Parcours Inégalités, Discriminations et Territoires (IDT)

Logo - Parcours IDT

Conférence de lancement du parcours IDT

Master IDT

Présentation et objectifs de la formation

Le parcours IDT fait le choix de promouvoir des thématiques d’enseignement et de recherche permettant d’identifier, pour mieux les traiter, les dynamiques contemporaines de l’égalité et répondre aux besoins de professionnalisation face à la pluralité des formes d’inégalités et de discriminations.

Le parcours IDT invite à prendre en compte la dimension spatiale et la question de la territorialisation des politiques publiques.

C’est pourquoi, il s’ancre dans une démarche pluridisciplinaire en formant les étudiant.e.s aux fonctions de développement, de conseil, de coordination, de supervision, de formation, etc. dans différents champs : l’intervention sociale et scolaire, le secteur médico-social, le secteur du management et à l’expertise par la compréhension :

  • des rapports sociaux
  • des règles de droit
  • des enjeux de territorialisations
  • aux méthodes permettant d’élaborer
  • de mettre en œuvre des actions prenant en compte les questions d’égalité et de lutte contre les discriminations.

Ainsi, son objectif est de faire acquérir une capacité à diagnostiquer et à analyser les problèmes d’inégalités et de discriminations, directes ou indirectes, aux différents niveaux territoriaux, se présentant dans divers secteurs (éducation nationale, protection de l’enfance, aide sociale, prévention spécialisée, animation socio-éducative, accompagnement social et médico-social, accompagnement managériale, etc.) et configurations professionnelles, afin d’anticiper les problèmes et les actions envisageables.

La formation sera ouverte à partir de 10 inscrit.e.s (en présentiel ou à distance en gestion libre de son temps) et dans la limite de 40 étudiant.e.s. En formation initiale ou continue.

Téléchargez le programme complet de la formation ici. [50 Ko]

Modalités de formation

Master IDT - Organisation

Maquettes et intitulés des cours

Vous trouverez ici le détails des cours par semestre. Les modalités d'évaluation ainsi qu'une partie des intervant.e.s (en particulier professionnel.le.s) y apparaîtront d'ici la rentrée de septembre 2021.

En vidéo

Découvrez les intervenants du parcours IDT pour l'année 2021/2022 en vidéo !

Informations complémentaires

Les modalités d’enseignement sont adaptées pour convenir à un public étudiant majoritairement salarié. Les dispositifs de formation sont hybrides pour le parcours IDT.

La plupart des cours en présentiel auront lieu en fin de journée (ou le samedi matin) et sont diffusés en visioconférence . Ils seront également podcastés pour un suivi à distance en libre gestion de son temps.


Les CM se dérouleront essentiellement en présentiel hybride et en fin de journée (ou le samedi matin). Les travaux dirigés se font essentiellement en enseignement « à distance en libre gestion de son temps » (distanciel asynchrone).

Les étudiant.e.s en formation initiale suivent les mêmes enseignements que les étudiant.e.s en formation continue (professionnel.le.s, reprises d’étude, etc.). Cette mixité favorise la socialisation professionnelle des étudiant.e.s en formation initiale.

Ce parcours offre la possibilité aux étudiant.e.s d’effectuer des stages sur le territoire national et international. Ces stages s’inscrivent dans une perspective de professionnalisation, tout autant que de recherche. Une individualisation des parcours de formation permet d’adapter le moment et la durée des stages en fonction des projets des étudiant.e.s. Pour les étudiant.e.s professionnel.le.s, leur expérience pourra valoir comme stage et donnera lieu à la production d’un rapport d’analyse de leur pratique professionnelle (Master 01), ou d’un mémoire (Master 02).

Les modalités d’évaluation, en contrôle continu et/ou examens terminaux, seront adaptées aux contraintes professionnelles. Elles pourront prendre plusieurs formes selon les cours : test d’acquissions des connaissances au terme d’un module de cours à distance, notes de synthèses, explication de texte, études de cas, etc.

L’ensemble de ces évaluations auront pour objectif d’accompagner les étudiant.e.s dans la rédaction du rapport d’analyse (Master 1) ou du mémoire (Master 2) en lien avec les stages (M1/M2). Pour les étudiant.e.s professionnel.le.s, leur expérience pourra valoir comme stage et donnera lieu à la production d’un rapport d’analyse (Master 1) et d’un mémoire (Master 2) de leur pratique professionnelle.

