Françoise GEVREY

pb210001_2-1.jpg

Françoise GEVREY (PR) 9e section Littérature française

DOMAINES DE RECHERCHE
  • Littérature française du XVIIIe siècle.
  • Les formes du roman, les poétiques de la fiction. Contes parodiques et contes « fin de siècle » jusqu’à la période révolutionnaire.
  • Esthétique (querelle d’Homère).
  • Littérature morale (essais, formes brèves).
TRAVAUX ET PUBLICATIONS

Ouvrages et éditions

[1] L’Illusion et ses procédés. De La Princesse de Clèves aux Illustres Françaises, Paris, José Corti, 1988, 380 p.

[2] COURTILZ DE SANDRAS (Gatien), Les Apparences trompeuses ou les amours du duc de Nemours et de la marquise de Poyanne (1715), édition critique, collection de rééditions de textes classiques, Toulouse, Littératures classiques, 1988, 184 p.

[3] [en collaboration] Didon à la scène, Toulouse, Littératures classiques, 1992.

[4] PRÉCHAC (Jean de), Contes moins contes que les autres, précédés de L’Illustre Parisienne, édition critique, Paris, Société des Textes Français Modernes, 1993, 200 p.

[5] L'Esthétique de Mme de Lafayette, Paris, SEDES, 1997, 250 p.

[6] Nature et culture à l’âge classique (XVIe-XVIIIe siècles), sous la direction de Ch. Delmas et F. Gevrey, Les Cahiers de Littératures, Toulouse, PUM, 1997.

[7] MARIVAUX, Le Spectateur français, L’Indigent philosophe, Le Cabinet du philosophe, Paris, SEDES, 2001, 122 p.

[8] Marivaux et l’imagination, édition préparée par F. Gevrey, Actes du colloque international de Toulouse, Toulouse, Éditions Universitaires du Sud, 2002, 230 p. (contient l’article « L’Imagination de Marianne et l’écorce des choses »).

[9] HOUDAR DE LA MOTTE, Textes critiques, Les Raisons du sentiment, édition critique avec introduction et notes dirigée par Françoise Gevrey et Béatrice Guion, coll. Sources classiques, Paris, Honoré Champion, 2002. [Ouvrage de 849 pages dont j'ai assuré la direction, en collaboration avec Béatrice Guion et auquel ont collaboré les membres du Centre de recherche « Idées, thèmes et formes 1580-1789 » de l’Université de Toulouse-Le Mirail. Outre la direction scientifique, je me suis particulièrement attachée à la seconde Querelle des Anciens et des Modernes (Discours sur Homère, Réflexions sur la critique), au Discours sur la fable ainsi qu’aux discours académiques.

[10] Écrire la nature au XVIIIe siècle. Autour de l’abbé Pluche (dir. F. Gevrey, J. Boch, J.-L. Haquette), Paris, Presses de l’Université Paris Sorbonne, 2006.

[11] Voisenon et autres conteurs, Bibliothèque des génies et des fées, n° 18, comprenant des contes parodiques et licencieux (Cahusac, Fougeret de Monbron, Senneterre, Voisenon, La Morlière, Bibiena, Chevrier, Bret, Mme Fagnan, Baret, et plusieurs contes anonymes), édition critique établie par Françoise Gevrey, coll. Sources classiques, Paris, Honoré Champion, 2007, un volume de 1173 pages.

[12] Érudition et polémique dans les périodiques anciens (XVIIe-XVIIIe siècles), sous la direction de Françoise Gevrey et Alexis Lévrier, Épure, Reims, 2007.

[13] Visages de Cazotte, sous la direction de Françoise Gevrey et Jean-Louis Haquette, Reims, Épure, 2010.

[14] Les Génies instituteurs et autres contes fin de siècle, éd. Françoise Gevrey avec le concours de S. Benezit, Bibliothèque des génies et des fées n° 19, Paris, H. Champion, 2014. Un vol. de 1016 p. (de Mme de Beauharnais à Mme Mérard de Saint-Just, incluant Baret, Le Féron, Maréchal, Beckford, Mme de Charrière…).

[15] L’Anthologie. Histoire et enjeux d’une forme éditoriale du Moyen âge au XXIe siècle, C. Bohnert et F. Gevrey (dir.), Reims, Épure, 2014.

