Emilie Dietsch

1ère inscription en thèse : 2015. Sous la direction de Monsieur Bertrand Porot, Professeur des Universités en Musicologie.

Après une Licence en Musicologie et un Master en Lettres et Arts obtenus en 2009 et 2011 à l’Université de Franche-Comté, j’ai décidé de poursuivre par un Doctorat à l’Université de Reims.

Pendant mon cursus universitaire, j’ai pu exercer différentes Charges de Cours, notamment avec la mise en scène deux opéras : Actéon de Charpentier et Les Festes Vénitiennes de Campra.

Résumé du projet de thèse :

Jean-Joseph Mouret à l’Académie Royale de Musique 1714-1738 : évolution du répertoire de l’Opéra-ballet et de la Tragédie en musique.

Les œuvres de Jean-Joseph Mouret à l’Académie Royale de Musique s’inscrivent dans une période de transition de cette institution, à la fois dans le répertoire et dans le style même des œuvres qui y sont créées. Les six œuvres de mon corpus sont : Les Festes de Thalie (1714), Ariane (1717), Pirithoüs (1723), Les Amours des Dieux (1727), Le Triomphe des Sens (1732) et Les Grâces (1735).