La mention P.I.F. vise la construction de compétences dans le champ des métiers de la formation à un niveau master.

Ces compétences sont structurées en trois domaines : conception, intervention, recherche.

L’ensemble des parcours permet donc l’acquisition de compétences en lien avec la recherche en formation et des compétences plus spécifiques selon la thématique des parcours afin de favoriser l’insertion professionnelle des étudiant.e.s et/ou leur développement professionnel.

Au sein du parcours IDT, l’expérience de l’équipe pédagogique, composée de professionnel.le.s et d’universitaires, associe des fondamentaux théoriques de plusieurs disciplines de SHS (sociologie, droit, géographie, histoire, économie, GRH, etc.), dans l’usage de méthodes d’enseignements et d’évaluations qui permettent aux étudiant.e.s d’acquérir des compétences variées :

  • Compétences analytiques appuyées sur la recherche en sciences humaines et sociales et ses outils en matière de conception, de conduite et d’évaluation de configurations professionnelles variées (action sociale, action territoriale, politiques publiques, entreprises, associations, institutions, etc.) : diagnostics, études, projets, recherches-actions, expertise partagée, etc. ;
  • Compétences au développement et déploiement d’actions opérationnelles auprès d’équipes et de réseaux d’intervenants : conseil, supervision, formation, coordination ;
  • Compétences dans la résolution de cas pratiques, tant dans leur dimension théorique que dans leur dimension opérationnelle en empruntant notamment aux conceptions et méthodes de la recherche ;
  • Compétences dans la réalisation de diagnostics de territoire, de l’élaboration de projets d’établissements ou de services, dans la rédaction et le suivi de chartes égalités/diversités, dans la formulation de recommandations de bonnes pratiques, etc.

Le parcours IDT est pensé sur deux ans, pour accompagner une dynamique réflexive et pratique permettant aux étudiant.e.s en formation initiale d’être directement efficient professionnellement dès l’obtention de leur diplôme ; et aux étudiant.e.s professionnel.le.s de développer leurs compétences. Ainsi, pourront-ils mettre au service de leur structure employeuses :

  • Une connaissance des règles de droit ayant pour objet la discrimination, aux niveaux international, européen et français, et des formes de résolutions juridiques et judiciaires ;
  • Une connaissance approfondie des enjeux pluridisciplinaires, théoriques et pratiques, en lien avec transformations des différents secteurs professionnels (politiques publiques et sociales, adaptabilités aux publics, mutations du travail et professionnelles, etc.) et aux dynamiques qu’elles induisent sur l’accroissement des discriminations et des inégalités ;
  • Une connaissance critique des rapports sociaux qui, dans leur complexité, structurent la société de travail et les modalités de régulation des actions sociales et publiques en participant aux processus producteurs d'inégalités et de discriminations ;
  • Une connaissance pragmatique des modes de valorisation de l’action (capacité à la traduction et à la diffusion de savoirs innovants et situés).
  • Une connaissance des acteurs institutionnels, publics, privés, opérant dans le secteur de la lutte contre la discrimination et la promotion de l’égalité et de la diversité, à travers l’approche des stratégies qu’ils conçoivent et des pratiques qu’ils déploient territorialement

Pour le M1 : être titulaire d’une L3 ou équivalent (180 crédits ECTS).
Pour le M2 : être titulaire d’un M1 ou équivalent (240 crédits ECTS).

Mention ouverte aux étudiant.e.s disposant d’une licence en Sciences Humaines et Sociales ou équivalent. Sous certaines conditions de validation de leurs acquis professionnels, la mention est ouverte aux étudiant.e.s en formation continue.

Publics visés : étudiant.e.s qui souhaitent s’orienter vers les métiers de la pratique de l’ingénierie de la formation, en appui sur une analyse réflexive de l’intervention et du développement social (études et conseil, coordination, ingénierie, développement, formation, etc.).

Poursuites d’études envisageables

Après le master 1, Master 2 mention Pratiques et ingénierie de la formation (PIF) parcours Inégalités, discriminations et territoires.

Après le master 2, Doctorat en sociologie

Débouchés

Le parcours IDT, pluridisciplinaire, a vocation à former, non seulement, aux métiers du public, du privé ou du tiers secteur qui prennent pour objet l’organisation, la gestion et l’amélioration des relations sociales via la résolution des tensions et des conflits que suscitent les formes d’inégalités et de discriminations, mais elle vise aussi à former aux métiers de la formation dans les domaines de l’ingénierie de la formation et la formation de formateurs auprès de publics, entre autres, en situation de handicap.