[16] Éthique, poétique et esthétique du secret de l’Ancien Régime à l’époque contemporaine, Françoise Gevrey, Alexis Lévrier et Bernard Teyssandier (dir.), Louvain, Peeters, coll. « La République des Lettres », 2015.

Articles et communications depuis 2002

[1] « L’Imagination de Marianne et l’« écorce des choses », [in] Marivaux et l’imagination, Toulouse, EUS, 2002, p. 191-202.

[2] « Roman et religion dans la première moitié du XVIIIe siècle », [in] Roman et religion en France 1713-1866, textes réunis et présentés par Jacques Wagner, Éditions Honoré Champion, 2002, p. 35-50.

[3] « Voltaire ancien ou moderne ? Les paradoxes de La Henriade », [in] L'Épopée et ses modèles de la Renaissance aux Lumières, (Colloque international, Reims, 16-18 mai 2001, sous la direction de Jean-Claude Ternaux et Frank Greiner), Éditions H. Champion, 2002, p. 35-54.

[4] « Marivaux et Madeleine de Scudéry », [in] Madeleine de Scudéry : une femme de lettres au XVIIe siècle, Études réunies par Delphine Denis et Anne-Élisabeth Spica, Artois Presses Université, 2002, p. 279-292.

[5] « L’Histoire de Gil Blas est-elle un roman d’aventures ? », [in] Lectures du Gil Blas de Lesage, Études réunies et présentées par J. Wagner, CERHAC, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2003, p. 38-66.

[6] « Saturne libertin. La peur du temps dans les contes du XVIIIe siècle », [in] Les Grandes peurs, Travaux de littérature, XVI, 2003, p. 389-405.

[7] « Fontenelle et L'Astrée », Œuvres et critiques, n° 130 dirigé par Frank Greiner, 2005, p. 137-152.

[8] « L’influence des Illustres Françaises sur l’Histoire de Mme de Luz et sur les Confessions du comte de *** de Duclos », [in] Robert Challe : sources et héritages, Études réunies par J. Cormier, J. Herman et P. Pelckmans, Louvain, Peeters, 2003, p. 195-208.

[9] « Gil Blas, le personnage introuvable », [in] D’une gaîté ingénieuse. L’Histoire de Gil Blas roman de Lesage, études réunies par B. Didier et J.-P. Sermain, Louvain , Peeters, 2004, p. 69-90.

[10] « Stendhal lecteur de Montesquieu, les Lettres persanes et Lucien Leuwen », [in] Ruptures et continuités. Des Lumières au symbolisme, Presses Universitaires de Nancy, 2004, p. 163-173.

[11] « Lectures à clés de La Princesse de Clèves au XVIIIe siècle », [in] Littératures classiques, n° 54, printemps 2005, dir. M. Escola et M. Bombart, p. 191-203.

[12] « Variations parodiques sur La Princesse de Clèves de Crébillon fils à Bibiena », [in] Séries parodiques au Siècle des Lumières, dir. S. Menant et D. Quéro, Paris, PUPS, 2005 , p. 335-348.

[13] « Morale et politique mises en fiction : Arsace et Isménie de Montesquieu », [in] Morales et politiques, actes du colloque organisé par le Groupe d'Etude des moralistes (CELLF), H. Champion, 2005, p. 229-246.

[14] « Spectacle de la nature et sphère privée », [in] Écrire la nature au XVIIIe siècle. Autour de l’abbé Pluche, Paris, PUPS, 2006, p. 111-125.

[15] « Les termes bavard et babillard dans le conte merveilleux », Le Conte en ses paroles, la figuration de l’oralité dans le conte merveilleux du Classicisme aux Lumières, dir. A. Defrance et J.-F. Perrin, Paris, Desjonquères, 2007, p. 78-89.

[16] « Les Avatars du moraliste dans la fiction de la première moitié du XVIIIe siècle », Poétique de la pensée, Études sur l’âge classique et le siècle philosophique, En hommage à J. Dagen, Paris, H. Champion, 2006, p. 401-418.

[17] « Guerres de religion et anecdotes dans les nouvelles historiques du XVIIIe siècle de Mlle de La Force à Louis d’Ussieux », La Mémoire des guerres de religion. La concurrence des genres historiques (XVIe-XVIIIe siècles), dir. J. Berchtold et M.-M. Fragonard, Genève, Droz, Cahiers d’Humanisme et Renaissance, 2007, p. 325-339.

