• Version anglaise -<br/>Nouvelle fenêtre
  • Version espagnol -<br/>Nouvelle fenêtre
Rechercher
  • Version imprimable
  • Agrandir la taille du texte
  • Revenir à la taille initiale
  • Reduire la taille du texte

Actualités du laboratoire

Campagne ballons à Kiruna

    Le GSMA (Z. Miftah el Khair, L. Joly, G. Durry) participe actuellement (août-septembre 2016) à une campagne de ballons stratosphérique avec le CNES sur le site de l’Esrange (agence spatiale suédoise) à Kiruna dans le grand nord de la Suède (67°N), au-delà du cercle polaire.

    Lors de la campagne « KASA-2016 », plusieurs senseurs de gaz par laser, « AMULSE » (GSMA) et « PicoSDLA » (collaboration GSMA -  Division Technique de l’INSU\CNRS) seront utilisés pour la mesure dans la moyenne atmosphère de la terre de CH4, CO2 et H2O, les trois gaz à effet de serre les plus importants du climat.

     Ces instruments seront intégrés dans une nacelle poly-instrumentée de 250kg, « CLIMAT »  (resp. scientifique G. Durry) qui comprendra également des instruments d’autres laboratoires français du CNRS et du CEA (LMD, LSCE) pour l’analyse in situ de ces gaz impliqués en premier chef dans le réchauffement climatique. Le vol de « CLIMAT », jusqu’à une altitude de 34 km, est prévu dans les jours à venir dès que les conditions météorologiques seront optimales.   

Conférence grand public, le jeudi 25 août 2016

 

 Conférence grand public 

présentée par Daniel Cordier

 "Aux portes de Saturne :

le monde cryogénique de Titan"

 le 25 Août 2016 à l'auditorium de la Villa Douce

au 9 bd de la Paix à Reims

     Le système solaire recèle de nombreux corps glacés qui peuvent se montrer particulièrement fascinants.

     Ainsi, Titan est la seule lune possédant une atmosphère, elle-même le siège d'une chimie organique complexe. Dévoilée récemment par la mission Cassini-Huygens, la surface de Titan est d'une surprenante complexité : des lacs et des mers d'hydrocarbures recouvrent une partie des pôles, des champs de dunes peuplent les zones équatoriales, des traces d'écoulements et d'activités tectoniques sont apparentes.

     Lors de cette conférence, on dressera le riche bilan de la mission spatiale Cassini-Huygens, qui se terminera en 2017. On évoquera également les explorations futures dont les perspectives sont particulièrement excitantes.

 

Congrès Asa-Hitran 2016

Le congrès ASA-HITRAN,

organisé par le GSMA aura lieu à l’Hôtel de la Paix à Reims

du 24 au 26 août 2016.

Ce congrès portera sur la spectroscopie moléculaire, la physico-chimie de l’atmosphère terrestre, avec une ouverture sur la planétologie et l’astrophysique.

Les aspects instrumentaux et applicatifs ne seront pas oubliés ainsi que la valorisation de ce travail de recherche à travers les bases de données (ETHER, GEISA, HITRAN, VAMDC, …). 

Il s’agit de faire interagir les différentes communautés scientifiques et de réfléchir sur les besoins au cours des prochaines années et aussi de promouvoir la valorisation des travaux de recherche faits dans ces domaines.

Pour plus d’informations : http://www.univ-reims.fr/site/evenement/asa-hitran,15451,26645.html?

               

  

Workshop sur l'aéronomie et le climat de Titan du 27 au 29 juin 2016

 L'objectif du workshop est de réunir des experts internationaux afin d'avoir un aperçu de la compréhension actuelle du système de Titan. Il s'agira aussi de déterminer les questions scientifiques saillantes qui restent à élucider et les actions qui pourraient être mises en œuvre pour y remédier. Les doctorants et les chercheurs post-doctoraux sont invités à présenter leurs études. Lors de cette réunion, des périodes de temps seront ménagées dans le programme pour la discussion lors des sessions orales et au moment des sessions posters. 
 
The objective of the workshop is to bring together international experts from different fields of Titan's research in order to have an overview of the current understanding, and to determine the remaining salient scientific issues and the actions that could be implemented to address them. PhD students and post-doc researchers are welcomed to present their studies. This conference aims to be a brainstorming event leaving abundant time for discussion during oral and poster presentations.
 
lien du site web du workshop : planeto.univ-reims.fr/tac

Conférence de C. Sotin (NASA), le 29 juin

Soutenance de thèse

Marie-Hélène Mammez  soutiendra sa thèse,

 le mardi 28 juin à10h30 en amphi 1(campus sciences)  

Titre : Détection hétérodyne de molécules d'intérêt atmosphérique à l'aide de lasers à cascade quantique

Résumé : La détection hétérodyne infrarouge est une technique qui a été développée principalement pour améliorer la détectivité des détecteurs infrarouges, en particulier dans la fenêtre 8-12 µm. Cette technique a longtemps été étroitement associée à l'usage de lasers à gaz. Les domaines d'applications ont été principalement les études astrophysiques et atmosphériques. Peu d'autres applications ont pu être envisagées du fait de la complexité de mise en œuvre et de l'encombrement de ce type d'instruments. Les progrès récents dans le domaine des lasers à semi-conducteurs (les lasers à cascade quantique - QCL - couvrent une grande partie du spectre infrarouge) permettent d'envisager de nouveaux développements et de nouvelles applications pour la détection hétérodyne infrarouge, par exemple pour la détection et l'identification à distance de molécules d'intérêt atmosphérique telles que les polluants. Les principaux atouts de la détection hétérodyne concernent la sélectivité spectrale et directionnelle de l'instrument. Elle est applicable dans le domaine civil aux molécules d'intérêt atmosphérique telles que l'ozone et le dioxyde de carbone et pour le domaine militaire à la détection d'espèces dangereuses. Un récepteur hétérodyne a été réalisé avec un QCL émettant autour de 10 µm et un corps noir stabilisé en température. Dans ce but, plusieurs systèmes ont été envisagés : un système à base de lentilles, un autre à base de miroirs paraboliques hors axes et un dernier à base de fibres optiques moyen infrarouge. Parallèlement, un héliostat a aussi été développé dans le but de réaliser des mesures atmosphériques.

Jury de thèse :
Weidong Chen (ULCO)
Stéphane Schilt (UniNE)
Ajmal Mohamed (ONERA) 
Philippe Adam (DGA)
Bertrand Parvitte et Virginie Zéninari (GSMA)

 

Le nouveau site web d'Aerovia

        Aerovia, la start-up issue des technologies de mesure de gaz du GSMA inaugure son nouveau site web :

 http://jms413.wix.com/aerovia-gas-analysis

 

Campagne AMULSE en Ardèche

Le CNES (Direction lanceurs) et plusieurs laboratoires (LSCE, LPC2E, LATMOS, GSMA et CERFACS) collaborent dans le but de mieux comprendre l'impact des vols des lanceurs sur l'ozone stratosphérique et de valider les modélisations par prélèvement in situ.

Actuellement, le CNES organise une campagne de répétition en Ardèche avant les vols en Guyane. Dans le cadre de ce projet, le GSMA a la charge de mesurer la concentration de CO2 et de CH4 à l'aide de l'instrument AMULSE (PI : Lilian Joly). 

Senseur Amulse embarqué sur ULM


Campagne ballons AMULSE à Toulouse

En ce moment, le GSMA participe à une campagne à Toulouse en collaboration avec le CNES. L’objectif de cette mission est de caractériser/valider les instruments AMULSE  « Atmospheric Measurements by Ultra Light SpEtrometer (PI : Lilian Joly) développés au GSMA dans l’enceinte climatique SIMEON (SIMulateur Environnement Operationnel Nacelle (CNES).  Les trois instruments testés sont :

·         Amulse - version CO2

·         Amulse - version CH4

·         Amulse - version bi-gaz CO2/CH4 < 2.5 kg

C’est une phase préliminaire importante avant d’effectuer les futures campagnes 2016 à Kiruna sous BSO et à Aire sur l’Adour sous ballons légers.

Voici une petite vidéo et une photo lors de l’installation des instruments dans l’enceinte SIMEON.


Installation des instruments dans l’enceinte SIMEON

Robert A. West, chercheur au Jet Propulsion Laboratory de la NASA en visite au GSMA

Le groupe de planétologie du GSMA attendait cet évènement depuis un moment. Robert West avait déjà passé un mois en octobre 2013, ce qui avait permis d'initier une collaboration fructueuse sur les études de Titan. Cette fois, "Bob" vient quatre mois grâce au financement acquis auprès de l'Ex-région Champagne-Ardenne. Au menu, il y a toujours Titan, ses nuages et sa brume changeante, mais aussi les atmosphères des exoplanètes - ces planètes observées par milliers autour d'autres étoiles que notre soleil.

Plus d'informations

Le GSMA organise la XXXVIème édition du colloque annuel de GFCP 31mai -1er juin 2016

Le GSMA organise la XXXVIème édition du colloque annuel

du Groupe Français de Cinétique et de Photochimie du 31 mai au 1er juin 2016.

Les thématiques développées dans ce colloque concernent la cinétique et la photochimie appliquées à l'atmosphère et à la combustion. 

Plus d'informations sur le site du GFCP2016

Le GSMA participe à l’étude sur l’atmosphère de Pluton publiée ce jour dans « Science»


La mission New Horizons de la NASA a fourni des données extraordinaires sur la planète naine Pluton, aux confins de notre système solaire, notamment lors d’un vol rapproché en juillet 2015.

Les données publiées ce jour dans «Science» présentent les analyses de ces interprétations qui révèlent un monde fascinant, bien loin de de l’image que l’on se faisait de Pluton. Parmi ces découvertes, une structure très complexe de couches de brumes dans l’atmosphère très ténue de Pluton et la révélation de la distribution en altitude d’espèces moléculaires exotiques comme le méthane, l’acétylène, l’éthane et l’azote moléculaire.

Le GSMA collabore fortement avec la NASA pour les études liées à la physico-chimie des atmosphères planétaires : Panayotis LAVVAS, chargé de recherche au CNRS, co-signe la publication dans Science.

Plus d'informations

Des « marais salants » sur Titan révélés par Daniel Cordier

Titan, le plus important satellite de Saturne, est à 10 unités astronomiques (ndlr : 149 598 000 kilomètres), soit 10 fois plus loin du Soleil que la Terre.
Dès 2007, grâce au RADAR de la sonde CASSINI, la présence de lacs avait été détectée. La température à la surface de ce satellite, voisine de -183°C, implique une « hydrologie » et une géologie très exotiques. En 2011, des observations infrarouges et RADAR ont permis de mettre en évidence l'existence de dépôts évaporitiques.
 
Daniel Cordier, dans le cadre d’une collaboration internationale, vient de démontrer  que les bords de ces dépôts pourraient être formés de cyanure d'hydrogène, de dioxyde de carbone, de benzène … tous à l'état solide. 
 
