Diplôme d'ingénieur de l'ENSAM

spécialité : Mécanique

Domaine : Sciences, Technologies, Santé

Localisation : Châlons en Champagne (ENSAM : sem 1 , 2, 4 (selon l'option) et 5) ; Reims (EiSINe Reims / IUT Reims : sem 3) ; à l'international (une partie du sem 5)

Composante : ENSAM de Châlons en Champagne

Régime(s) de formation : Formation continue / Contrat d'apprentissage

Cette formation n'accueille plus d'étudiants.

Présentation

Le diplôme d'Ingénieur de l'ENSAM est un diplôme accrédité par la CTI (Commission des Titres d'Ingénieur).

La formation permet de délivrer le diplôme d’ingénieur de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (ENSAM) spécialité Mécanique en convention avec l’Université de Reims Champagne- Ardenne en partenariat avec l’ITII de Champagne Ardenne.

Cette spécialité a été ouverte en 1991 pour les stagiaires de la formation continue et pour la formation sous statut d’apprenti. La formation a débuté avec un flux de 24 apprenants pour atteindre actuellement un flux compris entre 30 et 40 apprenants par an, tous statuts confondus. En partenariat avec la branche professionnelle de la Métallurgie (UIMM), l’objectif est de permettre à un titulaire d’un diplôme de niveau bac+2 en formation initiale (apprentissage) ou en formation continue d’accéder à des fonctions d’ingénieurs en mécanique capables de mener des activités en production, en maintenance, en ingénierie mécanique et en mécatronique/robotique.

L’objectif de la formation consiste donc à former des ingénieurs opérationnels et polyvalents dans le domaine de la mécanique, lié à l’automatique et à l’électronique, capables de gérer des projets multidisciplinaires faisant appel aux sciences pour l’ingénieur ainsi qu’à des techniques spécifiques à leurs domaines d’activité, mobiliser des ressources humaines, et de communiquer en français et en anglais.

La spécialité Mecanique propose 4 options différentes : Production; Ingénierie mécanique; Maintenance, fiabilité et Robotique, mécatronique.

Les connaissances et compétences apportées pendant les périodes en école se répartissent en cinq grands domaines : sciences pour l’ingénieur, sciences et techniques spécifiques, vie de l’entreprise, anglais, projets en équipe. La validation d’un parcours à l’international (3 mois minimium) est exigée depuis 2017.

Compétences acquises à l’issue de la formation :

Les cinq domaines abordés pendant les périodes en entreprise sont : - Sciences pour l’ingénieur : mécanique, matériaux métalliques et non métalliques, électricité-électronique automatique, informatique ; - Sciences et techniques spécifiques : méthodes et méthodologies, CAO et GPAO dispensées pendant le tronc commun ; - Compétences dispensées pendant les différentes options : ingénierie mécanique, production, maintenance, robotique/mécatronique ; - Sciences économiques, de gestion d'entreprise, humaines et sociales : management, communication, économie d’entreprise, responsabilité sociale ; - Anglais : mise à niveau, anglais du monde de l’entreprise ; - Projets en équipe : conception et fabrication en ingénierie mécanique. Les projets sont l’occasion de mettre en application une démarche à la fois pluridisciplinaire et transversale.


Code RNCP :

  • 14468

Modalités d’enseignement :

Deux voies d’accès sont possibles : formation sous statut d’apprenti ou stagiaire de la formation continue. La durée de la formation est de 3 ans pour les apprentis et de 2 ans ½ pour les stagiaires en formation continue. La formation comprend 1 semestre constitué de 4 options ouvertes suivant des demandes de la profession régionale et nationale. Le rythme de l’alternance est celui d’une alternance longue c’est-à-dire un mois en école alterné avec un mois en entreprise. Durant toute la formation, l’apprenant a un statut de salarié de l’entreprise. Il est également élève de l’URCA et de l’ENSAM. Son inscription administrative lui permet la délivrance d’un certificat de scolarité. En tant qu’élève en alternance, il se voit délivrer par le CFAI, une carte d’étudiant des métiers, tel que prévu par la loi du 28 juillet 2011. Cette carte permet à son titulaire de faire valoir sur l’ensemble du territoire national la spécificité de son statut auprès des tiers, pour accéder à des réductions tarifaires identiques à celles dont bénéficient les étudiants de l’enseignement supérieur et valable durant toute la durée du contrat d’apprentissage. Pour cette formation en alternance, les périodes en entreprise représentent, après déduction des congés payés des apprentis, un peu plus de la moitié du temps de formation (15 mois en école pour 18 mois en entreprise). Cette formation est assurée à travers l’accomplissement de missions qui sont confiées à l’apprenti par l’entreprise. Le tuteur «entreprise» ou maître d’apprentissage est le garant de la formation en entreprise. Il est généralement ingénieur de formation en rapport hiérarchiquement direct avec l’élève. Il est choisi par l’entreprise pour remplir quatre missions principales : 1. accueillir l’élève et établir le lien entre les deux types de périodes de formation : il est le correspondant privilégié du référent enseignant et participe aux réunions de suivi ; 2. définir les missions confiées à l’élève lors des périodes en entreprise : celles-ci doivent tenir compte des acquisitions progressives de compétences par l’élève et être telles qu’elles lui fournissent l’occasion d’acquérir et renforcer d’autres ; 3. transmettre ses compétences tant dans les domaines scientifiques et techniques qu’en gestion de projet, management, économie de l’entreprise,… ; 4. évaluer la réalisation de chacune des missions confiées à l’élève lors des périodes en entreprise.

