Ateliers et stages

étudiants en atelier

Des ateliers sur commandes réelles

Différents ateliers sont mis en place afin d’initier les étudiants à l’exercice professionnel et leur permettre d’en acquérir les bases méthodologiques.

La deuxième année du Master permet aux étudiants de suivre trois ateliers semestriels. Les groupes de 2ème année sont composés de 5 à 8 étudiants pour deux encadrants. Les étudiants sont amenés à répondre à une commande réelle émanant de structures privées ou publiques. Ce travail pratique se veut l’application à une situation concrète des connaissances acquises pendant les cours.

L’objectif est d’initier les étudiants à l’exercice professionnel et de leur permettre d’en acquérir les bases méthodologiques. Le travail d'atelier est, en effet, l’occasion de développer des compétences transversales :

- les étudiants sont mis en en situation de chargés de mission, travaillant en groupe sous la hiérarchie directe de chefs de projet (leur équipe encadrante). Ils perfectionnent les compétences nécessaires au travail en groupe et sont amenés à aborder les difficultés de la gestion d’équipe. Cela leur permet de savoir se situer dans une chaîne hiérarchique et de se confronter au management de projet.

- Les étudiants réalisent des notes de synthèse opérationnelle, des notes d’aide à la décision, des comptes-rendus, des ordres du jour, etc. Ils élaborent des outils de gestion de projet et d’activité : tableaux de bord de suivi d’activités, calendriers prévisionnels, budgets prévisionnels, schémas d’acteurs, etc.

- Les étudiants sont formés à la communication et aux échanges en milieu professionnel : savoir solliciter le bon interlocuteur en fonction des attentes, savoir analyser le jeu d’acteur en adaptant le mode de communication à la « cible » visée (élus, commanditaire, public, expert universitaire…). Les outils de conduite de réunion et de gestion de conflits sont aussi abordés. Enfin, en relation très étroite avec l’équipe encadrante, les étudiants sont encouragés à valoriser leurs travaux dans des médias en abordant la prise de contact avec ces médias ou la rédaction de communiqués de presse.

- L’atelier est également l’occasion de perfectionner la méthodologie des étudiants en matière de recueil et d’analyse d’informations, de façon complémentaire à l’initiation à la recherche.

Exemple d'ateliers réalisés

  • Frey : Hypermarchés, galerie commerciale : quel avenir et comment restructurer un modèle en perte de vitesse ?
  • Argonne : Réalisation d'un Atlas collaboratif de la Trame Verte et Bleue du GR14 argonnais
  • SNCF immobilier : L'urbanisme temporaire au service de la revitalisation de la gare de Bazancourt
  • AUDRR : Le périurbain : un espace composite à reconsidérer à l'épreuve de la transition écologique
  • Commune de Sissonne : Revitaliser les espaces publics du centre-bourg de Sissonne
  • AUDRR : Analyse de la morphologie urbaine au regard du réseau viaire communal : Tinqueux
  • URCA : Les campus rémois tournés vers le renforcement des mobilités bas-carbone
  • ARCA : Perspective et caractéristiques du logement social de demain : contextualisation en Champagne Ardenne
  • MUT'Action : Transition des mobilités par l'urbanisme tactique. Un enjeu de résilience pour les villes intermédiaires de la Région Grand Est : Reims et Nancy
  • Crêtes préardenaises : Approche paysagère pour l'élaboration du plan local d'urbanisme intercommunal des Crêtes Préardennaises
  • POPSU-PUCA/Villers-Semeuse/ labo Habiter : Entreprendre une transition des mobilités, prospective dans une commune périurbaine peu dense : Villers-Semeuse
  • Argonne : projet ancrage réserve naturelle des Étangs de Belval-en-Argonne
  • Frey : Etude de faisabilité sur les conditions de réalisation d'aménagement et d'urbanisme pour renouvellement urbain et commercial de Pontault Combault (77)
  • AUDRR : La mise en œuvre du zéro artificialisation nette (ZAN) dans le modèle territorial de la campagne
  • Argonne : Aménagement touristique et numérique des espaces accueillants d’Argonne : Aire Biesme (ATNARG)
  • Laboratoire Habiter : Etude des dimensions temporelles de projets urbain à Bordeaux
  • POPSU-PUCA : Entreprendre une transition des mobilités : prospective dans une commune périurbaine peu dense : Villers-Semeuse
  • PETR du pays d'épernay terre de Champagne : Développement d’un projet de territoire
  • Laboratoire Habiter, ANR Smart Night : La prise en compte de la nuit dans les projets Urbains
  • Grand Reims : La participation, l'affaire de tous! De nouvelles options de gouvernance participative pour des paysages urbains
  • ADREE : LAON 360°
  • FREY : Analyse territoriale: aire urbaine de Toulon
  • Association Argonne PNR : Valorisation des potentiels écotouristiques et de mobilités douces dans la zone située entre Clermont-en-Argonne, Baeulieu-en-Argonne et Rarécourt
  • DREAL/DDT52 : Haute-Marne: requalification des friches pour une revalorisation des centres-bourgs? Diagnostic et propositions d'aménagement sur les friches de Wassy
  • Laboratoir Habiter : La nuit à Reims
  • Grand Reims : éclairage, biodiversité et activités humaines

Le stage

Un stage de 3 à 6 mois, à l'entrée du Master 2, est effectué dans un organisme professionnel (bureaux d’études, agences d’urbanisme, EPCI, PNR, CCI, organismes de logement social, par exemple). Ce stage est préparé en Master 1 par des enseignements de méthodologie. Les étudiants sont suivis par un enseignant référent et par un maître de stage.

Il donne lieu à la rédaction d’un rapport de stage et à une soutenance devant le maître de stage et des enseignants-chercheurs de l’IATEUR au début de la 2ème année de Master. Le rapport doit également expliciter la problématique retenue pour le mémoire de recherche.