Figure 1 : Vue d'artiste représentant la formation de dépôts évaporitiques à la surface de Titan. (a) La dépression servant de lit est remplie de méthane liquide, (b) le méthane s'est partiellement évaporé, laissant apparaître sur les bords deux types d'évaporite, ( c) le liquide s'est totalement évaporé, sur cet exemple les trois zones de couleurs différentes correspondent à trois types d'évaporites (éventuellement composés d'un mélange de plusieurs espèces organiques). Crédits : Daniel CORDIER
 

Film du lancement de la nacelle CLIMAT

     Le CNES a tourné un film sur le lancement de la nacelle CLIMAT dédiée à la mesure de gaz à effet de serre (méthane, dioxyde de carbone, vapeur d’eau) dans l’atmosphère terrestre.
    Ce film a été projeté au  Dôme du Climat du CNES, installé dans la cour du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie durant la  COP 21.
    Le vol de la nacelle CLIMAT sous responsabilité scientifique du GSMA (G. Durry) a permis la mesure des principaux gaz à effet de serre dans la troposphère et la stratosphère terrestre (du sol à 35 km). La nacelle emportait des instruments du Laboratoire de Météorologie Dynamique (Polytechnique\CNRS), de l’Université de Francfort, de la Division Technique de l’Institut National des Sciences de l’Univers du CNRS ainsi que cinq spectromètres laser du GSMA. Le vol sous ballon stratosphérique de 100 000 m3 a eu lieu fin août 2015 à Timmins dans l’état de l’Ontario au Canada, dans le cadre d’un accord de coopération entre l’agence spatiale canadienne et le CNES (campagne scientifique « StratoScience 2015»).

 

Conférence du Pr. Bernarth le lundi 14 décembre à 14h30 (BU Sciences)

Le Pr. P. Bernath (University of Waterloo (Ontario) & Norfolk University (USA)) est invité au GSMA du 13 au 15 décembre 2015. Le Pr. Bernath est coordinateur des missions spatiales et des contrats (ACE satellite, NASA INFRARED ABSORPTION,  NASA ASTRO SUPER EARTHS , Spectroscopy of hot gazeous media, Laser and Fourier Transform Spectroscopy of Transient Molecules...)

Le Pr. P. Bernath donnera une conférence "MOLECULAR ASTRONOMY: COOL STARS and EXOPLANETS"

le lundi 14 Décembre à 14h30  dans la salle de la BU Sciences. 

Pour en savoir plus

Remise de la médaille de bronze du CNRS à Panyaotis Lavvas

Mercredi 25 novembre, Panayotis Lavvas se verra remettre la médaille de bronze 2015 du CNRS, par Nathalie Huret, chargée de mission de l'INSU, en présence du délégué régional CNRS Centre-Est et de la directrice adjointe de l'INP.

Voir le déroulé de la cérémonie

Soutenance de thèse

Justin ROUXEL soutiendra sa thèse le vendredi 27 novembre à 10h 
 
 dans l'amphithéâtre 1 du campus de l'UFR Sciences Exactes et Naturelles
 
 
Titre : "Conception et Réalisation de cellules photoacoustiques miniaturisées pour la détection de traces de gaz"
 
 
Le Jury de thèse :
 
Weidong CHEN, Professeur, Université du Littoral Côte d'Opale (LPCA),  Rapporteur
Morvan OUISSE, Professeur, ENSMM Besançon (FEMTO-ST),  Rapporteur
Emmanuel LE CLEZIO, Professeur, Université de Montpellier (IES),  Examinateur
Alain GLIERE, Ingénieur - Chercheur(HDR), CEA Grenoble (LETI),  Encadrant CEA
Virginie ZENINARI, Professeur, Université de Reims (GSMA),  Directrice de thèse
Bertrand PARVITTE, Professeur, Université de Reims (GSMA),  Directeur de thèse
 
 
 

Reportage réalisé par France 3 sur le GSMA

  France 3 Champagne-Ardenne a réalisé un reportage sur le GSMA en lien avec la COP21.

  Voir le lien : http://france3-regions.francetvinfo.fr/champagne-ardenne/marne/reims/des-chercheurs-planchent-sur-les-questions-de-climat-847197.html

 

Conférence grand public

 Mercredi 14 octobre 2015 à 18h, Bibliothèque Universitaire, Bât. 14,

campus Moulin de la Housse, UFR Sciences

 

Christophe Sotin, Jet Propulsion Laboratory, NASA/Caltech

donnera une conférence :

"Exploration de Mars: dernières découvertes du rover Curiosity"

 Contact : pascal.rannou@univ-reims.fr

  Résumé

Fête de la Science

  Conférence d'inauguration de la fête de la Science 2015,

donnée par Georges Durry, le mercredi 7 octobre à 11h

(Campus Moulin de la Housse, Amphi 2) intitulée "Lumière et Climat ".

 La question du climat, et particulièrement de la réduction des gaz à effet de serre, est au centre des préoccupations des citoyens, des chercheurs et des politiques. Quelles sont les méthodes de mesure de la composition atmosphérique ? Sur quelles données scientifiques se basent les décisions politiques ?

 invitation

 

  Le 8 et 9 octobre, Virginie Zéninari, au laboratoire du GSMA 

fera des démonstrations de quelques lasers à gaz et diodes lasers à semi- conducteurs et donnera des exemples d'utilisation pour la détection de gaz polluants de l'atmosphère, des applications pour l'effet de serre, la pollution atmosphérique, le trou de la couche d'ozone...

    voir p14 du programme de la fête de la Science              

 

 

Soutenance de thèse

Daniel Toledo soutiendra sa thèse

le jeudi 8 octobre à 14h dans l'amphithéâtre 2 du campus de l'UFR Sciences Exactes et Naturelles. 

Titre : "Preparation and validation of the cloud and dust opacity sensor ODS for ExoMars 2018 mission"

 

Résumé 

Le Jury de thèse :

Georges DURRY (Professeur URCA) - Président
Carmen CORDOBA-JABONERO (Directrice de Recherche, INTA, Espagne) - Rapportrice
Franck MONTMESSIN (Directeur de Recherche, LATMOS, UVSQ, France) - Rapporteur
ARRUEGO Ignacio (Directeur de Recherche, INTA, Espagne)
POMMEREAU Jean-Pierre (Directeur de Recherche, LATMOS, UVSQ, France)
SOTIN Christophe (Professeur, JPL, NASA, Etats-Unis)
RANNOU Pascal (Professeur URCA) - Directeur de Thèse.
VISO Michel (Docteur, CNES, France) 

Séminaire du mardi 29 septembre à 10h30

Séminaire de Virginie Zéninari, le mardi 29 septembre de 10h30 à 11h30  en salle de réunion du GSMA.

Titre : Lasers moyen infrarouge largement accordables et applications à la détection de gaz

 

Second vol de la campagne au Canada

Le second vol de la campagne STRATO-Science au Canada a eu lieu lundi soir (voir ci-dessous).  La nacelle scientifique comprenait les spectromètres à diodes laser, PicoSDLA (CH4, CO2, GSMA + DT-INSU), des Aircores (CO2+CH4, LMD-Polytechnique) et des hygromètres stratosphériques (LMD + GSMA\DT-INSU). Il était particulièrement axé sur la vapeur d’eau stratosphérique en préparation de la future mission internationale STRATEOLE 2 (Mesures de très longue durée sous ballons pressurisés dérivant  dans les régions équatoriales). 
Le vol, d’une dizaine d’heures,  s’est bien déroulé , avec une ascension jusqu’à 32 km. Les mesures des spectromètres laser sont d’excellente qualité.
 

               

Campagne ballons au Canada

En ce moment le GSMA participe à une campagne de ballons stratosphériques au Canada, à Timmins. L’expérience « CLIMAT » (photo ci-dessous) est dédiée à la mesure de gaz à effet de serre (H2O, CH4, CO2) dans l’atmosphère moyenne de la Terre. 
 La nacelle comprend   plusieurs instruments : des spectromètres à diodes laser , PicoSDLA (CH4, CO2, GSMA + DT-INSU), AMULSE (GSMA, CO2+CH4), des Aircores (CO2+CH4, Universités de Francfort + LMD-Polytechnique) et des hygromètres stratosphériques (LMD + GSMA\DT-INSU). Les Aircores sont des tubes capillaires enroulés (conçus pour limiter le mélange diffusif) dans lesquels est accumulé l’air environnant lors de la descente de l’instrument pour une analyse post-vol.

Les objectifs sont de continuer à documenter les mesures de ces gaz à effets de serre par des profils verticaux de concentration in situ à haute résolution et précision>, l’étude de la vapeur d’eau stratosphérique, la validation de nouveaux senseurs (AMULSES, Aircores), la préparation de la future mission STRATEOLE 2 (PicoSDLA-Strat, mesures sous ballons pressurisés dérivant dans les régions équatoriales), l’étude de la dynamique de l’UT-LS ,  …

Le vol de CLIMAT devrait avoir lieu ce week-end. Le laboratoire est ensuite impliqué dans un second vol entièrement dédié à la vapeur stratosphérique, qui impliquera l’ensemble des  instruments PicoSDLA.
Participent à la campagne organisée par le CNES et l’agence spatiale canadienne, Z. Miftah El Khair, L. Joly, J. Cousin, T. Decarpenterie et G. Durry.

Pour suivre la campagne, voir le lien facebook :
https://www.facebook.com/TimminsSBB

Séminaire du mercredi 2 septembre à 14h

Séminaire du professeur invité, G. Duxbury (Université de Strathclyde, Ecosse), le 2 septembre à 14h (salle de réunion du GSMA). 

Titre: "The Herschel-Heterodyne Instrument for Far-Infrared (HIFI), Studies of Interstellar Molecules using H2O+ Spectroscopy."

Professeur invité

Le Pr. Geoffrey Duxbury, professeur émérite de chimie physique à l'Université de Strathclyde à Glasgow, en Écosse sera présent au GSMA du 30 août au 8 septembre 2015, dans le cadre d'une collaboration avec A. Alijah afin de développer des modèles théoriques pour l'interprétation des spectres électroniques de dihydrures, très irréguliers en raison d’interactions entre les mouvements nucléaires et électroniques, ou effet Renner-Teller.

SOLEIL : 10 – 15 JUIN 2015

Un synchrotron pour étudier les molécules à effet de serre…

L’interaction entre le rayonnement infrarouge et les molécules atmosphériques  est à la base de l’effet de serre. Les molécules à « effet de serre » absorbe le rayonnement infrarouge émis par la surface de la Terre et en réémette une partie cette même surface. Un synchrotron est une source de lumière infrarouge dont les grandes longueurs d’ondes sont particulièrement intéressantes pour étudier la façon dont les molécules absorbent ce rayonnement. Une équipe de chercheurs du GSMA a piloté récemment, en collaboration avec l’ICB (CNRS, Université de Bourgogne), une instrumentation complexe sur la ligne AILES, au sein du synchrotron SOLEIL, sur le plateau de Saclay, pour étudier une molécule atypique, SO2F2. Le fluorure de sulfuryle a en effet un potentiel d’effet de serre très puissant, près de 5000 fois plus puissant que celui d’une molécule de CO2.