[18] « Deux amis dans les tempêtes, de Saint-Lambert à Diderot », dans L’Événement climatique et ses représentations (XVIIe-XIXe siècle), dir. E. Le Roy Ladurie, J. Berchtold, J.-P. Sermain, Paris, Desjonquères, 2007, p. 439-450.

[19] « Un modèle inavoué de Montesquieu romancier : l’abbé Prévost », dans De l’Éventail à la plume, Mélanges offerts à Roger Marchal, Presses Universitaires de Nancy, 2007, p. 389-399.

[20] « L’Inscription de l’histoire et de la politique dans les périodiques de Marivaux », dans Le Moraliste, la politique et l’histoire, dir. J.-Ch. Darmon, Paris, Desjonquères, 2007, p. 121-144.

[21] « L’auteur colporteur : une représentation de l’écrivain au XVIIIe siècle », dans Travaux de Littérature, Le Statut de l’ écrivain, n° XX, dir. L. Sabourin, 2007, p. 121-133.

[22] « Un modèle inavoué de Montesquieu romancier : l’abbé Prévost », dans De l’Éventail à la plume, Mélanges offerts à Roger Marchal, Presses Universitaires de Nancy, 2007, p. 389-399.

[23] « Réécriture des romans de chevalerie par Florian : du périodique au novelliere », dans Mémoire des chevaliers, Édition, diffusion et réception des romans de chevalerie du XVIIe au XXe siècle, (1750-1950), dir. I. Diu et E. Parinet et F. Viellard, Publications de l’École des Chartes, 2007, p. 49-60.

[24] Introduction à la journée d’étude « Érudition et polémique dans les périodiques anciens XVIIe-XVIIIe siècles », Reims, Épure, 2007.

[25] « Mme Riccoboni : une référence et un modèle à dépasser », dans Mme Riccoboni romancière, épistolière, traductrice, études réunies par J. Herman, K. Peeters et P. Pelckmans, coll. La République des Lettres, Louvain, Peeters, 2007, p. 271-285.

[26] « L’Amusement dans Grigri de Cahusac », Féeries, n° 4, « Le Rire des fées », dir. J. Mainil, Grenoble, 2008.

[27] « Les Passions chez deux militaires philosophes : Challe et Vauvenargues », [in] Robert Challe et les passions, dir. G. Artigas-Menant, Paris, PUPS, 2008, p. 59-76.

[28] « La Bruyère moraliste : un modèle pour les Goncourt », [in] Cahiers Edmond et Jules de Goncourt, n° 15, « Les Goncourt moralistes », 2008, p. 25-40.

[29] Organisation d’une journée d’étude sur le Dictionnaire philosophique de Voltaire, à Reims en partenariat avec l’IUFM et la Formation continue, décembre 2008, Communication en ligne « Typologie des lecteurs dans le Dictionnaire philosophique ».

[30] « Fées cartésiennes ou fées newtoniennes chez Cahusac et Gautier de Mondorge, deux librettistes de Rameau », [in] Féeries n° 6, « Le Conte et les savoirs » dirigé par A. Gaillard, ELLUG, 2009, p. 87-105.

[31] « L’exemplarité de Lucrèce dans Clélie », dans Le Rire ou le modèle ? Le dilemme du moraliste, textes réunis par J. Dagen et A.-S. Barrovecchio, Paris, H. Champion, 2010, p. 183-198.

[32] Entrées : « Bibiena » et « Potocki », dans Encyclopédie du fantastique, dir. V. Tritter, Paris, Ellipses, 2010.

[33] « Le séjour d’un jeune homme à la campagne : variations génériques et axiologiques », dans Séries et variations, Études littéraires offertes à Sylvain Menant, Paris, PUPS, 2010, p. 489-503.

[34] « La Motte et les parodies », dans Les Querelles dramatiques à l’âge classique, études réunies et présentées par E. Hénin, Louvain, Peeters, coll. « La République des Lettres », 2010, p. 303-316.

[35] « Cazotte polémiste ? La Voltériade », dans Visages de Jacques Cazotte, dir. F. Gevrey et J.-L. Haquette, Reims, Épure, 2010, p. 245-264.

[36] Articles « Désert américain » et « Romancie », dans Dictionnaire des lieux et pays mythiques, dir. O. Battistini, J.-D. Poli, P. Ronzeaud, J.-J. Vincensini, Paris, R. Laffont, coll. « Bouquins », 2011.