Voir les codes des fiches Rome (Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois) [469ko]

La parcours IDT s’adosse à un réseau important de partenaires intervenant dans une diversité de secteurs : l’Association Française des Managers de la Diversité, le Défenseur des droits, le Rectorat de l’Académie de Reims – Référent égalité.

D’autres partenariats du secteur médico-social, de l’action sociale, du secteur du management, du secteur académique sont en cours de formalisation.

Nous sommes également en cours de formalisation de partenariats avec le milieu associatif. En fonction de leurs qualifications et expériences, certain.e.s ont intégré l’équipe pédagogique.

Master IDT - Illustration

Foire Aux Questions

  • Présentiel : le cours a lieu dans un temps et un espace commun à tout le monde (modalité d’enseignement « traditionnelle » rendue impossible avec le confinement)
  • Distanciel synchrone : le cours se déroule sur un temps commun , mais dans une multitude d’espaces différents.
  • Le cours peut être hybride ou comodal. Cela signifie alors que certain.e.s étudiant.e.s sont en présentiel pendant que d’autres sont en distanciel. La majorité des cours synchrones a été pensée pour être hybride ou comodale.
  • Distanciel asynchrone : le cours se déroule dans une multiplicité de temps et d’espace (chacun.e s’organise à sa guise, ce qui est valable aussi pour vos enseignant.e.s). Nous parlons aussi de cours en FOAD.  

C’est déconseillé, mais c’est possible. Cela dépend de votre capacité à organiser votre travail. Des aménagements pourront éventuellement être accordés selon les cours. En tous les cas, ces cours devront être rattrapés et seront évalués. Néanmoins, un certain nombre d’enseignements ont lieu en distanciel asynchrone. Cela est aussi penser pour faciliter votre organisation personnelle.

Aussi, si vous vous inscrivez en M1 et que votre second master est un M2, alors il est possible que vous puissiez être dispensé.e de suivre certains cours de M1. Cela dépendra de votre parcours de formation et de votre projet professionnel.

C’est pourquoi si vous suivez un second master, pensez à informer la responsable du parcours.

La formation est pensée sur deux ans.

Toutefois, si vous êtes titulaire d’un M1, vous pouvez candidater en M2. Néanmoins, si vous candidatez en M1, alors, selon votre parcours de formation, vous pourrez éventuellement bénéficier d’allégement de cours.

Si vous avez déjà un master (M01 + M02), vous pourrez aussi prétendre à un allégement de cours, selon votre parcours de formation et votre projet professionnel. 

La décision de vous octroyer cet allégement revient à la responsable pédagogique du master.

Il est indéniable qu’elle vous demandera de vous y investir. Néanmoins, elle a aussi été pensée pour les personnes en poste ou en reprise d’étude. C’est pourquoi il y a un certain nombre de cours en distanciel asynchrone avec des temps ponctuels d’échange collectif synchrone (en présentiel et distanciel).

Les cours synchrones (présentiel et distanciel) sont regroupés en soirée ou sur une journée, ou le samedi matin. Par ailleurs, les cours synchrones ont lieu en présentiel et, en même temps, via zoom.

De plus, selon le métier que vous exercez, il est possible d’obtenir une dispense d’assiduité pour les cours synchrone. Cela doit faire l’objet d’une demande motivée et justifiée auprès de la responsable pédagogique du diplôme.

Les évaluations sont formatives et participent à la construction du contenu du cours. Elles sont donc en partie intégrées au cours pour ne pas créer une surcharge de travail. Néanmoins, certains cours seront évalués sous la forme d’un dossier. S’ils sont au sein d’une même UE, cela peut induire une évaluation commune. Ainsi, la charge de travail reste raisonnable.

Non. En cas d’examen terminal (soutenance, etc.), le distanciel sera organisé. De la même manière, les évaluations ont été pensées pour allier les exigences pédagogiques et celles du distanciel.

En revanche, vous serez invité.e.s à participer à la remise de diplôme !

Une dispense d’assiduité implique que vous n’êtes pas obligé(e) d’être présent.e (physiquement ou virtuellement) lors d’un cours synchrone. Néanmoins, cela ne vous dispense pas de rattraper ce cours, de vous tenir informé(e) des modalités d’évaluation et de vous rendre disponible pour l’évaluation et/ou de rendre l’évaluation.