SO2F2 est utilisée pour la fumigation contre les termites dans les bâtiments et comme traitement phytosanitaire post-récolte des fruits secs et des graines. Cette étude est d’autant plus importante que son utilisation est en augmentation dans le monde entier. Il a été choisi par l’industrie chimique pour remplacer le bromure de méthyle (CH3Br) qui est un gaz contribuant à la destruction de la couche d’ozone et qui est interdit par le protocole de Montréal de 2005. La présence de SO2F2 dans l’atmosphère est en augmentation de  de 5 ±1 % par an. Sa production mondiale estimée sur la période de 1960 à 2007 est de 61147 tonnes. Cependant, il s’avère que la spectroscopie de cette molécule reste à ce jour très mal connue. Or, une très bonne modélisation de son spectre d’absorption est essentielle à la fois pour son observation dans l’atmosphère mais aussi pour la modélisation climatique. Cette campagne de mesure à Soleil de plusieurs jours a permis d’obtenir pour la première fois d’excellentes mesures à basses températures qui vont permettre d’avancer fortement sur la connaissance des propriétés radiatives de cette molécule.

Personnes à contacter : Maud Rotger et Bruno Grouiez

La couche d’ozone sous surveillance depuis trente ans …

Le site de l’OHP (Saint-Michel l’Observatoire)Le spectrophotomètre Dobson français, sous la responsabilité conjointe du GSMA et de la NOAA américaine (National Oceanic and Atmospheric Administration) est basé à l’Observatoire de Haute Provence (OHP). L’instrument fait partie du réseau international NDACC (Network for Detection of Atmospheric Composition Changes). Les données journalières sont archivées en temps réel dans les bases de données WOUDC (World Ozone and UV Data Center) à Toronto et Ether de l’IPSL, Paris Jussieu.

Il mesure quotidiennement la colonne totale d’ozone et la distribution verticale d’ozone dans l’atmosphère. Il participe ainsi à la surveillance de la couche d’ozone sur le long terme. Une série de mesures sur les 30 dernières années est maintenant disponible. Les données sont utilisées par les scientifiques du monde entier dans les programmes de suivi de la couche d’ozone et de l’atmosphère terrestre.  La couche d’ozone située dans la stratosphère (~25 km) absorbe l’essentiel du rayonnement UV solaire permettant ainsi le développement de la vie sur la surface de la Terre. Des processus chimiques et dynamiques complexes peuvent entraîner la destruction de l’ozone stratosphérique en particulier dans les régions polaires (les fameux « trous d’ozone ») mais également à nos latitudes dans une moindre mesure. On pensait la couche d’ozone en voie de récupération et de stabilisation mais une destruction spectaculaire d’ozone en Arctique en 2011 a relancé fortement les débats scientifiques !

 

 Mesures d’ozone du site de l’OHP (Saint-Michel l’Observatoire)de ces trente dernières années.

 

  Contacts :
  Pr Marie-Renée Debacker, GSMA, mr.debacker@univ-reims.fr
  Bruno Grouiez, IR, GSMA, bruno.grouiez@univ-reims.fr

Séminaire, le mardi 16 juin à 10h30

Séminaire de Yury Babikov, le mardi 16 Juin de 10h30 à 11h30 en salle de réunion du GSMA.

Titre : " New generation of spectroscopic information systems and databanks "

Séminaire, le lundi 8 juin à 15h

Séminaire de Nicolas Petrochilos, le lundi 8 juin de 15h à 16h en salle de réunion du GSMA.

Titre : Séparation de source, application aux radars, aux battements cardiaques et au fracking. 

L'effervescence à l'honneur dans le journal du CNRS!

Le journal du CNRS vient de publier en ligne une vidéo relative au travaux de recherches menés par l'équipe Effervescence, Champagne et Applications du GSMA.
https://lejournal.cnrs.fr/videos/champagne-lodyssee-des-bulles
"Il s'agit d'une belle reconnaissance de la part de nos pairs pour cette jeune équipe multidisciplinaire", déclarent Gérard Liger-Belair et Clara Cilindre, qui ont créé l'équipe en 2012.
L’activité première de l’équipe s’articule autour de l’étude des phénomènes d’effervescence et de mousse en oenologie. La transdisciplinarité est au cœur de leur démarche. Les chercheurs de l’équipe explorent les nombreuses passerelles qui existent entre l’effervescence du champagne et la formation de bulles dans d’autres disciplines, notamment en océanographie. La science du champagne s’enrichit ainsi progressivement de l’expérience et du savoir-faire d’autres chercheurs issus d’autres horizons. 

Séminaire, le vendredi 22 mai à 14h

Séminaire de David Bonhommeau, le vendredi 22 mai de 14h à 15h (salle de réunion du GSMA).

Titre : "Application de méthodes de dynamique moléculaire classique et de spectroscopie RMN 13C à l’étude de la diffusion du CO2 dans les vins de Champagne".

L'équipe Effervescence participe à l'analyse du Champagne trouvé dans la mer Baltique

L'équipe Effervescence est fière d'avoir pu contribuer à l'analyse fine du champagne retrouvé en 2010, après 170 ans d'un long séjour dans l'obscurité et le froid de la Mer Baltique !

Cette étude est le fruit d'une collaboration entre plusieurs universitaires dont Philippe Jeandet (Université de Reims), Philippe Schmitt-Kopplin (Helmholtz Zentrum, Münich), Régis Gougeon (Université de Bourgogne), Damien Steyer (Twistaroma) et la maison de champagne Veuve Clicquot Ponsardin.

http://www.nature.com/…/cheesy-metallic-sweet-170-year-old-…
https://www.facebook.com/equipeeffervescence

Workshop "Water Budget in the Tropical Tropopause Layer" 2015

Du 1er au 3 juillet 2015, le GSMA organise le workshop "Bilan de l'eau dans la couche de la tropopause tropicale", à l'Université, sur le campus Croix Rouge SHS.
Sur un thème de recherche cher à l'équipe aéronomie du GSMA, portant sur les échanges de vapeur d'eau et d'autres gaz à effet de serre entre la troposphère et la stratosphère tropicale, le laboratoire se veut un moteur des futures directions de recherche sur le sujet en organisant cet atelier.
Ce sera aussi l'occasion pour le GSMA et les membres du consortium du projet ANR TRO-pico, coordonné par le laboratoire, de présenter les principaux résultats du projet basé sur une campagne de mesure au Brésil, à comparer à une campagne américaine aéroporté dans le pacifique tropical ouest. Ce workshop est organisé avec le soutien du CNRS et de Reims métropole.

lien vers le site web du workshop :
www.univ-reims.fr/workshop-water-budget-TTL2015

Panayotis Lavvas reçoit la médaille de bronze du CNRS

         

Panayotis Lavvas, reçoit la prestigieuse médaille de bronze du CNRS.
La médaille de bronze récompense le premier travail d'un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine. http://www.cnrs.fr/fr/recherche/prix/medaillesbronze.htm

Elle est attribuée par le CNRS, une fois par an. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes et représente une reconnaissance de la qualité de la recherche et de sa visibilité internationale. Panayotis Lavvas a reçu la médaille de bronze 2015 pour ses travaux en planétologie.
Plus d'informations sur les Infos de l'URCA

Avis de concours

Au GSMA, un poste d'Ingénieur de Recherche bap E (Calcul scientifique) est ouvert au concours externe.
Date limite : mardi 28 avril - 12h00
Voir le profil du poste
http://www.univ-reims.fr/universite/travailler-a-l-urca/concours/ouverture-des-concours-itrf,18025,31260.html?

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse d'Alexandru VREME,  le  vendredi 10 avril, à 14h30, Bât. 17,  salle 1718.

Titre: Dynamique d'ingestion et de désorption du gaz carbonique en solution aqueuse

Membres du jury:

Mme Laurence RONGY (Rapporteur)
M. Régis GOUGEON (Rapporteur)
M. Harald PLEINER (Examinateur)
M. François NADAL (Examinateur)
M. Patrice MEUNIER (Examinateur)
M. Bernard POULIGNY (Co-directeur de thèse)
M. Gérard LIGER-BELAIR (Directeur de thèse) 

Le projet APOGEE (Atmospheric Profiles Of GreenhousE gasEs) a été sélectionné

Le projet APOGEE (Atmospheric Profiles Of GreenhousE gasEs) a été sélectionné dans le cadre d'un projet CNRS (DEFI : Instrumentation aux limites). Ce projet porté par le GSMA (Lilian Joly) et en collaboration avec le CNRM/Météo France et le LSCE a pour objectif de dépasser les limites instrumentales actuelles pour développer un spectromètre diode laser afin de mieux comprendre les processus d’émission de deux gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère, le CO2 et le CH4.

Une meilleure compréhension des échanges de ces deux  gaz à effet de serre pourra être atteinte seulement par la synergie entre des observations au sol très précises comme celles fournies par le réseau européen ICOS (typiquement 0.1%) et des mesures de distribution verticale de ces GES obtenues  par des mesures précises in situ à partir de ballon ou d’avion (précision typiquement 0.5-1 %) et à partir des mesures par satellites (précision typiquement 2-4% et elles demanderont à être valider par des mesures in situ).

La mesure régulière des profils verticaux  permettrait également d’améliorer la modélisation actuelle du transport atmosphérique et en particulier la paramétrisation des échanges verticaux, qui représente la principale source d'incertitude dans la détermination des flux régionaux de gaz à effet de serre.  Lorsque nous faisons le bilan des différents modes de sondage de l’atmosphère, il apparaît clairement que le sondage par ballons libres légers apporte le maximum d’avantages (coûts, logistique, autorisations, …) si l’instrument de mesure pèse moins de 2.5 kg. L’un des objectifs sera de réaliser un spectromètre diode laser (< 2.5 kg), bi-gaz (CO2 & CH4), précis (< 0.5 %) et rapide (< 1s) qui puisse travailler dans des conditions extrêmes  (entre -80°C et +40°C et entre 2 mbar et 1013 mbar).

Une campagne de mesure in situ (plusieurs vols jusqu'à 25 km d'altitude) sera également effectuée en France pour valider l’instrument et confronter les observations de CO2 et CH4 conduites sur ce site au modèle de chimie-transport régional CHIMERE.

Le projet Ademe Cortea, Nuage vient d’être retenu

Aujourd’hui, l’incertitude sur les émissions d’ammoniac demeure la plus importante que pour la majorité des autres polluants et cela limite notre capacité à prédire les épisodes de pollution particulaire. Se munir d’outils pour comprendre et diagnostiquer les émissions, le dépôt de NH3 et par conséquence la formation d’aérosols à partir de l’ammoniac est important pour la prévision de la qualité de l’air et pour la détermination des mesures à préconiser afin de réduire ces émissions et respecter les plafonds d’émission et les normes de qualité de l’air.

