Droits des femmes, violences, parentalité et confinement

La crise sanitaire que nous vivons est hélas synonyme d’une augmentation des violences conjugales et intra-familiales dont les signalements ont bondi de près de 40%. On comprend que le confinement place les femmes et les enfants dans une situation de cohabitation permanente avec leurs agresseurs potentiels qui peut rapidement devenir intenable. Sachez que toute personne a le droit de fuir si elle est en danger et qu’elle peut trouver de l’aide.

1 - En cas d’urgence

(les signalements pouvant être effectués par les personnes victimes, les proches, les témoins ou les voisins, n’hésitez pas à intervenir)

Pour les femmes victimes de violence

  • le 17 : pour joindre la police par téléphone
  • le 114 : envoyer un SMS pour alerter en silence
  • le site https://arretonslesviolences.gouv.fr/ : plateforme active 24h/24 et 7j/7, permet de dialoguer de façon anonyme et sécurisée avec des membres des forces de l’ordre formés aux violences sexistes et sexuelles.
  • Vous pouvez aussi donner l’alerte dans une pharmacie, au besoin grâce au code MASQUE 19 qui vous permet de vous manifester y compris en présence du conjoint violent.

Pour signaler des enfants en danger : le 119 ou le site www.allo119.gouv.fr/

Pour les personnes LGBTQI

  • le tchat de SOS homophobie : www.sos-homophobie.org/chat, fonctionne 7j/7 et 18h à 20h.
  • Vous pouvez aussi contacter Le Refuge : 06 31 59 69 50, numéro actif 24h/24.

2 - Pour trouver de l’aide, des conseil et de l’accompagnement

Le 3919 (du lundi au samedi, de 9h à 19h) : numéro d’écoute et d’orientation pour les femmes victimes de violences, de toutes sortes. Anonyme et gratuit depuis un poste fixe ou un mobile.

Les commissariats de la Marne dans lesquels sont présents des intervenants sociaux spécialisés dans la prise en charge des victimes de violences :

  • Chalons-en-Champagne : 03 26 66 27 27
  • Reims : 03 26 61 44 00
  • Vitry-le-François : 03 26 62 36 19

Le Centre d’information et de défense des droits des femmes (CIDFF) de la Marne met un numéro de téléphone à disposition des victimes de violence : 06 69 22 72 70 (8h45-17h45)

Par ailleurs, à compter du 24 avril, le centre commercial Carrefour Croix Dampierre à Châlons-en-Champagne accueille une permanence du CIDFF de la Marne. Ce point de d’accompagnement ‘Femmes victimes de violences’ sera accessible les Vendredi 24 avril de 10h-12h30 à 13h30-16h00 - Mardi 28 avril de 10h-12h30 à 13h30-16h00 - Mardi 5 mai de 10h-12h30 à 13h30-16h00 - Mardi 12 mai de 10h-12h30 à 13h30-16h00.

Pour toute question à propos de la contraception ou du droit à l’IVG (avortement), le Planning familial met à disposition un numéro vert gratuit et anonyme, le 0800 08 11 11.

Pour rappel, l’IVG médicamenteuse se pratique jusqu’à la fin de la 5ème semaine de grossesse, c’est-à-dire au maximum 7 semaines après le début des dernières règles. À titre dérogatoire pendant la période d’épidémie COVID-19, des adaptations sont opérées : ce délai est porté à 7 semaines de grossesse soit 9 semaines après le début des règles, et certaines ou l’ensemble des consultations peuvent être faites par des téléconsultations. Informations ici : https://ivg.gouv.fr/ivg-medicamenteuse.html

Le Planning familial de la Marne est accessible par mail : planningfamilial.reims@orange.fr (n’oubliez pas de laisser vos coordonnées) ou lors des permanences téléphoniques au 03 26 83 97 23 (du lundi au vendredi de 9h à 19h).

Les professionnel·les de la médiation familiale dans la Marne (UDAF et ARETAF), en partenariat avec la CAF, la MSA et l’association Paroles de parents, sont à l’écoute de toutes les personnes qui rencontreraient des difficultés relationnelles et/ou des conflits familiaux liés au confinement. Ils/elles sont à votre écoute au 03 26 69 49 42 de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h.

3 - Quelques ressources utiles en période de confinement

Que faire quand une femme victime de violences conjugales se confie à vous ?

L’écouter, la croire, la soutenir. Vous trouverez ici les conseils et les exemples concrets de l’association lyonnaise Filactions, spécialiste des VSS et notamment des violences conjugales.

Comment tenir le coup avec des enfants confinés ?

Le Secrétariat à l’égalité entre les femmes et les hommes a conçu et mis en ligne un Guide des parents confinés qui comprend 50 conseils. Vous pouvez le télécharger ici.

Par ailleurs, afin de permettre à tous les parents de pouvoir faire leurs courses dans le respect des mesures barrières et des règles fixées par les autorités, le Secrétariat à l’égalité a ouvert une adresse mail pour recevoir les signalements des parents isolés refusés à l’entrée des magasins, à qui il est demandé de laisser leur enfant à la caisse ou à des inconnus : dgcs-coursesparentsisoles@social.gouv.fr

Comment rediscuter du partage des tâches domestiques ?

La dessinatrice de BD Emma a publié une série consacrée à la charge mentale qui permet de comprendre pourquoi la répartition des tâches ménagères et parentales est si déséquilibrée et comment en faire prendre conscience aux hommes.

Le confinement aura-t-il des effets sur l’égalité femmes-hommes ?

Camille Froidevaux-Metterie, professeure de science politique et Chargée de mission égalité-diversité à l’URCA, est intervenue dans le débat public pour réfléchir aux implications du confinement sur la redéfinition des rôles de genre et les droits des femmes.

Vous pouvez lire sa tribune dans Libération et son entretien pour Usbek & Rica, écouter son intervention sur France Inter ou la regarder dans 28 minutes sur Arte.