[37] « La fabrique du conte entre partie d’échec et jeu de piquet : Brochure nouvelle de Gautier de Montdorge, dans La Partie et le tout. La composition du roman, de l’âge baroque au tournant des Lumières, études présentées par M. Escola, J. Herman, L. Omacini, P. Pelkmans, J.-P. Sermain, Louvain, Peeters, coll. « La République des Lettres », 2011, p. 201-214.

[38] « La théâtralité dans les Nouvelles françaises de Louis d’Ussieux », Tangeance, n° 96, 2012.

[39] « La Mort dans La Vie de Marianne de Marivaux », « Les Écrivains devant la mort », L. Versini dir., Travaux de Littérature, Genève, Droz, 2012, p. 207-221.

[40] « L’Esthétique du plaisir dans La Vie de Marianne et Le Paysan parvenu », R.H.L.F., juillet 2012, p. 561-575.

[41] « Le Voyage dans les contes merveilleux du XVIIIe siècle », dans Le Livre du monde et le monde des livres, Mélanges en l’honneur de François Moureau, Paris, PUPS, 2012, p. 917-930.

[42]« Représentations du protestantisme dans la nouvelle historique des XVIIe et XVIIIe siècles », dans « Roman et religion de J.-P. Camus à Fénelon », F. Greiner dir., Littératures classiques 79, 2012, p. 237-252.

[43] « La Femme au carrefour des cultures et des civilisations : du Journal d’un voyage aux Indes aux Illustres Françaises », dans Robert Challe au carrefour des continents et des cultures, G. Artigas-Menant, J. Cormier et D. Aissaoui dir., Paris, Hermann, 2013, p. 39-53.

[44] « Poétique de la vengeance et libertinage chez Crébillon », dans Poétiques de la vengeance. De la passion à l’action, Céline Bohnert et Régine Borderie (dir.), Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 125-138.

[45] « L’Esprit de Marivaux (1769) : analectes et marivaudage », dans Marivaudage, théories et pratiques d’un discours, Catherine Gallouët et Yolande G. Schutter (dir.), Oxford University, Studies in the Enlightenment, 2014, p. 71-84.

[46] « L’héritage de Candide chez Sylvain Maréchal », dans Les 250 ans de Candide. Lectures et relectures, Nicholas Cronk et Nathalie Ferrand (dir.), Leuven, Peeters, 2014, p. 461-474.

[47] « Hybridation et transgression des genres dans les Journaux de Marivaux » dans La Question de l’hybride, Arselène Ben Farhat et Mustapha Trabelsi (dir.), Sfax, Faculté des Lettres et sciences humaines, 2014, p. 99-108.

[48] « Ce que dit un frontispice sur la réception des contes de fées », Féeries, n° 11, 2014 « L’illustration des contes », p. 41-46.

[49] « Collection et anthologie : du Cabinet des fées à la Bibliothèque des génies et des fées, dans L’Anthologie. Histoire et enjeux d’une forme éditoriale du Moyen âge au XXIe siècle, C. Bohnert et F. Gevrey (dir.), Reims, Épure, 2014, p. 101-119.

[50] « Les esprits » : une mode anthologique au siècle des Lumières », dansL’Anthologie. Histoire et enjeux d’une forme éditoriale du Moyen âge au XXIe siècle, C. Bohnert et F. Gevrey (dir.), Reims, Épure, 2014, p. 175-191.

[51] « Langue et savoir dans Les Bijoux indiscrets », dans Diderot. Langue et savoir, Véronique Le Ru (dir.) Reims, Épure, 2014.

[52] « Stendhal », dans Dictionnaire Montesquieu [en ligne], sous la direction de Catherine Volpilhac-Auger, ENS de Lyon, mars 2014. URL : http://dictionnaire-montesquieu.ens-lyon.fr/fr/article/1393944048/fr

[53] Articles « Conte/conteuse » et « Fagnan » dans Dictionnaire des femmes des Lumières, Huguette Krief et Valérie André (dir.), Paris, H. Champion, 2015.

[54] « Du sens moral au sentiment moral dans le roman du premier XVIIIe siècle », dans Le Sentiment moral, Béatrice Guion (dir.), Paris, H. Champion, 2015, p. 233-247.