Dans le cadre d’un appel à projet Ademe Cortea, le projet Nuage qui vient d’être retenu, il concerne le développement d’un nouvel analyseur haute performance et  la validation des méthodes à bas couts destinés à la mesure des émissions et des dépôts d’ammoniac des agrosystèmes pour une amélioration des cadastres. Ce projet permettra d’avoir un spectromètre laser de référence pour la mesure continue des flux de NH3 en eddy covariance, d’obtenir un jeu de mesure sur des sites de la région parisienne de sorte à confronter les mesures avec les émissions calculées pour alimenter les modèles de prévision de la qualité de l’air et d’opérer ainsi aux évolutions nécessaires pour améliorer la modélisation actuelle.

Ce projet porté par AgroParisTech (Erwan Personne) se fera en collaboration avec le GSMA (Lilian Joly), l’INRA Grignon (Benjamin Loubet) et AirParif.

Le GSMA, membre du LIA, Laboratoire International Associé du CNRS (SAMIA), nouvellement créé

Le Laboratoire International Associé (LIA) du CNRS « SAMIA », « Spectroscopie d’Absorption de Molécules d’Intérêt Atmosphérique », vient d’être créé. Il regroupe cinq laboratoires français dont le GSMA,  rattachés au CNRS et à plusieurs universités (UPMC, Grenoble, Université de Bourgogne, Université de Franche-Comté, URCA) ainsi que des laboratoires de la branche sibérienne de l’académie des sciences de Russie, notamment l’Institut d’Optique Atmosphérique de Tomsk.  Le GSMA, de par ses activités en  spectroscopie atmosphérique et en planétologie et ses collaborations historiques avec la Russie, est un des participants majeurs de ce laboratoire international. L’objectif scientifique est d’avancer dans la connaissance des interactions entre le rayonnement  et les principales molécules atmosphériques, pour améliorer notre compréhension des systèmes climatiques (effet de serre entre autres).

Séminaire, le lundi 23 février 2015, à 11h

Séminaire de Vincent Boudon, le lundi 23 février à 11h en salle de réunion du GSMA.
 
Titre : "Avancées récentes sur la spectroscopie de molécules toupies sphériques : CH4, SF6, CF4, C8H8, …"
 
 

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse de Christophe Risser, intitulée : 

"Caractérisation et réalisation d'instruments de détection de gaz par spectrométrie laser photoacoustique"

le jeudi 05 février 2015 à 14h30, Campus Moulin de la Housse, amphithéâtre 4

Pour plus d'informations

Professeur invité

Le Prof. Juan Carlos Lopez Vieyra, Institute of Nuclear Sciences, National Autonomous University of Mexico (UNAM) 
sera présent au GSMA du 8 au 12 décembre 2014
dans le cadre d'une collaboration  CONACyT/CNRS : “Exact calculations for small molecules in external magnetic fields”
 

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse d' Alexandre Perret, intitulée : 
 
"Etude des propriétés de transport du CO2 et de l'éthanol en solution hydroalcoolique
par dynamique moléculaire classique : application aux vins de Champagne"
 
 le jeudi 11 décembre 2014 à 14h dans l'amphithéâtre 3 (campus Sciences)
 

Le Pr. Richard Dawes et son équipe, invités au GSMA

Durant une semaine, le GSMA a reçu une délégation américaine composée du Pr. Richard Dawes et de ses quatre étudiants (niveau Master et Doctorat) de l’Université de Sciences et de Technologie du Missouri. Suite au colloque Ozone tenu à Reims en 2013  et à la publication à Phys.Rev.Lett  rapprochant nos thématiques de recherche, l’équipe de R.Dawes a obtenu un financement spécifique de National Science Foundation (USA) pour une collaboration avec l’équipe de Physique Moléculaire Théorique du GSMA.  Une série intensive de huit séminaires franco-américains a été organisée en novembre 2014 dans la prospective de développer> de nouveaux projets de recherche sur la formation de l’ozone, la propagation des paquets d’ondes et le calcul variationnel de spectres.
La prochaine visite de la  délégation américaine est prévue en automne 2015. 

Après le séminaire international au GSMA (de gauche à droite) :  Moumita Majumder, Imant Vinogradov, Maud Rotger, Ludovic Daumont, Vladimir Tyuterev, Phalgun Lolur, Andrew Powell, Richard Dawes, Steve Ndengue , Michael Rey. 

Semaine des séminaires du 17 au 21 novembre 2014

 

Le Pr. José Rachid Mohallem du Dépt. de Physique, Université Fédérale de Minas Gerais (UFMG), Brésil, invité au GSMA

Le Pr.José Rachid Mohallem du Dépt. de Physique de l'Université Fédérale de Minas Gerais (UFMG), Belo Horizonte, au Brésil, est invité au GSMA, du 17 au 22 novembre, pour une visite de recherche dans le cadre du projet "Effets isotopiques et non-adiabatiques dans des molécules légères", financé par "Science sans Frontières" (Brésil).
 

Le Dr. Imant Vinogradov de l’Institut de Recherche Spatiale de Moscou, invité au GSMA

Le Dr. Imant Vinogradov de l’Institut de Recherche Spatiale de Moscou (IKI) est invité pour deux mois au GSMA, avec le soutien du CNRS. L’objectif est de renforcer les collaborations entre l’IKI et le GSMA notamment pour la mission martienne EXOMARS-2018 et pour la future mission lunaire russe LUNA-RESURS. Durant son séjour, de novembre à décembre, le Dr Vinogradov donnera une conférence sur les futures missions spatiales russes vers Mars, Vénus et la Lune.

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse de Thibault Delahaye :
 
le vendredi 7 Novembre à 13h45 en Amphi 3 du campus Sciences.
 
Titre : "Contribution aux méthodes de calcul de spectres moléculaires à partir de surfaces ab initio :
application à l'éthylène et au méthane" 
 
 

Séminaire du 16 octobre 2014

Séminaire de V. Kokoouline (Department of Physics, University of Central Florida, Orlando), à 16h le jeudi 16 octobre.

Titre : "Formation of negative molecular ions in the interstellar medium" 

Séminaire du 2 octobre 2014

Séminaire de Vladimir Tyuterev, le jeudi 2 Octobre 2014 à 10h30 (salle de réunion du GSMA).

Le sujet du séminaire : "États excités de l'ozone : défi pour la spectroscopie et la dynamique

Campagne ballons AMULSE

En Champagne-Ardenne, des chercheurs du GSMA ont la tête dans les nuages pour sonder l’atmosphère.

Depuis 2012, le GSMA a entrepris le développement de nouveaux spectromètres diode laser,  compacts (<2 kg) pour la mesure in situ, précise (< 0.5 ppm) et rapide (<1 s)  de gaz à effet de serre (CH4, CO2, H2O) sous ballon de radiosondage. Ces senseurs appelés AMULSE « Atmospheric Measurements by Ultra Light SpEctrometer » permettront la mesure précise de profils de concentration in situ pour mieux comprendre les processus et d’améliorer les modèles existants concernant l’émission de gaz à effets de serre de sources naturelles ou humaines. Du fait de la réglementation concernant les vols sous ballon,  un instrument inférieur à 2 kg facilite les autorisations, les coûts et la logistique des vols. De ce fait, ces instruments répondent à un réel besoin de la communauté scientifique. Dans le cadre d’un projet CNES Tosca et régional (PI Lilian Joly), les membres du GSMA participent actuellement à une campagne de mesures sous ballons radiosonde en Champagne-Ardenne en collaboration avec Météo France (Dominique Legain et son équipe). L’objectif de ces projets est d’une part la démonstration de ce type de mesure à 10-15 km d’altitude en France et d’autre part une meilleure compréhension des processus des émissions de gaz à effet de serre en Champagne-Ardenne. Cette campagne de mesure s’effectuera sur deux périodes (03/09 – 12/09 et 22/09 – 04/10). Actuellement, 3 vols ont déjà été effectués avec succès. 
Différents médias ont communiqué sur ce sujet via des vidéos et un article de presse :

·Vendredi soir, vidéo sur l'union web : http://www.lunion.presse.fr/accueil/video-les-gaz-a-effet-de-serre-n-auront-plus-de-secret-ia0b0n403178

·Samedi midi, reportage sur France 3 : http://france3-regions.francetvinfo.fr/champagne-ardenne/2014/09/06/un-ballon-sonde-avec-un-caisson-de-moins-de-deux-kilos-545464.html

·Dimanche, article dans le journal l'union

campagne ballons1

campagne ballons2

Le GSMA participe à la campagne STRATO-SCIENCE au Canada

Le GSMA participe actuellement à la campagne internationale de ballons stratosphériques STRATO-SCIENCE au Canada depuis la base de Timmins (48,5°N). Cette campagne résulte d’un accord de coopération entre le CNES et l’Agence Spatiale Canadienne.

Le GSMA en collaboration avec la Division Technique de l’Institut National des Sciences de l’Univers du CNRS, met en œuvre trois spectromètres lasers destinés à la mesure de CH4, CO2 et H2O dans les hautes couches de l’atmosphère terrestre, en particulier dans la stratosphère ( ~25 km) où se trouve la couche d’ozone. Un premier vol stratosphérique a déjà eu lieu avec succès jeudi 28 août. Un second vol devrait avoir lieu d’ici mi-septembre.

 

Pour en savoir plus : le site du CNES :  http://www.cnes.fr/web/CNES-fr/11448-le-vol-eds-effet-de-serre-strateole.php

ballon stratosphérique

ballon stratosphérique

Colloque PAMO-JSM 2014

           

 Le GSMA organise le colloque PAMO-JSM 

                 du 7 au 10 juillet 2014.

Il s'agit d'un colloque commun de la division PAMO "Physique Atomique, Moléculaire et Optique" de la SFP-Société Française de Physique et des JSM "Journées de Spectroscopie Moléculaire".

http://www.pamojsm2014.fr/

Conférence grand public

Dans le cadre du colloque PAMO-JSM 2014,
Daniel Hennequin « Prix Jean Perrin 2013 de la SFP » du Laboratoire de Physique des Lasers, Atomes et Molécules de Lille  donne une conférence grand public sur le thème :

«Culture scientifique. Quels Enjeux ? Quels outils ?», le mardi 8 juillet à la mairie de Reims.

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse d'Ahmad El-Masri, intitulée :

"Etude cinétique et mécanistique de la réactivité des composés organophosphorés

avec les photooxydants atmosphériques"

le mardi 17 juin 2014 à 10h30 dans la salle de réunion de la BU Sciences et Staps.

 
 

Le Pr. V. Kokoouline de l’UCF invité au GSMA

Le professeur Viatcheslav Kokoouline, du département de physique de l’UCF (University of Central Florida, Orlando, USA) est invité pour trois mois au GSMA. Le thème de recherche porte sur les propriétés fondamentales de quelques petites molécules d'intérêt en sciences de l’atmosphère et en astrophysique.

  

Des collégiens au GSMA

Dans le cadre d'un projet interdisciplinaire, des élèves de 3ème du collège Robert Schuman ont conçu des modèles 3D de pièces pour un jeu de société culturel. Ce projet fait  intervenir différents professeurs du collège (professeurs de langues, d'histoire, de musique, de technologie) ainsi qu'un collège en Italie et le GSMA.

