Inauguration du nouveau supercalculateur ROMEO

Publié le 03 octobre 2018

Le nouveau supercalculateur ROMEO sera inauguré le lundi 1er octobre en présence de Cédric Villani, mathématicien, député de l’Essonne, membre de l’académie des Sciences et 1er vice-président de l’OPECST. Cédric Villani est connu pour avoir reçu la médaille Fields en 2010, plus prestigieuse distinction en mathématique, et pour avoir dirigé, à la demande du premier ministre Édouard Philippe, la mission sur l’intelligence artificielle ou IA. Sa conférence inaugurale sera suivie par un échange avec la salle qui ne manquera pas de souligner le lien entre big data, internet des objets, intelligence artificielle et puissance de calcul. Le nouveau supercalculateur ROMEO entre pleinement dans cette stratégie nationale. Il est déjà pleinement investi dans les quatre secteurs prioritaires identifiés pour le développement de l'intelligence artificielle : la santé, les transports, l'environnement et la défense.

Cette cérémonie se déroulera en présence de Guillaume Gellé, Président de l’université de Reims Champagne-Ardenne, Catherine Vautrin, Présidente de de la communauté urbaine du Grand Reims, Jean Rottner, Président de la région Grand Est et de Denis Conus, Préfet de la Marne et représentant de Jean-Luc Marx, Préfet de la région Grand Est.

Recherche, Innovation et Formation sont inscrits dans l’ADN du centre de calcul régional ROMEO. L’université de Reims Champagne-Ardenne classe ainsi son nouveau supercalculateur parmi les tous premiers mondiaux : 249ème au TOP500 et 20ème au GREEN500, deux classements prestigieux annoncés lors de la conférence ISC (International Supercomputing Conference) en juin dernier, à Francfort.

Au fil des années, l’Université de Reims Champagne-Ardenne a su tisser des liens forts, au niveau national et international, lui permettant de devenir un acteur majeur de la simulation numérique en France : ce nouveau supercalculateur est le fruit de l’expérience acquise en partenariat avec le CEA DAM (Direction des Applications Militaires) ainsi qu’avec GENCI (Grand Equipement National de Calcul Intensif) dans le cadre des projets d’investissement d’avenir notamment. Le super calculateur est financé par :

  • Le FEDER à hauteur de 2 633 333 €
  • La Région à hauteur de 1 000 000 €
  • L’Etat à hauteur de 633 333 €
  • Le Grand Reims à hauteur de 500 000 €
  • L’Université de Reims Champagne-Ardenne à hauteur de 500 000 €

Fruit d’un partenariat technologique avec ATOS Bull, ce supercalculateur d’une puissance supérieure à 1 Pflops (un million de milliard de calculs par seconde) bénéfice des processeurs les plus performants disponibles et tire parti des accélérateurs de calcul conçus par NVIDIA. Unique au monde, il exploite la toute nouvelle interconnexion BXI conçue par ATOS Bull et préfigure l’évolution des supercalculateurs vers des architectures capables d’associer simulations numériques et intelligence artificielle.

« Nous sommes fiers de la mise à disposition du supercalculateur à l’université de Reims Champagne-Ardenne » déclare Pierre Barnabé, Directeur général des activités Big Data & Cybersécurité du groupe Atos « Cette installation confirme l’engagement stratégique du groupe en matière de R&D dans le domaine du calcul scientifique. Le supercalculateur BullSequana apporte le niveau de puissance exigé par les projets de simulation numérique du centre universitaire, et propose également les fonctionnalités nécessaires à la convergence de l’intelligence artificielle et du calcul scientifique, telles que souhaitées par le centre. »

« La Région Grand Est se félicite d’apporter son soutien à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et d’avoir contribué à l’aboutissement du projet du centre de calcul ROMEO, à Reims, une performance technique et scientifique mise à disposition des chercheurs. Cette inauguration du supercalculateur, l’un des plus puissants de France, fait la fierté de la Région Grand Est, qui se réjouit de faire rayonner la recherche au niveau régional. », souligne Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

