur le site de l’unité Inserm UMR-S 1250

Unité Inserm UMR-S 1250

Pathologies Pulmonaires et Plasticité Cellulaire (P3Cell)

Directrice : Myriam POLETTE

Équipe UMRS Inserm 903

L’UMR-S 1250 est une Unité mixte, sous la cotutelle de l’Inserm et de l’Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA), qui a été créée en janvier 2018. C’est une équipe multidisciplinaire impliquant des chercheurs, des enseignants-chercheurs en biologie cellulaire, en histologie, en bactériologie, en informatique, en physiologie et en pneumologie ainsi que des cliniciens du CHU de Reims.

Notre équipe s’intéresse à identifier et à caractériser les mécanismes impliqués dans la genèse des maladies respiratoires telles que la mucoviscidose, la broncho-pneumopathie chronique obstructive et les cancers des voies aériennes. Plus particulièrement, le projet se focalise sur l’étude des phénomènes de plasticité de l’épithélium respiratoire, comme la transdifférenciation et la dédifférenciation des cellules épithéliales. La compréhension de ces mécanismes est un enjeu important pour rétablir un épithélium normal, différencié et fonctionnel.

Les objectifs principaux sont de :

  • Améliorer la compréhension des mécanismes impliqués dans le remodelage de l’épithélium respiratoire associés à la sévérité des pathologies respiratoires,
  • Valider des nouveaux biomarqueurs qui sont témoins de nouveaux phénotypes de patients pour une meilleure prise en charge,
  • Etudier les mécanismes de virulence chez des bactéries ayant une pathogénicité accrue et une résistante aux antibiotiques dans les surinfections pulmonaires des maladies respiratoires chroniques,
  • Etablir de nouvelles stratégies thérapeutiques permettant de prévenir ou de corriger le remodelage de l’épithélium respiratoire.

L’UMR-S 1250 a toujours été très attachée à la formation à et par la recherche. L’Unité contribue à l’enseignement et à l’accueil d’étudiants de master, en particulier, dans la spécialité « Biologie Cellulaire et Physiopathologie » du master Biologie - Santé. Elle est également très impliquée dans la formation doctorale au sein de l’Ecole Doctorale Sciences Fondamentales et Santé.