Le laboratoire a été sollicité pour réaliser ces pièces grâce à sa nouvelle imprimante 3D et lors d'une visite, les élèves ont pu voir l'imprimante en fonctionnement et récupérer leurs pièces. La visite leur a également permis de voir les applications  de cette imprimante dans le cadre des projets de recherche menés au GSMA.

Voir l'article du journal L'Union

Journée des doctorants

Présentation des travaux de recherche des doctorants le mercredi 26 février 2014.

Voir le programme

Le projet ULIS sélectionné dans le cadre de l’appel à projets national « Eco-industries »

Le projet ULIS (« Ultra Low Infrared Spectroscopy ») proposé  par le GSMA et  l’entreprise Environnement SA a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projets (AAP)  national  « Eco-industries». L’APP « Eco-industries» a été lancé par Bpifrance, l’ADEME et le Ministère du Redressement Productif, en liaison avec le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie afin d’inciter les PME et ETI à poursuivre dans la voie de l’innovation. Cet AAP vise à soutenir des projets collaboratifs de recherche et développement à fort potentiel économique et apportant des réponses à des enjeux environnementaux ciblés. Dans le cadre du projet ULIS, Environnement S.A, l’une des toutes premières entreprises internationales d’instrumentation d’analyse et de mesure de l’environnement, et le GSMA, UMR CNRS de recherche fondamentale en spectroscopie moléculaire, unissent leurs efforts pour développer des méthodes de spectrométrie optiques innovantes pour des mesures environnementales.

Séminaire d'A.Turbiner, jeudi 23 janvier 2014

Séminaire d'Alexander Turbiner (UNAM, Mexique) intitulé " Drama in perturbation theory : 1/Z expansion" le jeudi 23 janvier 2014 à 15h ( Salle de réunion du GSMA D1-069).
 

L'ESA (Agence Spatiale Européenne) intéressée par les compétences du GSMA

Les compétences en spectroscopie atmosphérique du GSMA intéressent l’agence spatiale européenne (ESA).
L’Agence Spatiale Européenne (ESA) vient de sélectionner la proposition du consortium franco-allemand, dont le laboratoire du GSMA fait partie, en réponse à son appel d’offre européen SEOMIAS (Scientific Exploitation of Operational Missions Improved Atmospheric Spectroscopy Databases).

Le consortium, piloté par l’agence aérospatiale allemande, le DLR (équivalent du CNES et de l’ONERA en France), comprend le Karlsruhe Institute of Technology (KIT), le CNRS, l’Université de Grenoble, l’Université Paris-Est Créteil et l’URCA via le GSMA. Au travers de cet appel d’offre, l’ESA souhaitait financer au niveau européen des études fondamentales en laboratoire sur certaines molécules d’intérêt atmosphérique, O3, CH4, SO2, CO, … en appui de ses missions spatiales d’observations de la Terre.

La contribution du GSMA à ce programme européen est axée sur l’étude de l'interaction de l’ozone et du dioxyde de soufre avec le rayonnement UV et infrarouge dans l’atmosphère moyenne de la Terre. Cette participation du laboratoire au consortium européen a été rendue possible grâce à l’acquisition en 2013 d’un spectromètre par transformation de Fourier à très haute résolution spectrale, avec le soutien de l’Etat et de la Région, dans le cadre du projet de plateforme de spectrométrie moléculaire appliquée à l’environnement (SMAE) porté par le GSMA.

 

Campagne de mesures au CRA (Centre de Recherches Atmosphériques) de Lannemezan

vol_Amulse

Actuellement, le GSMA par l'intermédiaire de Lilian Joly, Julien Cousin, Thomas Decarpenterie et Grégory Albora, participe à une campagne de mesures pendant une semaine au Centre de Recherches Atmosphériques (CRA) situé sur le plateau de Lannemezan dans les Hautes Pyrénées (géré par l’Observatoire Midi-Pyrénées et le Laboratoire d'Aérologie).
En deux jours, une dizaine de vols ont été faits avec succès jusqu'à 1050 m d'altitude à l'aide de ballon captif piloté par le Centre National de Recherche Météorologique (Dominique Legain et son équipe). L'objectif est d'effectuer des intercomparaisons entre les différents points de mesures sur le mât de 60 m et de mesurer les profils de CO2 et de CH4dans les basses couches d'inversion au cours du temps.

vol_Amulse1

vol_amulse2

vol_Amulse

Imprimante 3D

Le GSMA s'est doté d'une imprimante 3D : la Makerbot Replicator 2X.
Avec le logiciel intégré Makerware, cette imprimante est capable d'imprimer sans difficulté des objets 3D complexes avec une double extrusion d'ABS ou de PLA qui peut atteindre une résolution de 100 microns.
Exemple de pièce fabriquée avec cette imprimante.
Taille maximale : 24.6(L) x 15.2(l) x15.5(h)

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse de Dominique Mammez, intitulée :
"Détection de molécules gazeuses d’intérêt atmosphérique par spectrométrie infrarouge avec laser à cascade quantique largement accordable" ,
le mardi 12 novembre 2013 à 10h30 (Amphi II de la Faculté des Sciences).

Conférence du Pr. Robert West, chercheur à la NASA

Titan's Haze : New Results

from the Cassini/Huygens Missions

  Conférence du Pr. Robert West, chercheur à la NASA

  le mercredi 13 novembre à 18 heures

  à la Bibliothèque Universitaire de la Faculté des Sciences

Entrée libre

  Plus d'informations

 

Une star de la NASA en visite au GSMA

Le Pr. Robert West, chercheur de réputation internationale à la NASA, est invité par le CNRS pendant un mois pour travailler avec le groupe de planétologie du GSMA, laboratoire commun à l’URCA et au CNRS dirigé par le Pr. Georges Durry, qui étudie entre autres la physico-chimie des atmosphères planétaires.

Robert West conduit ses recherches au sein du Jet Propulsion Laboratory (JPL), un laboratoire commun à la NASA et à Caltech, reconnu comme l’un des meilleurs laboratoires mondiaux dans le domaine de la planétologie, qui conduit l’essentiel des expériences de l’aventure spatiale américaine dont les très célèbres rovers martiens (Curiosity).

R. West s’intéresse depuis plusieurs décennies essentiellement à l'atmosphère des géantes gazeuses (Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune) ainsi qu’à celle de Titan, le satellite de Saturne. Il a participé aux analyses photométriques d'observation de nombreux instruments embarqués sur les missions spatiales de ces trente dernières années : les sondes Pioneer 10 et 11, Voyager 1 et 2, Galileo, Cassini-Huygens ... Lors de ces études, il a abordé des aspects variés de la physique des planètes, dont des sujets extrêmement ardus comme les propriétés de diffusion par les particules irrégulières ou l'inversion de structure des nuages et a fait progresser le traitement de l'absorption sélective par les gaz dans les modèles atmosphériques, progrès utilisés dans le monde entier, et en particulier à Reims. Le Pr. West est l’auteur d’une trentaine de publications dans Nature et Science.

Durant son séjour en novembre, Le Pr. West travaillera en étroite collaboration avec le Dr. Panayotis Lavvas, chercheur CNRS au GSMA. Panayotis Lavvas fait partie des dix chercheurs européens sélectionnés par la NASA pour être « Participating Scientist » sur la mission spatiale Cassini- Huygens dédiée à  Saturne et au satellite Titan, ce qui lui donne un accès privilégié aux données d’observation issues des instruments de Cassini.

L’expertise internationale de Robert West sera extrêmement utile pour avancer dans l’interprétation scientifique de ces données d’observation. La recherche sur Titan est un axe fondateur de la recherche en planétologie à Reims. L'équipe de planétologie du GSMA dans son ensemble est mobilisée pour ce mois exceptionnel.

Robert West donnera une conférence sur le campus Sciences mi-novembre.

L'équipe "Effervescence, Champagne et Applications" reçoit le prix à l'innovation

Le prix à l’innovation décerné au VITeff (Salon International des Technologies des vins Effervescents) vient récompenser les travaux de recherche de l'équipe "Effervescence, Champagne et Applications ".

Plus d'informations

Le groupe Schlumberger intéréssé par Aérovia, la start-up du GSMA

Le groupe Schlumberger, leader mondial des services à destination des industries d’exploration et de production de pétrole et de gaz, est entré au capital de la start-up Aerovia ce jeudi 10 octobre et a établi des liens contractuels exclusifs dans le cadre d’applications produits spécifiques. Plus d'informations

Conférence grand public

       Pour clôturer le colloque Ozone 2013, le GSMA organise une conférence grand public présentée par Roland Lehoucq, chercheur au service d’astrophysique du centre CEA de Saclay.

Le thème sera :"Peut-on parler de physique grâce à la science-fiction ?"

La conférence aura lieu le  jeudi 3 octobre à 18h30 à la salle des fêtes de la Mairie de Reims.

Vidéo de la conférence de Roland Lehoucq

 

2nd international workshop Ozone 2013

Le GSMA organise, pour la seconde fois, un colloque international sur l'ozone :
"Spectroscopy and Dynamics of Ozone and Related Atmospheric Species"
du 2 au 4 octobre 2013.

site web du colloque Ozone 2013

Séminaire, le vendredi 13 septembre à 14h.

Séminaire de Marcos Loroño, professeur invité, le vendredi 13 septembre à 14h en salle de réunion du GSMA.

Titre : "Reaction mechanisms and problems with the entropy calculation"

 

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse de Roman Kochanov, intitulée :

"Contribution à la modélisation de spectres moléculaires à partir de surfaces d'énergie potentielle et d'Hamiltoniens effectifs : applications aux banques de données spectroscopiques",

le vendredi 6 septembre 2013 à 10h15, dans l'amphi 2 du campus Moulin de la Housse, UFR Sciences.

Séminaires

  • Le vendredi 30 août 2013 à 14h :

Présentation des travaux de thèse de Roman Kochanov.

  • Le jeudi 5 septembre 2013 à 10h30 :

Présentation d'un séminaire par Hélène Laversin dans le cadre de sa candidature à un CDD d'ingénieur au laboratoire.
Sujet : "Caractérisation physico-chimique et remédiation de polluants atmosphériques".

Le Pr. Robert West, planétologue à la NASA, invité au GSMA.

Avec le soutien du CNRS, le professeur Robert West, senior research scientist à la NASA, au Jet Propulsion Laboratory (NASA/California Institute of Technology, Pasadena) est invité un mois au GSMA, fin octobre. L'objectif scientifique concerne l'interprétation des observations de Titan, satellite de Saturne,  par la mission spatiale Cassini-Huygens. 

Seminaire au GSMA, jeudi 18 juillet, 10h30, salle de réunion.