« Roméo, véritable pépite technologique de notre territoire est le fruit d'un travail collectif, de longue date, qui porte aujourd'hui encore ses fruits. Je suis fière que l'effort consenti par le Grand Reims bénéficie à cet effet. Cette mutualisation des savoirs et des compétences témoignent que notre Région Grand Est avance dans la bonne direction. Les ambitions sont les mêmes et les hommes et les femmes qui la composent veulent travailler ensemble. Lorsque l'on évoque le supercalculateur Roméo, je pense spontanément au CEBB et aux chaires installées sur notre territoire. Cette montée en puissance de Roméo permet d'accompagner encore davantage le pôle scientifique ainsi que le pôle d'Agro-sciences – environnement – biotechnologies et bio économie. J'en suis convaincue, Roméo permet d'accroître l'attractivité de notre territoire en ce qui concerne la recherche. Notre soutien concrétise la volonté du Grand Reims de faire rayonner au plan national et européen l'URCA sur des compétences distinctives : d'une part dans les domaines du « Calcul haute performance / Big data / IA » et d'autre part dans la Bio économie, sachant que les deux sont en interaction forte. Notre territoire a tous les atouts pour devenir une Silicon valley à la française et il va le faire savoir ! » Catherine VAUTRIN, présidente du Grand Reims.

400 participants sont attendus à cette occasion – dont de nombreux étudiants – qui pourront assister aux témoignages des meilleurs experts français et européens sur les enjeux à venir, notamment le PDG de GENCI, P. Lavocat, le Vice-Président Europe de la société américaine NVIDIA, J. Zuiderveld, le directeur du CEA DAM IdF, Pierre Bouchet et Sophie Houssiaux (ATOS).

« Le nouveau ROMEO positionne l’université de Reims Champagne-Ardenne parmi les acteurs académiques majeurs des Sciences du numérique et de l’ingénieur et plus généralement de l’intelligence artificielle. Il contribue au développement économique de notre territoire en associant recherche universitaire et industrielle et participe à de nombreux axes stratégiques de l’université : industrie 4.0, bioraffinerie et bio économie, agriculture et viticulture 4.0, énergie et climat, santé, des matériaux et des transformations technologiques…». Guillaume Gellé, président de l’université de Reims Champagne-Ardenne.

Avec l’ouverture du tout nouveau master CHPS (Calcul Haute Performance et Simulation) à la rentrée 2018-2019, les étudiants pourront se former durant deux ans au meilleur niveau international grâce au supercalculateur ROMEO. De plus, avec le soutien de la fondation de l’université, un groupe d’étudiants partira en voyage d’études aux États-Unis pour participer à la conférence internationale SuperComputing où ils découvriront le prochain classement TOP500 en novembre 2018.

NVIDIA félicite l'Université de Reims Champagne-Ardenne pour son nouveau supercalculateur « Construit sur les bases de notre partenariat de longue date avec l'Université de Reims Champagne-Ardenne, le nouveau supercalculateur ROMEO permettra aux chercheurs de façonner le monde de demain en utilisant le calcul haute performance et l'IA », a déclaré Jaap Zuiderveld, VP Europe chez NVIDIA. « L’installation ROMEO est complétée par le nouveau master CHPS de l'URCA et les cours du NVIDIA Deep Learning Institute offerts à l'université, qui permettront à une nouvelle génération de chercheurs AI de prospérer. ». Les étudiants auront également un aperçu plus approfondi des plates-formes HPC modernes grâce au nouveau master CHPS de l'URCA et aux cours du NVIDIA Deep Learning Institute proposés par l'université.

ROMEO accélère aussi l’innovation sur son territoire : des doctorants en milieu industriel, s’appuyant sur des résultats de simulation, contribuent déjà à décrire l’avenir de l’agriculture, de la banque ou encore du monde automobile…

Aujourd’hui, ce sont les technologies autour de l’intelligence artificielle et du calcul intensif qui font l’objet de toutes les attentions. ROMEO se projette aussi dans l’informatique de 2030 et construit une réflexion poussée sur l’informatique quantique, en associant chercheurs d’horizons divers et industriels. Prémisse de cette veille technologique, l’université de Reims Champagne-Ardenne héberge l’unique simulateur ATOS-QLM (Quantum Learning Machine) dans le milieu académique français. Les deux premières journées consacrées à l'informatique quantique organisées à Reims mi-septembre ont fait salle comble…

Photo du supercalculateur Roméo Photo de Roméo

En complément