Frittage de poudre

Machine de frittage de poudre

Présentation technique :


Constructeur : DTM (rachat par 3D Systems)
Procédé utilisé : Frittage sélectif par laser
Poudres utilisées : métal, sable ; PA 66 chargé ou non, Elastomère, PS
Volume de travail (LPH) : 381 mm X 330 mm X 457 mm (variable selon les matériaux)
Précision dimensionnelle : +/- 0,1 mm
Epaisseur de couche : 0,07 mm à 1 mm
Machine de frittage de poudre

Principales étapes de fabrication

Le frittage sélectif au laser ( "selective laser sintering" ou S.L.S) transforme une poudre en un solide par fusion (ou frittage) à l'aide d'un Laser. La poudre est préalablement chauffée juste en dessous du point de fusion. La fabrication suit le cycle suivant:
•Un laser trace la forme de chaque strate fusionnant de la poudre en couche fine.
•Une nouvelle couche est étalée par un rouleau mécanique.
Ce procédé ne nécessite pas de post-séchage au four.

Schéma de principe

frittage de poudre


Post-traitement
•Nettoyage de la pièce.
•Passage au four pour la diffusion & infiltration au bronze pour le frittage de poudre métallique.

Type de matériaux
•Poudres plastiques
•Sable
•Poudres métallique

Applications
Proto de forme, d’aspect, fonctionnel & fabrication de proto d'industrialisation (rapid-tooling).

Avantages
•L'avantage du SLS est que les matériaux utilisés ont des caractéristiques mécaniques supérieures à celles des photopolymères.
•Le coût de fabrication est faible par rapport à celui de la stéréolithographie.
•La poudre non chauffée reste en l'état et peut supporter un éventuel porte-à-faux de la pièce ainsi que les pièces formant des îlots dans des sections spécifiques.

Désavantages et limites d'utilisation
Le principal inconvénient du S.L.S est son manque de précision. Il peut aussi exister un défaut d'aspect de certaines pièces.

Principaux constructeurs
•DTM
•EOS