Le Professeur Ludwik Adamowicz, Departement of Chemistry, University of Arizona, visitera le laboratoire ce jeudi 18 juillet et présentera un séminaire intitulé "Very accurate quantum mechanical calculations of electronically excited atoms and rovibrationally excited molecules without assuming the Born-Oppenheimer approximation"
 

Campagne de TRO-pico au Brésil

Trois chercheurs du GSMA (E. Rivière, L. Joly et C. Stoeffler) participent à la seconde phase de la campagne ballon IOP de TRO-pico, à Bauru au Brésil. Cette partie de campagne vise à effectuer des mesures dans la haute troposphère et la basse stratosphère au plus près des orages convectifs traversant la tropopause. La campagne a débuté avec un premier vol le vendredi 18 janvier. Ont été lancés avec succès sous un même ballon de 1500 m3 les deux spectromètres pico-SDLA CO2 et pico-SDLA H2O. Il s'agissait du premier vol CO2 de la campagne. Cette espèce est utilisée ici comme un traceur de transport vertical entre la troposphère et la stratosphère. Les instruments ont été récupérés sans dommage et pourront revoler une seconde fois dans cette configuration, plus tard dans la campagne. Le prochain vol des instruments du GSMA concernera pico-SDLA H2O en parallèle avec un compteur de particules.

Photo-séquence du lancement de pico-SDLA H2O et pico-SDLA CO2, le 18 janvier 2013 à Bauru.

Photo-séquence du lancement de pico-SDLA H2O et pico-SDLA CO2, le 18 janvier 2013 à Bauru.

 

Séminaire de janvier

Panayotis Lavvas donnera un séminaire le mardi 29 janvier 2013 de 10h30 à 11h30 (salle de réunion du GSMA).

Titre : "Aerosol growth in Titan's ionosphere"


 

Aerovia primée

aerovia140.jpgLa société Aerovia (www.aerovia.fr) spin-off du GSMA  intégrée au laboratoire et créée  en 2010, qui industrialise les senseurs à diodes laser sur la base des technologies du GSMA, a été primée par Carinna, l’agence pour la recherche et l’innovation en Champagne-Ardenne, dans le cadre de la manifestation « Start-Œuf ».  
http://www.lunion.presse.fr/article/marne/linnovation-est-dans-loeuf
Aerovia avait déjà été lauréate du concours national à l’innovation OSEO en 2011 dans la section « création développement ».

 

Séminaires du mois de décembre


     Titre : "Characterizing planetary upper atmospheres with UV observations (and models)"
 
  • Présentation d' Irène Mappe-Fogaing, le vendredi 21 décembre de 10h à 11h.
     Titre : "Mesures par spectrométrie laser des flux de N2O produits par les sols agricoles"
 

Le projet FERTECCOL

Le projet FERTECCOL «Evaluation des émissions de N2O, CO2 et H2O liés à la FERTilisation par la technique d'Eddy Covariance sur Cultures à l'Observatoire terrestre de Lonzée » porté par le GSMA (Lilian Joly) et l'Université de Gembloux (Christine Moureaux) vient d'être sélectionné par l'appel d'offre des projets Partenariats Hubert Curien (PHC) entre la France et la Belgique. Le contexte général de ce projet (FERTECCOL) est le changement climatique et une meilleure compréhension des origines anthropiques.

 

TRO-pico : lancement de l'hygromètre laser pico-SDLA au Brésil

Pendant la première semaine de novembre, des chercheurs du GSMA  et  de la division technique de l'INSU/CNRS étaient à Bauru au Brésil,  pour apprendre à leurs collègues brésiliens de l'IPMET comment  utiliser et lancer l'hygromètre laser pico-SDLA pour la campagne  SMOP du projet TRO-pico, dédiée à l'étude de la variabilité de la  vapeur d'eau stratosphériques pendant la saison humide.
Dans la nuit du 21 au 22 novembre 2012, les brésiliens ont, pour la  première fois de la campagne, mis en oeuvre et lancé seuls  l'instrument, contrôlé depuis la France par la DT-INSU et le GSMA.
Le vol s'est parfaitement déroulé, l'instrument a atterri à 100 km  au nord/nord-est de Bauru et a été récupéré en bon état. Les données  sont déjà en cours de traitement et montrent que l'instrument a  fonctionné nominalement. C'est la toute première fois que les instruments sous ballon du GSMA sont lancés par des non spécialistes extérieurs au laboratoire ou à la DT-INSU. C'est d'ailleurs dans cette optique que les instruments pico-SDLA ont été conçus.
Trois vols sont encore programmés d'ici la  fin de l'année, toujours opérés par les brésiliens, le prochain  étant prévu, selon les conditions météorologiques, entre le 3 et le  5 décembre.

Vidéo du lancement du 21 novembre

 

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse de Mélanie Ghysels-Dubois, intitulée :

"Mesures in-situ à haute résolution par spectrométrie laser de CH4, CO2 et H2O dans l'atmosphère moyenne sous ballons météos",

le vendredi 30 novembre à 14h30, dans l'Amphi II de la Faculté des Sciences devant un jury composé de :

Dr . Christian Chardonnet, directeur de  recherche au CNRS, Institut d’Optique, Orsay

Dr. Jean-Michel Hartmann, directeur de  recherche au CNRS, LISA , Paris, rapporteur

Pr. Dr. Johannes Orphal, Karlsruhe Institute of Technology (KIT), Allemagne, rapporteur

Dr. Jean-Pierre Pommereau, directeur de  de recherche au CNRS, LATMOS, Pari

Dr. Geoffrey Toon, senior research scientist, NASA, Jet Propulsion Laboratory, USA

Dr. Emmanuel Rivière, GSMA, Université de Reims, co-directeur de thèse

Pr. Georges Durry, GSMA, Université de Reims, directeur de thèse

 

TRO-pico : un article dans le magazine "CNRS International"

Préparation du premier vol de la campagne SMOP en mars 2012 Un article est paru dans le CNRS international magazine à propos du projet et de la  campagne TRO-pico :
http://www.cnrs.fr/fr/pdf/cim/27/index.html#/16/

La campagne va se poursuivre prochainement avec le retour au Brésil des scientifiques du  GSMA et de la DT-INSU pour initier la campagne de mesure de tendance de vapeur d'eau stratosphérique pendant la saison humide (dite campagne SMOP). Ce court séjour sera l'occasion d'un transfert de compétence : les ingénieurs de la DT-INSU formeront les techniciens de l'IPMet à Bauru au lancement des hygromètres laser pico-SDLA en l'absence des français, pour la période novembre-décembre.

 

Séminaire du mois d'octobre

Séminaire présenté par Dominique Mammez,  le vendredi 19 Octobre 2012 de 10h30 à 11h30 (salle de réunion du GSMA), portant sur "les lasers à cascade quantique en cavité externe pour la détection de molécules à spectre large".

 

ANR Astrid QUIGARDE (Détection à distance de gaz par lasers infrarouges à cascade quantique)

L’ANR Astrid (DGA) « Quigarde » coordonnée par B. Parvitte du GSMA a été sélectionnée à l’appel d’offre 2012. Le projet vise à réaliser un dispositif de détection et de mesure à distance de polluants gazeux utilisant des lasers à cascades quantiques (QCL) en améliorant significativement la qualité spectrale du QCL, par l’optimisation du design de l’hétérostructure du laser afin de le rendre intrinsèquement plus stable. Le projet associe le GSMA (CNRS-URCA), le Laboratoire de Physique des Lasers (CNRS-Paris 13) et Thales « III-V Lab ».

 

Séminaire du mois de septembre

Séminaire présenté par Ahmad El Masri, le mardi 18 Septembre 2012 de 14h à 15h (salle de réunion du GSMA), portant sur "L'étude cinétique de la réactivité hétérogène du Chlorpyriphos avec l’ozone et les radicaux OH".

 

Conférence grand public

Conférence grand public, organisée par le GSMA, en clôture du congrès ASA-HITRAN, le vendredi 31 Août 2012 à 18h30 à la salle des fêtes de la Mairie de Reims. Cette conférence, donnée par A. Coustenis, directrice de recherche au LESIA (Laboratoire d' Etudes Spatiales et d' Instrumentation en Astrophysique) à Meudon portait sur " L' exploration du système de Saturne  et de Titan".

Pour plus d'informations

Vidéo de la conférence d'A.Coustenis

 

La station ECoFlux sur le site OPE SOERE de l'ANDRA (Meuse/Haute Marne)

3logos_1ligne.JPG

Le projet «Mesures des flux de N2O par eddy correlation à l’aide de la station ECoFlux sur l’observatoire Pérenne de l’Environnement (OPE) » porté par le GSMA (Lilian Joly) vient d’être sélectionné par l’appel d’offre des projets ANDRA SOERE OPE. Ce projet d’une durée de 2 ans, regroupe une trentaine de personne de différents laboratoires : Le Groupe de Spectrométrie Moléculaire et Atmosphérique (GSMA), le Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE), l’INRA de Clermont-Ferrand, le Centre d’Etude Spatiale de la BIOsphère (CESBIO) et Gembloux Agro-Bio Tech (Ulg-GxABT ) de  l’université de Liège.
          Dans le cadre de ce projet, la station ECoFlux développée au GSMA sera installée sur l’OPE (situé entre la Meuse et la Haute Marne) mis en place par l’ANDRA. Cet OPE a été labélisé SOERE (Système d'Observation et d'Expérimentation au long terme pour la Recherche en Environnement) par l'Alliance de recherche pour l'environnement qui sélectionne les projets contribuant à la cohérence des recherches environnementales au niveau national. Une campagne de mesure in situ de flux de N2O simultanée entre deux écosystèmes voisins (cultures et prairie) par méthode d’eddy correlation sera organisée sur une période d’un an pour obtenir (i) une meilleure connaissance des mécanismes d’émission de N2O à l’aide de modèles d’écosystème (ex. PaSim, prairie, CERES-STICS, culture, DNDC) ; (ii) une évaluation du cycle saisonnier des émissions de N2O simulées par le modèle de l’IPSL ORCHIDEE (ORganizing Carbon and Hydrology In Dynamic EcosystEms) par confrontation aux mesures collectées.

 

Validation du satellite Megha-Tropiques au Burkina Faso

Le GSMA participe actuellement à la campagne de validation de l’instrument SAPHIR à bord du satellite Mégha-tropiques. Ce satellite franco-indien (CNES/ISRO) est dédié à l’étude du cycle de l’eau et du climat en régions intertropicales. Lancé fin 2011, Megha-Tropiques comprend trois instruments : SCARAB (flux radiatif terrestre), MADRAS (nuages et précipitations), et SAPHIR (humidité dans la troposphère). C’est ce dernier instrument que des scientifiques du LATMOS et du GSMA (E. Rivière), avec le concours local de l’ASECNA (sécurité aérienne africaine) et de l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) sont en train de valider, via une campagne de radiosondages, en période de début de mousson. La campagne a lieu à Ouagadougou, Burkina Faso, pour une période de 15 jours à raison de deux radiosondages par jour. Une autre phase de validation du même instrument aura lieu en juillet en pleine période de mousson, en juillet prochain.

sans_titre2180_modifie-1.jpg

Attache de la sonde Vaisala au ballon.

sans_titre1180_modifie-1.jpg

Ballon sonde peu après le lâcher du 29 mai.
 