Stages et projets tuteurés :

Plusieurs projets sont à réaliser : un projet pendant le semestre d’option, un projet en équipe au semestre 5 et des projets lors des périodes en entreprise. Les projets entreprise font l’objet d’un suivi dans le carnet d’apprentissage. Tous les projets sont complétés par un stage de 3 mois dans une entreprise à l’étranger en début de 3ème année.

Modalités d’admission :

Accès sur dossier, tests nationaux et entretien de motivation.
Pour plus d'information sur les modalités de candidature

Prérequis obligatoires :

Être titulaire d’un diplôme bac+2 (BTS, DUT, L2 validée...) scientifique ou technique ou d’un bac+3 (licence, licence professionnelle, prépa ATS) du domaine. Avoir moins de 30 ans à la date de signature du contrat d’apprentissage. Satisfaire aux tests et entretiens. Signer un contrat d’apprentissage avec une entreprise. Une admission est possible en deuxième année pour les élèves ayant validé leur première année en formation d’ingénieur sous statut d’étudiant ou sous statut d’apprenti.

Prérequis recommandés :

/

Poursuites d’études envisageables :

Les étudiants désireux de s’orienter vers une carrière universitaire ou plus généralement vers le domaine de la recherche et du développement ont la possibilité de poursuivre leurs études en doctorat à l’issue de l’obtention de leur diplôme d’ingénieur. Ils peuvent notamment effectuer leurs études doctorales dans les laboratoires de l’ENSAM ou dans les laboratoires de l’URCA (CReSTIC-GRESPI) auxquels s’adosse la formation.

Débouchés :

La formation répond à un besoin défini par la branche professionnelle de la métallurgie qui possède ses outils propres pour évaluer les besoins des employeurs et les mettre en adéquation avec les flux d’ingénieur, via sa direction emploi formation (Conférence ITII ; enquête annuelle sur l’insertion professionnelle des apprentis de l’industrie).

Les diplômés exercent leur activité dans tous les types d’entreprises de production de biens ou de services dans le secteur industriel, ayant pour cœur de métier :

  • la construction automobile, aéronautique, matériel de transport (50%),
  • la fabrication d’équipements mécaniques (14%),
  • les services d’ingénierie et d’études techniques (6%),
  • les matériels informatiques et électroniques (4%),
  • les autres secteurs de l’industrie (maintenance) (4%) et autres secteurs (22%).

Les fonctions sont : Responsable de service production, Responsable de production, Responsable maintenance, Responsable bureau d’étude, Chef de projet, Responsable recherche et développement, Responsable d’exploitation, Chargé d’affaires, Consultant, …

La répartition des fonctions exercées dans l’entreprise :

  • 1. Ingénierie, études techniques (38%),
  • 2. Production, exploitation, maintenance, essais, qualité sécurité (34%),
  • 3. Administration, gestion, direction (6%),
  • 4. Management de projet ou de programme (4%),
  • 5. Autres (18%).

H1206 : Management et ingénierie études, recherche et développement industriel ;
H1402 : Management et ingénierie méthodes et industrialisation ;
H1502 : Management et ingénierie qualité industrielle ;
H2502 : Management et ingénierie de production ;
I1102 : Management et ingénierie de maintenance industrielle.

Le ROME est le répertoire des métiers et d’emplois de Pôle Emploi.

Insertion professionnelle :

Pour en savoir plus sur l'orientation et l'insertion professionnelle :

Mission Orientation du Service d'Accompagnement des Etudiants (SAE)

Pour tout renseignement sur la scolarité :

Coordonnées des scolarités de l'URCA

Pour tout renseignement sur la formation continue et l’insertion professionnelle :

Vous avez de l'expérience et/ou un parcours de formation à valoriser ? Des procédures de validation des acquis sont possibles pour vous permettre d'accéder à la formation ou pour valider le diplôme. Pour plus d’informations, vous pouvez envoyer un e-mail à vae@univ-reims.fr.

Pour en savoir plus sur les relations internationales à l'Université :

Direction des Relations Extérieures et du Développement International (DREDI)

Partir à l'étranger

Lien vers les associations étudiantes :

Associations étudiantes

Sous réserve de modifications et d’ouverture