Jean BALSAMO

Jean BALSAMO (PR) 9e section

DOMAINES DE RECHERCHE

  • Livres et lecteurs à la Renaissance
  • Culture de cour, culture savante
  • Relations culturelles France-Italie XVIe XVIIe siècles
  • FORMATION

    • Études secondaires et classes préparatoires à Strasbourg, Lycée Fustel de Coulanges
    • Études supérieures aux Universités de Strasbourg et Paris-I (1969-1974)
    • Ecole Normale Supérieure, Paris (1973-1977)
    • Scuola Normale Superiore di Pisa (Italie) : bourse d’étude (1975-1976)
    • Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) ; 99e session (Chalon-sur-Saône, 1989)

    • Licence de lettres modernes (1973) ; maîtrise de philosophie (1974)
    • Agrégation de lettres modernes (1975)
    • Docteur d’Etat ès-lettres (Université Paris-4 Sorbonne, 1989)

    Thèse : « L’Italie françoise ». italianisme et anti-italianisme en France à la fin du XVIe siècle.Sous la direction de M. Marc Fumaroli, de l’Académie française, professeur au Collège de France. Président du jury : M. André Chastel (†), de l’Institut, professeur au Collège de France : membres du jury : MM Christian Bec (†), professeur à l’université Paris-4, Pierre Brunel, professeur à l’université Paris-4, Alberto Tenenti (†), professeur à l’Ecole des hautes études en sciences sociales.

    CARRIERE

    • Élève-professeur, Strasbourg, IPES (1972-1973)
    • Élève-fonctionnaire stagiaire, Paris, ENS (1973-1977)
    • Professeur agrégé de l’enseignement secondaire (1977-1990)

    Professeur aux lycées de Sélestat, Haguenau, Sarrebourg, Châlons-en-Champagne

    • Professeur des Universités (1990 ; 1ère classe : 2001 ; classe exceptionnelle : 2008)

    Professeur aux Universités de Savoie (1990-1994) et de Reims (depuis 1994).

    Professeur invité aux Universités de Fribourg (1993-1994) et de Chicago (2004, 2006, 2008-2014).

    PUBLICATIONS


    Ouvrages (26)

    Thèse

    1.« L’Italie françoise ». Italianisme et anti-italianisme en France à la fin du XVIe siècle, [Paris-IV, 1989], Lille, ANRT, 1989, 1050 et 257 pages.

    [Présentation dans]Réforme, Humanisme, Renaissance, XXVIII, 1989, p. 58-60.

    Études, ouvrages de référence

    2. Les Rencontres des Muses. Italianisme et anti-italianisme dans les Lettres françaises de la fin du XVIe siècle, Genève, (Bibliothèque Franco Simone, 19), Slatkine, 1992, 358 pages.

    Comptes rendus : (1) P. Pieri, Rassegna della letteratura italiana, XCVII, 1993 : 323-324 ; (2) F. Waquet, Bulletin du Bibliophile, 1993, 2 : 448-450 ; (3) M. Bellert, Sixteenth Century Journal, XXIV, 1993 : 931-932 ; (4) P. M. Smith, Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, LV, 1994 : 577-578 ; (5) J.-C. Ternaux, XVIIe Siècle, CLXXXIV, 1994 : 593-595 ; (6) R. Guillot, Réforme, Humanisme, Renaissance, XXXIX, 1994 : 92-94 ; (7) S. Alyn Stacey, The Modern Language Review, XC, 1995 : 182-183 ; (8) D. Bjaï, Revue d’histoire littéraire de la France, XCIV, 1995 : 271 ; (9) F. Roudaut, Revue de littérature comparée, 1995 : 90-91 ; (10) E. Aschieri, Franco-Italica, V, 1995 : 159-161 ; (11) B. Guthmüller, Romanische Forschungen, CV, 1993 : 410-411 ; (12), L. Sozzi, Studi Francesi, CXXII, 1997 : 363-364.

    3. Abel L’Angelier & Françoise de Louvain (1574-1620) suivi du Catalogue des ouvrages publiés par Abel L’Angelier (1574-1610) et Françoise de Louvain (1610-1620), Genève, (Travaux d’Humanisme et Renaissance, n° CCCLVIII), Droz, 2002, 636 pages. [En collaboration avec Michel Simonin (†)].

    (1) S. Rawles, Bulletin du Bibliophile, 2003, 1 : 166-174 ; (2) I. Monok, Revue française d’histoire du livre, CXVI-CXVII, 2, 2003 : 309-312 ; (3) T. Peach, Modern Language Review, XCVIII, 2003 : 982-983 ; (4) L. Balsamo, La Bibliofilia, CV, 1, 2003 : 109-110 ; (5) G. Banderier, Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, CLXI, 2003 : 706-708 ; (6) A. Larsen, The Sixteenth Century Journal, XXXV, 2, 2004 : 558-559 ; (7) G. Banderier, The Year’s Work in Modern Language Studies, LXIV, 2003 : 99 ; (8) Nouvelles du livre ancien, 114, 2004 : 16-17 ; (9) J. Vignes, Revue d’histoire littéraire de la France, avril 2005 : 430.

    4. De Dante à Chiabrera. Poètes italiens dans la bibliothèque de la Fondation Barbier-Mueller, préface de Carlo Ossola, Genève, Droz, 2007, 2 volumes, 514 et 479 pages.

    (1)V. Kapp, Literaturwissenschaftliches Jahrbuch, XLIX, 2008 : 359-361 ; (2) A. Staüble, Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, LXX, 2, 2008 : 732-734 ; (3) E. Mattioda, Studi francesi, CLVI, 2008 : 653 ; (4) C. Lastraioli, Le Bulletin du bibliophile, 2009, 2 : 404-405 ; (5) G.G. |G. Gorni], La Rassegna della letteratura italiana, 113, 9e série, n° 2, 2009 : 579.

    5. Les Traductions de l’italien en français au XVIe siècle, Fasano – Paris, (Biblioteca della ricerca, Bibliografica, 2), Schena Editore – Hermann Éditeurs, 2009, 478 pages. [En collaboration avec Vito Castiglione Minischetti et Giovanni Dotoli]. [Introduction : Les traductions de l’italien au XVIe siècle : 16-64]

    (1) Bulletin de la Société française d’étude du seizième siècle, 70, décembre 2009 : 53-54 ; (2) V. Kapp, Œuvres et critiques, XXXV, 2010 : 159-164 ; (3) J.-L. Fournel, Laboratoire italien, 10, 2010 ; (4) D. Cecchetti, Studi francesi, vol. 165, 2011 : 628 ; (5) A. Gipper, Romanische Forschungen, CXXIV, 1, 2012 : 97-98.

    6. De la servitude volontaire. Rhétorique et politique en France sous les derniers Valois, Mont-Saint-Aignan, Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2014, 247 p. (En collaboration avec Déborah Knop).

    M. Mastroiani, Studi francesi, vol. 176, 2015: 353-354.

    7.“L’amorevolezza verso le cose Italiche”. Le Livre italien à Paris au XVIe siècle, Genève, (Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, 536), Droz, 2015, 282 pages.

    Éditions de textes, traductions

    8. Guy de Maupassant, Choses et autres. Chroniques littéraires et mondaines (1876-1890), Paris, (Le Livre de poche classique), Librairie Générale Française, 1993, 578 pages. [Introduction : 7-39]

    (1) French Studies, XL