[55]« Un homme et une femme : la représentation de la vie psychique dans les Mémoires de M. L.C.D.R. et dans les Mémoires de Mme la Marquise de Fresne de Courtilz de Sandras », dans La Représentation de la vie psychique dans les récits factuels et fictionnels de l’époque classique, Marc Hersant et Catherine Ramond (dir.), Leiden, Brill/Rodopi, 2015, p. 235-252.

[56] « Edme Boursault : de la polémique au roman », dans Les Champenois à Versailles : artistes, littéraires et musiciens champenois à la cour sous Louis XIV, Louis XV et Louis XVI, Hendrik Ziegler (dir.), Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles, 2015, https://crcv.revues.org/13272

[57] « La scène érotique dans un conte merveilleux et libertin : Angola de La Morlière », dans Les topiques érotiques, études réunies par Taieb Haj Sassi, Sfax, Faculté des Lettres et sciences humaines, 2016, p. 179-196.

ENCADREMENT DOCTORAL
  • Ibrahim AJLAN : « La représentation de la femme dans le théâtre de Marivaux » (Toulouse, 1998), MCF Université d’Alep (Syrie).
  • Marie-Noëlle CASALS : « La représentation du poète dans le premier XVIIe siècle français » (Toulouse, 2000), MCF INSA de Toulouse.
  • Pascale BOLOGNINI-CENTÈNE : « Stendhal lecteur du XVIIIe siècle » (Reims 2002), PRAG IUT d’Auch (Université Paul Sabatier, Toulouse).
  • Alexis LÉVRIER : « Les Journaux de Marivaux et le monde des spectateurs » (Reims 2005), MCF Université de Reims Champagne-Ardenne.
  • Ola BOUKADI : « La Métalepse narrative de Scarron à Diderot (cotutelle avec le Pr Kamel Gaha, Tunis) », (Reims 2009)
  • Amandine LEFÈVRE : « Entre clandestinité et libertinage, le secret dans le roman français du XVIIIe siècle (1737-1782) » (Reims 2012).
  • Charlène DEHARBE : « La porosité des genres dans le roman-mémoires du XVIIIe siècle » (cotutelle avec Marc-André Bernier, UQTR, Canada)" (Reims 2012).
  • Florent GILLES, « Soumission, révolte et sexualité dans l’éducation des jeunes filles de Mme de Lafayette à Sade » (Reims 2016).
COLLOQUES (ORGANISATION, PARTICIPATION)
  • La Réécriture au XVIIe siècle, Toulouse, publié dans XVIIe Siècle, janvier-mars 1995. - Nature et culture à l'âge classique (XVIe- XVIIe siècles), Toulouse, PUM, 1997.
  • Marivaux et l’imagination (Toulouse les 2 et 3 juillet 1998). Actes publiés aux Éditions Universitaires du Sud en 2002.
  • En collaboration avec J.-L. Haquette et J. Boch, colloque international sur Écrire la nature au Siècle des Lumières. Autour de l’abbé Pluche (Reims, 2-4 octobre 2003) qui a réuni plus de vingt communications pluridisciplinaires. Ce colloque est publié aux Presses Universitaires de Paris-Sorbonne (janvier 2006).
  • Organisation d’une journée sur « Le sentiment moral dans le roman du XVIIIe siècle » le 22 novembre 2008 dans le cadre du Groupe d’Étude des Moralistes de Paris-Sorbonne (UMR CELLF17-18).
  • Participation au colloque d’Oxford sur Candide, dir. N. Cronk et N. Ferrand, septembre 2009
  • Invitation au colloque d’Halifax (Université de Dalhousie), Robert Challe au carrefour des continents et des cultures, septembre 2009.
  • Participation et coorganisation avec J.–L. Haquette : colloque « Jacques Cazotte, pluralité d’une œuvre ? » (Reims et Pierry) octobre 2009.
  • Participation au colloque d’Oxford sur Candide, dir. N. Cronk et N. Ferrand, septembre 2009.
  • Participation au colloque d’Halifax sur Robert Challe au carrefour des continents et des cultures, septembre 2009 (professeur invité).
  • Poétiques de la vengeance, de la passion à l’action, Reims, 8-9 décembre 2011.
  • La Représentation de la vie psychique dans les récits historiques et fictionnels des XVIIe et XVIIIe siècles, Lyon 3, 10-12 octobre 2012.
  • Conte et histoire (1690-1800), Lyon 3, 23-25 janvier 2013.
  • Diderot, Langue et savoir, Reims, 26 mars 2013.