Grandes et Petites Mythologies

Si la « grande » mythologie, l’olympienne pour résumer, est depuis toujours l’enfant chéri à la fois des poètes et des savants, il n’en va pas de même de la « petite » mythologie (niedere Mythologie, le terme est des Frères Grimm), volontiers « boudée » alors qu’elle constitue une mémoire mythique et poétique aussi précieuse que la grande.
En effet, il n’y a pas seulement les grandes œuvres « classiques » ; il y aussi la sphère des traditions orales, viviers souvent les plus fidèles des antiques et mythiques mémoires. Il est vrai que ces traditions dites populaires ont certaines préférences : elles utilisent plus facilement de grosses bottes que des sandales ailées, mais en y regardant de plus près on se rend compte que c’est tout un : l’épaisseur du contingent, du quotidien, voire du trivial n’est qu’un voile imagé pour parler autrement des grands mystères de l’univers.

Sous l'impulsion de Karin Uelstchi (professeur de Langue et Littérature du Moyen Âge au CRIMEL, URCA, karin.ueltschi-courchinoux@univ-reims.fr) et avec le concours de son ancienne doctorante Flore Verdon (flore.verdon@univ-reims.fr), des séminaires, journées d'études et publications sont réalisés depuis septembre 2018 à l'université.

Retrouvez ci-dessous l'ensemble de ces réalisations, la plupart soutenues par la MSH de Champagne-Ardenne.