Séminaire du mois de juin

Séminaire présenté par Virginie Zéninari, le lundi 18 Juin 2012 de 14h à 15h en salle de réunion du GSMA.
Titre : " Paramètres spectroscopiques du dioxyde de carbone autour de 2 µm et applications aux mesures par LIDAR "
 

Projet NitroCOSM

catch40.jpgLe GSMA participe actuellement au projet NitroCOSMES concernant la meilleure compréhension et la modélisation du fonctionnement des surfaces continentales aux échelles du paysage et de la petite région. Cela permettra de mieux cerner les relations entre le climat et la végétation dans l’optique d’une meilleure gestion des ressources environnementales. L’accent a été porté sur la mesure des flux du protoxyde d’azote (N2O) par les agrosystèmes responsables de 72% des émissions de N2O, représentant ainsi le premier secteur émetteur de ce gaz à effet de serre.  Ils représentent une importante part des terres émergées (plus d'un tiers de la surface au sol en Europe) et sont au cœur de nombreuses problématiques de développement durable. Dans le cadre de ce projet coordonné par quatre laboratoires (le Centre d’Etude Spatial de la BIOsphère (PI :Eric Ceshia), le Groupe de Spectrométrie Moléculaire et Atmosphérique  (PI :  Lilian Joly),  le Centre National de Recherches Météorologique (PI : Dominique Legain) et    le Laboratoire d’Aérologie (PI : Dominique Serca)) une campagne de mesure d’une durée de 4 mois (24h/24h) est en cours sur l’un des sites des réseaux internationaux de suivi des gaz à effet de serre ICOS (http://www.icos-infrastructure.eu), NitroEurope et GHG Europe géré par le CESBIO (site de Lamasquère). Le projet repose pour la partie N2O sur l’utilisation de la station de mesure de flux par eddy correlation mobile nommé « Station QCLAS ECoFlux » (Eddy Correlation Flux) – Développée entièrement au GSMA, la station ECoFlux est complétement autonome, rapidement déployée sur le terrain et un contrôle à distance est possible via une connexion satellite.

catch38180_modifie-1.jpg

Photographies du site instrumentalisé de Lamasquère, l'un des sites de mesure des réseaux internationaux de suivi des gaz à effet de serre ICOS, NitroEurope et GHG Europe.

catch39180.jpg

La station ECoFlux permet de mesurer les flux de N2O par méthodes micrométéorologiques : Eddy Correlation et Relaxed Eddy Accumulation
 

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse de Mariam Rachidi, intitulée :
"Etude cinétique et mécanistique des réactions hétérogènes du folpel et du diméthomorphe avec l'ozone et les radicaux OH. Photooxydation homogène des composés morpholiniques avec les radicaux OH",
le mercredi 9 mai 2012, Amphi 2, UFR Sciences à 14h.

 

Séminaire du mois de mai

Séminaire présenté par Thibault Delahaye, le vendredi 11 Mai 2012 de 10h à 11h en salle de réunion du GSMA sur le thème suivant :
"NormalModeSym : une interface conviviale dédiée au calcul de spectres rovibrationnels à partir des propriétés moléculaires".
 

Séminaire du mois d'avril

Présentation par Emmanuel Rivière des résultats préliminaires de la campagne TROPICO (Brésil), le lundi 16 Avril de 14h à 15h, en salle de réunion du GSMA.
 

Soutenance de thèse

33560.jpg

Soutenance de thèse de Jérémie Burgalat, le jeudi 29 mars 2012, Amphi 2, UFR Sciences à  14h15.

Titre : "Développement d'un modèle microphysique en moments pour les modèles climatiques de Titan"

 

Campagne intensive (IOP) de TRO-pico

Des scientifiques du GSMA et de quatre autres laboratoires sont actuellement à Bauru (Etat de Sao Paulo) au Brésil pour la campagne de mesures sous ballon du projet ANR TRO-pico, porté par le GSMA. Il s'agit de mesurer l'impact de la convection profonde et notamment des overshoots (sommet des nuages atteignant la stratosphère) sur le bilan de l'eau dans la basse stratosphère tropicale.
A ce jour, 11 vols on déjà eu lieu depuis le début de la campagne qui se terminera pour cette saison convective la troisième semaine de mars.
Pour plus d'information sur l'actualité de TRO-pico, n'hésitez pas à consulter le site web du projet ( http://www.univ-reims.fr/TRO-pico).

33561.png

 

Séminaire du mois de mars

Séminaire présenté par Maud Rotger, le jeudi 15 mars de 14h à 15h en salle de réunion du GSMA.
Sujet : Développements locaux du projet européen VAMDC (bases de données spectroscopiques) 
 

Séminaire du mois de février

Présentation par Alexandre Perret du logiciel Zotero, le lundi 20 février 2012 de 10h à 11h en salle de réuniondu GSMA.
 

Ouverture du site du congrès ASA-HITRAN 2012

AsaLe site web du congrès ASA-HITRAN 2012, organisé par le GSMA, est  accessible à l'adresse suivante : 
http://www.univ-reims.fr/Asa-Hitran2012

 

Ouverture du site web du projet TRO-pico

33564.jpg

Le site web du projet ANR TRO-pico, porté par le  GSMA, est désormais ouvert à l'adresse suivante :
http://www.univ-reims.fr/TRO-pico

 

Séminaire

Présentation de Mélanie Ghysels, le mardi 13 décembre 2011 à 11h, (salle de réunion du GSMA), de certains de ses travaux de thèse.
Le titre de la présentation est : "Développement du senseur PicoSDLA-CH4 et campagne ballon"
 

Soutenance de thèse

Soutenance de thèse de Charlotte Oudot, le vendredi 9 décembre 2011 à 14h30 dans l'amphi 1 de l’UFR Sciences Exactes et Naturelles.
Titre de la thèse : "la Spectroscopie de la vapeur d'eau par Transformation de Fourier. Application aux régions d'intérêt atmosphérique"
 
 

Projet ANR TRO-pico

L'accord de collaboration entre l'URCA, l'INSU-CNRS et l'Université d'Etat de Sao Paulo (UNESP) vient d'être signé par le recteur de l'UNESP. Cet accord définit les responsabilités et le rôle de chacun des partenaires français et brésilien lors du projet, et notamment lors de la campagne de mesures sous ballon qui aura lieu en janvier-février-mars 2012 à Bauru au Brésil. La signature de cet accord était indispensable pour que la campagne puisse avoir lieu.

 

Interview du directeur du GSMA

Le directeur du GSMA a été interviewé par France 3 Champagne-Ardenne au sujet de la situation de la sonde russe Phobos-Grunt. 
Voir l'interview
 

Communiqué de presse du CNES du 7 Novembre :

"Une sonde russe emporte 6 expériences françaises vers Phobos, une lune de Mars" 
Voir le communiqué de presse

 

Lancement de la mission spatiale Phobos-Grunt

33565.JPG

La mission spatiale martienne Phobos-Grunt devrait être lancée le 11 novembre à Baïkonour !! 
Dans le cadre de la mission russe Phobos-Grunt à destination de la lune martienne Phobos, un spectromètre laser, "TDLAS" (PI G. Durry, GSMA) a été développé en étroite collaboration entre l'Institut de Recherche Spatiale de Moscou (IKI), le GSMA et la Division Technique de l'Institut National des Sciences de l'Univers du CNRS et avec le soutien du CNES. 
Ce spectromètre a pour objectif de contribuer à l'analyse de la composition du sol de Phobos afin de mieux comprendre l'origine de la lune martienne et de discriminer ses différents scenarii de création (capture gravitationnelle, impact météoritique, accrétion). 
Ce spectromètre analyse les isotopes de H2O, de CO2 et de C2H2 issus de la pyrolyse d'un échantillon de roche prélevé in-situ par un bras robotisé [reference: Durry & al., Applied Physics B, 99, p.339, 2010].Ce senseur laser est intégré au Lander qui atterrira sur la surface de la lune martienne pour des analyses in situ.

 

Conférences pour la Fête de la Science 2011

De la Terre à la Lune

La destruction de l’ozone stratosphérique : où en est on en 2011 ?
Lundi 3 octobre 2011, 18h30 à la Mairie de Reims-Salle des Fêtes
J.-P. Pommereau du Laboratoire Atmosphère, Milieux, Observations Spatiales, CNRS, de l' Université de Versailles-St-Quentin, Guyancourt

Vidéo de la conférence de J.-P. Pommereau

Les climats passés de la Terre
Vendredi 14 octobre, 18h30 à la Médiathèque J.Falala de Reims
Gilles Ramstein du Laboratoire des Science du Climat et de l’Environnement du CEA, Saclay

Vidéo de la conférence de G. Ramstein

 

Séminaire

Mlle Clara Stoeffler du Laboratoire de Physique des Lasers, de Villetaneuse, donnera un séminaire le Mardi 27 Septembre à 11h, en salle de réunion du GSMA. 
Titre : Progrès récents vers une observation de la non conservation de la parité dans les molécules chirales par spectroscopie laser. 
Pour en savoir plus

 

Lancement du projet ANR "MIRIADE"

Le projet ANR « MIRIADE » signifiant « Mid InfraRed Integrated photo-Acoustic spectrometer Device for Environment s urvey » porté par le GSMA avec un budget total de 3 millions d’euros vient d’être sélectionné par l’appel d’offre Ecotech. (http://www.agence-nationale-recherche.fr/programmes-de-recherche/appel-detail/ecotech-programme-production-durable-et-technologies-de-lenvironnement-2011/)

Le travail aura pour but de développer des capteurs photoacoustiques intégrés sur silicium pour la détection de composés gazeux d’intérêt atmosphérique. Les partenaires de ce projet sont l’équipe laser du GSMA qui miniaturisera les senseurs photoacoustiques et testera les capteurs réalisés, le III-V lab de Palaiseau ( http://www.3-5lab.fr/) qui assurera la fabrication des sources laser nécessaires au dispositif, le CEA-LETI de Grenoble (http://www-leti.cea.fr/) qui intégrera sur silicium les sources lasers et les senseurs photoacoustiques, l’entreprise Aerovia (http://www.aerovia.fr) qui participera à la réalisation du pilotage des sources lasers et de l’interface du capteur, et le LSCE (http://www.lsce.ipsl.fr/) qui sera l’utilisateur final des capteurs réalisés pour la détection de gaz d’intérêt atmosphérique.

Lancement du projet ANR APOSTIC

33566.JPG
Le projet ANR APOSTIC (Analysis of Photometric Observations for the Study of Titan Climate/Analyse des Observations Photométriques pour l'Etude du Climat de Titan), porté par le GSMA, vient d'être accepté. Le travail aura pour but d'analyser de façon systématique les observations de Titan (satellite de Saturne) et de les interpréter grâce à un modèle de climat global de Titan.