Par ailleurs, une dispense d’assiduité fait l’objet d’une procédure spécifique afin d’obtenir la validation de la responsable pédagogique.


Attention de ne pas confondre dispense d'assiduité (le cours reste à valider pour une évaluation) et un allégement de cours (le cours est réputé déjà acquis, il n'est donc plus validé par une ou des évaluations)

Oui. Un master en distanciel ou en présentiel ont la même « valeur » et sont tous les deux reconnus à l’échelle internationale. Le parcours Inégalités, Discriminations et Territoires est doté d’une équipe pédagogique de spécialistes, de scientifiques travaillant sur ces sujets, et de professionnel.le.s chevronné.e.s. Par ailleurs, il bénéficie de l’expérience et de l’expertise de l’INSPE de Reims en matière de suivi et d’encadrement en distanciel.

Au-delà des modalités pédagogiques et d’organisation de la formation, légalement un master équivaut à 120 ECTS. Autrement dit, un master en droit « vaut » autant qu’un master en médecine ou en sociologie.

Oui. Toutefois, cela dépend aussi de la construction de votre projet de recherche (amenant à la production d’un mémoire) et doit être validé par votre directeur ou directrice de mémoire et la responsable pédagogique du master.

Oui. Toutefois, selon votre expérience professionnelle vous pouvez en être dispensé.

Cela fera l’objet d’une validation par la responsable pédagogique du master.

Oui ! Le master est accessible où que vous soyez dans le monde (mais attention au décalage horaire). Toutefois, pour s’inscrire il faut suivre une procédure spécifique selon votre situation (résident ou non en France, ressortissant européen ou non, etc.). Les modalités relatives à l’admission des étudiants étrangers sont disponibles sur le lien suivant :

http://www.univ-reims.fr/etudiants-internationaux

Pour plus d’informations, vous pouvez également envoyer un e-mail : etudiants.etrangers@univ-reims.fr

-----

Yes! The master degree is accessible wherever you are in the world (but pay attention of the time difference). However, to enrol you must follow a specific procedure depending on your situation (resident or not in France, European national or not, etc.). Terms and conditions for admission of foreign students are available on the following link :

http://www.univ-reims.fr/etudiants-internationaux

For further information, you can also send an e-mail: etudiants.etrangers@univ-reims.fr

Il y a deux cas de figure :

Tarif d'inscription pour les étudiants européens (de nationalité française ou non, résident en France ou dans un pays européen) :

Les droits de scolarité sont fixés réglementairement chaque année. En plus des droits de scolarité permettant de s'inscrire à l’URCA, les étudiants en formation initiale devront s'acquitter d'une cotisation vie étudiante et de campus (CVEC) auprès du CROUS (environ 90€).

Consultez les droits de scolarité 2020/2021 (identiques aux droits 2019-2020) 

Pour un master, le tarif est donc de 243€ ou 159€ par année .

Tarif d’inscription pour les étudiants extracommunautaires :

Depuis la rentrée 2019, les étudiants extraeuropéens qui s’inscrivent pour la première fois dans un cycle supérieur de formation à l’université en France doivent s'acquitter des frais d’inscription annuels de 3 770€ pour un master.

Toutefois, l'URCA a mis en place un régime d'exonération permettant aux étudiants extracommunautaires de bénéficier des droits de scolarité des étudiants européens.

Le premier élément que nous prenons en compte dans l’étude des dossiers de candidature est la lettre de motivation. Nous vous encourageons véritablement à la travailler pour faire apparaître votre intérêt pour les thématiques du master, ainsi que la cohérence de votre parcours professionnel/universitaire. Aussi, il sera apprécié que vous anticipiez (sans développer outre mesure) une réflexion sur votre mémoire en lien avec votre profession actuelle ou avec le métier que vous aimeriez réaliser. Ensuite, nous regarderons votre Curriculum Vitæ et seulement en dernier recours votre dossier universitaire. Sachez que nous ne sélectionnons pas aux notes, mais à la motivation. D’expériences nous savons que des personnes motivées et véritablement intéressées s’investiront toujours davantage et, in fine, fourniront du bon travail.

Ces structures accompagnent nos stagiaires


Avec le soutien de nos partenaires

Sandbox
Ligue de l'enseignement
Ligue des droits de l'homme
CPED
Prefet de la marne
NQT