Actualités

Publié le 03 juillet 2017

Les jeunes chercheurs du laboratoire REGARDS étaient à l'European Workshop of Bioeconomy qui s'est tenu à Agroparistech les 28 et 29 juin 2017.

Le colloque européen organisé par l'INRA, l'IRSTEA, les ministères de l'enseignement supérieur et de la recherche et de l'innovation, ainsi que de l'agriculture et de l'alimentation a regroupé 250 participants de 21 pays.

Il y avait été organisé un "young scientists panel" de jeunes chercheurs pour réagir tout au long des deux journées, aux interventions des membres de la Commission européenne, des représentants des différents états, et des communiquants scientifiques ou industriels.

Nicolas Befort (soutenance en nov 2016, qui a depuis rejoint la chaire de bioéconomie industrielle au CEBB) a présenté la synthèse des réactions du young scientists panel à la plénière de fin de la première journée du 28, et Alienor de Rouffignac (doctorante en cotutelle avec l'IRSTEA) a présenté la conclusion du young scientist panel lors de la plénière finale le 29.

L'objectif de ce colloque, après la publication de la stratégie française pour la bioéconomie en janvier 2017, était de travailler à la traduction de cette stratégie en plans d'action. De plus, comme le programme Horizon 2020 est en révision, la DG Recherche et Innovation de la Commission Europeenne attendait du colloque des propositions pour établir de nouvelles lignes de recherche.

Le workshop visait donc trois objectifs

  • proposer des priorités de recherches pour les 10 prochaines années
  • identifier les outils de recherche et développement manquants
  • identifier les types de partenariats nécessaires pour le développement de la bioéconomie, ainsi que les formes de participation de la société civile susceptibles d'accélérer ce développement et une transition vers l'usage de ressources renouvelables, alliant agroécologie et réindustrialisation écologique.

Deux "position papers" doivent être publiés à la suite de ce colloque, et adressés à la Commission Européenne : un général et l'autre émanant du panel de jeunes chercheurs.

En complément