Depuis 2004, et jusqu'en 2017, la sonde Cassini en orbite autour de Saturne visite Titan une fois par mois en moyenne. Cela permet de suivre l'évolution de l'atmosphère et de la surface au cours du temps. En 2009, Titan, dont l'année dure 29.5 ans terrestres, est passé par l'équinoxe de printemps nord ce qui produit un basculement du climat dû au changement de saison. Cette période charnière de l'année est particulièrement intéressante à étudier car de nombreux changements s'opèrent alors, et ils permettent de comprendre le détail du système climatique. Une partie du projet va consister à analyser les observations réalisées par la sonde pour caractériser l'atmosphère (brume, nuages, composition) et la surface de Titan à l'aide de modèles photométriques. L'objectif est de produire un relevé climatologique le plus complet possible, et de suivre comment se fait le changement de saison avant et après l'équinoxe.

Dans un deuxième temps, pour interpréter l'ensemble de ces données, nous allons utiliser un modèle 3D de climat de Titan, développé en partie au GSMA. Le but est de comparer les résultats du modèle de climat et les observations. L'objectif est de comprendre le détail de la mécanique climatique sur Titan et l'interaction entre les différents processus en jeu. A terme, ce modèle doit pouvoir faire des prédictions à long terme sur le cycle saisonnier et également permettre de tester différentes hypothèses sur des aspects qui échappent encore à l'observation (comme par exemple, la distribution des étendues liquides à la surface et sous la surface).

Ce projet inclut, outre le GSMA à l'université de Reims Champagne-Ardenne, de nombreux partenaires en France : le Laboratoire de Météorologie Dynamique (CNRS/Univ. Pierre et Marie Curie - Paris 6), le Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique (CNRS/Observatoire Paris-Meudon), le Laboratoire Astrophysique Instrumentation et Modélisation (CNRS/CEA/Université Denis Diderot - Paris 7), le Laboratoire de Planétologie et Géodynamique de Nantes (CNRS/Univ. de Nantes), l'Institut d'Astrophysique Spatiale (CNRS/Paris 11), l'Institut d'Astrophysique et de Planétologie de Grenoble (CNRS/Univ. J. Fourier - Grenoble).

 
Avis de concours

Au GSMA, un poste d'ingénieur d'étude CNRS  en techniques expérimentales 
(BAP C) est ouvert au concours externe. 
Date limite : 13 juillet 2011
Voir le profil du poste

 

Séminaire

Séminaire présenté par Clara Cilindre : "Protéines et arômes du champagne", le jeudi 26 mai à 14h en salle de réunion du GSMA.
 

Inauguration de CLOVIS

La nouvelle machine de calculs de Champagne-Ardenne, dénommée CLOVIS, a été inaugurée le 18 Mai 2011, bâtiment 25 (UFR STAPS). 
Voir le programme de la journée 
Voir le site

 

Colloque Ozone 2011

Le suivi de l’évolution de la couche d’ozone est devenu un des sujets d’étude majeurs de la communauté scientifique mondiale au cours des dernières décennies, notamment au niveau des pôles (voir article récent du CNRS du 4/04/2011) 
http://www.insu.cnrs.fr/a3771,diminution-record-ozone-pole-nord.html.

Le colloque « Spectroscopie d’espèces atmosphériques, réactivité et photodissociation de l’ozone », qui se tiendra du 3 au 5 octobre 2011 à Reims (Hôtel De La Paix, Best Western), réunira essentiellement les communautés nationales autour de la spectroscopie, de la réactivité chimique et de la photodissociation de l’ozone et pourra aussi s’élargir à d’autres espèces atmosphériques. Il s’agira de faire interagir les communautés de spectroscopie, de chimie atmosphérique et de détection in situ ou à distance et de réfléchir aux besoins dans ces domaines au cours des prochaines années. 
Pour plus d'informations

 

Colloque POGAT 2011

Le GSMA est membre organisateur du premier colloque francophone POGAT (Polluants Organiques Générés par l'Agriculture et le Transport) qui aura lieu à Agadir, du 25 au 27 Octobre 2011.  
Les renseignements concernant le colloque sont disponibles sur le site web : www.ensa-agadir.ac.ma.

 

TRO-Pico : c'est parti !

La réunion de lancement (kick-off) du projet ANR blanc TRO-pico, porté par le GSMA, a eu lieu le mercredi 26 janvier dans la salle de réunion du laboratoire. 
Ce projet d'un budget total de 600 k€ financé pour 4 ans, a pour but d'étudier le bilan de l'eau autour de la tropopause tropicale, et plus particulièrement d'étudier l'impact relatif des processus d'entrée rapide de la vapeur d'eau dans la stratosphère (overshoots) par rapport au transport lent de grande échelle. 
Quatre partenaires participent au projet (GSMA, LATMOS+LMD/IPSL (Guyancourt/Palaiseau), LA+CNRM (Toulouse) et DT-INSU (Meudon) avec le concours du LPC2E (Orléans) et de l'IPMet (Bauru, Brésil). Il sera basé sur une campagne de mesures sous petits ballons stratosphériques à Bauru au Brésil, avec l'aide des scientifiques brésiliens de l'IPMet/UNESP. 
Le but de cette réunion est d'affiner la feuille de route de chacun ainsi que les interactions entre chaque partenaire, de mettre en place les outils communs de travail, et de définir la meilleure stratégie de vol et d'organisation de la campagne.
 

Professeur invité

rimg62561_modifie-2.jpg

brasao_ufmg2.jpg

Le GSMA a accueilli le professeur José Rachid Mohallem, du Département de Physique, de l’Université Fédérale de Minas Gerais, UFMG, Belo Horizonte, du Brésil, en qualité de professeur invité à l'URCA du 1er décembre 2010 au 31 janvier 2011 ainsi que 2 étudiants en doctorat de l'UFMG, Antônio Arapiraca et Leonardo G. Diniz pour un stage d’un mois. 
Sur la photo, de gauche à droite : L. Diniz, A. Arapiraca, A. Alijah (GSMA), et J. Mohallem

 

Conférences pour la Fête de la Science 2010

     

Journée de prospective

prospective1

La journée de prospective du GSMA s'est tenue le lundi 28 juin 2010 dans les salons de l'Hôtel de la Paix à Reims, réunissant l'ensemble des personnels du laboratoire.

prospective2

L'objectif de cette journée était de discuter des futures thématiques scientifiques et de la structuration du laboratoire pour le prochain quadriennal.

 

Conférence

Une conférence du chercheur Franck Montmessin (du laboratoire LATMOS de l'Université de Versailles), organisée par le GSMA, a eu lieu à la médiathèque Jean Falala à Reims, le 1er juin 2010.

Mars : un monde habitable ou habité?

 

Campagne de Kiruna 2010

photo11_modifie-2.jpg

photo4125.jpg

Les senseurs à diodes laser PicoSDLA-H2O et PicoSDLA-CO2 ont participé avec succès à la campagne ballons du CNES organisée à Kiruna (Suède, 67°N) en avril 2010 pour l'étude de la dynamique de la stratosphère en fin de vortex polaire. L'équipe Pico-SDLA sur place était composée de J. Cousin (IR, GSMA), M. Ghysels (doctorante, GSMA), N. Amarouche (IR, DT-INSU), J-C. Samake (Tech, DT-INSU), Fabien Frérot (AI, DT-INSU), G. Durry (Pr,GSMA).

 

Projet TRO-Pico

Le Projet ANR programme blanc « TRO-Pico »  soumis  à l’appel d’offre 2010 et porté par le GSMA (proposant principal E. Rivière) a été accepté.

Le projet TRO-Pico, financé pour quatre ans, a pour but d’étudier le bilan de l’eau dans la haute troposphère et la basse stratosphère des régions tropicales et plus précisément le transfert d’eau de la troposphère vers la stratosphère, à différentes échelles de temps et d’espaces, en lien avec la convection profonde.     
L’eau stratosphérique joue en effet un rôle important sur le climat et sur l’équilibre de la couche d’ozone.

Ce programme s’appuiera sur une campagne de petits ballons stratosphériques pendant la saison humide 2011-2012 (d’octobre à avril) depuis Bauru dans l’Etat de Sao Paulo au Brésil. 
Elle impliquera les instruments du GSMA : l’hygromètre laser pico-SDLA et le spectromètre pico-SDLA-méthane. 
Il s’en suivra une période d’interprétation des données de campagne avec différents outils de modélisation, dont le modèle méso-échelle BRAMS au GSMA.

Les partenaires français du projet sont le LATMOS (Guyancourt/Paris), le Laboratoire d’Aérologie (Toulouse), et la Division Technique de l’INSU (Meudon), avec la participation du Laboratoire de Météorologie Dynamique (Palaiseau), du LPC2E (Orléans) et du CNRM/Météo-France (Toulouse). 
La campagne de terrain s’appuiera sur une collaboration avec les scientifiques brésiliens de l’IP-Met à Bauru.

14588.jpg

Le GSMA participe à une étude sur la caractérisation de la couverture nuageuse de Titan détectée par le   spectro-imageur VIMS sur Cassini. La carte des nuages observés est comparée aux prédictions du modèle de climat de Titan de l'IPSL, dont la partie aérosols et nuages est développée à Reims. ("Global circulation as the main source of cloud activity on Titan",
Rodriguez et al., Nature, Vol. 459, 678-682, 2009). 
Pour en savoir plus
Voir la vidéo

linet_1_re.jpg

Le GSMA a intégré un détecteur d'éclairs faisant partie du réseau LINET (Lightning Detection Network).

logo2_bis_gif.gif

ipslLa convention de collaboration entre l'Institut Pierre-Simon-Laplace (IPSL), fédération de recherche CNRS des sciences de l'environnement d'Ile de France et le GSMA a été signée le mercredi 26 mars 2008 en présence du Président de l'Université, Richard Vistelle, du Directeur de l'IPSL, Jean Jouzel, du Directeur du GSMA, Georges Durry et de Alain Hauchecorne, Directeur du Service d'Aéronomie du CNRS. POUR EN SAVOIR PLUS.

1_gif.gif

L'hygromètre laser PicoSDLA a été lancé avec succès lors de la campagne européenne SCOUT à Térésina (Brésil équatorial). Le spectromètre était intégré à l'expérience allemande TRIPLE. Un ballon stratosphérique de 150000m3 d'He lancé par le CNES a permis d'atteindre une altitude plafond de 35 km. Le vol a eu lieu le dimanche 1er juin. PicoSDLA a restitué à haute résolution spatiale des mesures in situ de la vapeur d'eau stratosphérique. 

phobos_marsexpress.png


Le laboratoire impliqué dans la mission spatiale Russe PHOBOS-GRUNT! Avec le soutien du CNES, le GSMA a la responsabilité du développement du spectromètre à diodes laser TDLAS qui sera utilisé pour l'analyse in situ de la composition de la roche du satellite martien PHOBOS. L'arrivée sur PHOBOS est prévue mi-2011.

p1010181.JPG

L'hygromètre PicoSDLA laser participe à la campagne internationale AQUAVIT à Karlsruhe pour l'intercomparaison des senseurs de vapeur d'eau stratosphérique. POUR EN SAVOIR PLUS.