Le projet INNOBIOECO2

Publié le 08 janvier 2018

Mesdames, Messieurs, Cher-e-s collègues,

Les résultats de l’appel à manifestation d’intérêt PIA3 Territoire d’Innovation - Grande Ambition (TIGA) sont connus depuis ce jour. Cet AMI, lancé par la Caisse des Dépôts, devait permettre d’identifier et de sélectionner des projets originaux associant un haut niveau d’innovation et un écosystème territorial. 20 projets ont été sélectionnés sur une centaine de dossiers déposés pour pouvoir concourir sur une seconde phase. L’évaluation finale est prévue en 2019.

Le projet INNOBIOECO2 dont l’URCA est un acteur majeur a été retenu.

INNOBIOECO2, c’est la candidature commune, déposée le 29 septembre 2017, des territoires de la communauté urbaine du Grand Reims, de la communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne, de la communauté d’agglomération d’Epernay, Coteaux et Plaine de Champagne, de leurs villes centre et de leurs partenaires publics et privés, en liaison avec les associations d’usagers, les acteurs académiques et les représentants des filières.

INNOBIOECO2 regroupe 22 acteurs autour d’une grande ambition inclusive, structurante, fédératrice et au service d’une dynamique territoriale, qui est celle de faire du triangle marnais, l’écosystème innovant par la bioéconomie, capable de relever les nouveaux défis du 21ème siècle.

Par cette sélection, c’est notre territoire, la performance de son agriculture et de sa viticulture, son exemplarité entrepreneuriale et le dynamisme de sa recherche qui ont été reconnus.

L’annonce de ce résultat est évidemment une grande fierté pour notre Université. Elle a encouragé la mise en place de cette action dès ses débuts. Elle a été particulièrement dynamique et force de propositions dans la constitution du dossier et a joué un rôle de catalyseur en œuvrant au rassemblement de l’ensemble de l’écosystème.

Je voudrais remercier aujourd'hui l'ensemble des personnels qui se sont impliqués dans la construction de ce dossier. Cette dynamique porteuse et fédératrice à laquelle vous participez nous conforte dans les directions que nous prenons.

Ce résultat préfigure ce qui pourra être développé sur cette thématique par la mise en commun de nos moyens et l’articulation de nos compétences : une stratégie de recherche structurée pour accroître l’intensité scientifique, promouvoir la formation et ainsi porter l’ambition et le rayonnement de tout un territoire autour de la bioéconomie.

S’il nous faut d’ores et déjà songer à l’organisation de la co-construction de la dernière phase de cette candidature, nous avons tous compris que la réussite de nos projets sera nécessairement collective.

Bien à vous,

Guillaume Gellé

Président