Actualités

Publié le 12 février 2018

85 étudiants, la plupart futurs ingénieurs dans le domaine de la cyber sécurité, s’étaient donnés rendez-vous à Reims pour le second événement Hackathon Sécurité. Pendant toute la nuit, ils ont utilisé leurs connaissances pour déjouer des challenges de sécurité informatique concoctés par des spécialistes reconnus du domaine. Venus de toute la France, ces experts en herbe ont traqué sans répit ces attaques venus du cyber-monde.

21h00, vendredi 9 février 2018. La cellule de crise est déclenchée au sein de l’agence. Des serveurs ont détectés d’étranges messages, un de vos collaborateurs comploterait contre vous et communique avec l’ennemi via des messages cachés dans des pages web, des images ou des vidéos. Aussitôt, le système de régulation semble incontrôlable, les serveurs de messagerie ne répondent plus, des intrusions sont même détectées sur les portes du bâtiment. Vos déplacements sont épiés, et le contenu confidentiel de votre téléphone est divulgué sur internet … une attaque de grande ampleur s’annonce. Plus personne n’est en sécurité. Vous avez 14 heures pour sauver l’entreprise de cette attaque sans précédent. Et la meilleure défense, c’est aussi l’attaque ! Il faudra alors pénétrer dans les serveurs sécurisés de l’ennemi, contourner ses protections avec agilité pour triompher !

Retour dans les locaux de l’URCA, ou ce scénario de science-fiction ne fait pas peur aux 85 participants du Hackathon Sécurité qui ont bravé la neige pour rejoindre Reims, et la deuxième édition de cet événement maintenant reconnu au niveau national.

Guillaume Gellé, président de l’Université de Reims Champagne-Ardenne, a lancé la compétition à 21h00 (photo) en souhaitant à l’ensemble des participants une nuit studieuse. En présence des entreprises partenaires de l’événement, il a souligné le rayonnement de l’URCA dans le domaine des Sciences du numérique et de l’ingénieur qui diffuse bien au-delà de la région. En effet, les participants viennent d’établissements de toute la France : le CESi-exia –école d’ingénieur d’informatique Reims-, du CNAM Champagne-Ardenne, de l’UTT, de l’Université de Valenciennes, de l’ESGI - École privée d'enseignement supérieur en informatique située à Paris-, de l’école 42 -l'école parisienne de Xavier Niel dédiée à l’Informatique-, de l’Université de Lorraine, de l’Université de Limoges et de CentraleSupelec Rennes.

"L’attractivité de nos formations en sécurité informatique se confirme d’année en année", nous confie Florent Nolot, responsable du Master 2 « Administration et Sécurité des Réseaux » et organisateur de l’événement. "Classée depuis 2009 parmi les meilleurs masters de France par le cabinet indépendant Eduniversal, et le seul à être labellisée par l’ANSSI - l’agence nationale de sécurité- dans la région pour sa conformité aux critères SecNumEdu, le Master ASR est ouvert en présentiel et en alternance. Cette formule attire de plus en plus d’entreprises et d’étudiants, 100 % d’entre eux ont d’ailleurs trouvé un emploi à l’issue de leur apprentissage, en France ou à l’étranger."

La formation, ainsi que le Hackathon, bénéficient des soutiens d’entreprises locales et européennes, car les experts en sécurité informatiques sont des ressources rares. Emmanuel Mesnard, expert en sécurité, responsable de la sécurité des systèmes d'information (RSSI) de l’URCA et habitué à ces joutes numériques, a concocté plusieurs challenges que les étudiants ont pu résoudre durant la nuit "Nous avons proposé des challenges classiques du domaine, qui leur permet de mettre en œuvre leurs compétences, mais aussi des challenges plus ciblés, de cryptographie, dans le domaine des objets connectés, ou d’usurpation d’identité, en collaboration avec des entreprises. Le Hackathon est une méthode d’apprentissage qui bouscule les cours classiques, favorise l’émulation, et encourage de manière ludique les étudiants à se dépasser. Se projeter dans la peau de l’attaquant leur permet de mieux se préparer aux questions de sécurité dans leur futur poste"

A 11h00 du matin, les résultats étaient sans appels, si la compétition fut âpre toute la nuit, c’est l’équipe Hakisec composée de 3 étudiants de l’URCA (Master 1 Informatique), de l’Ecole42 et de l’Université de Valenciennes, qui l’emporte avec 150 point d’avance avec un score de 9351 point. Ils remportent un chèque de 300 € offert par Dimension Data Luxembourg ainsi qu’un accès direct à la compétition nationale « la nuit du Hack » organisée à Paris le 30 juin 2018 offert par Login Sécurité. Pour tous les autres étudiants, le rendez-vous est déjà donné en février 2019 pour la troisième édition du Hackathon Sécurité Reims « Hack Sécu Reims » ainsi qu’un après-midi de conférences dans le domaine.