La Recherche au plan local

CPER – Contrat de Projets Etat- Région

CPER

Manuel Valls, premier Ministre, s'est rendu en Champagne-Ardenne, le 28 août 2015, pour la signature du contrat de plan Etat-Région pour la période 2015-2020.

924 millions d'euros seront mobilisés au total dans le cadre de ce CPER, dont 615 millions de l’État et de la région.

Ce programme pluriannuel, au service de l'emploi, du développement des infrastructures et de la croissance verte est l'aboutissement d'un travail de concertation engagé parallèlement à la construction des programmes européens.

Le CPER met l'accent sur les domaines de la mobilité durable, la transition écologique et énergétique, l'enseignement supérieur et le développement des territoires.

Cette vision de l'avenir de Champagne-Ardenne, partagée avec les Départements et les Agglomérations, permettra d'engager des actions concrètes pour l'attractivité et la compétitivité des territoires et ainsi dynamiser la création d'emplois. Le CPER est construit autour de quatre axes stratégiques :

  • la dynamisation du territoire, et en particulier les agglomérations
  • la cohésion régionale et l’équilibre des territoires, le renforcement de la contribution du territoire régional à la création de richesses,
  • le renforcement de l’attractivité régionale.

Le CPER constitue ainsi, aux côtés des autres documents contractuels (FEDER , FSE , FEADER), un outil essentiel pour l’investissement public et la convergence des politiques d’aménagement et de développement des territoires .

L'Etat et la Région intervenant respectivement à hauteur de 306,5 et 308,8 millions d'euros, le contrat de plan Etat-Région 2015-2020 s'articule autour de sept volets thématiques :

  • la mobilité durable,
  • l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation,
  • la Transition écologique et énergétique
  • le numérique
  • les filières d'avenir et l’usine du Futur
  • le volet territorial
  • l'emploi est abordé au sein d'un volet spécifique et de manière transversale dans ces thématiques

CPER Recherche et Innovation

Contexte

La recherche est fortement spécialisée dans certaines disciplines (Chimie, Sciences pour l’ingénieur et Recherche médicale) grâce auxquelles elle bénéficie d’une bonne visibilité internationale. Des thématiques porteuses et innovantes dans le domaine des agro-ressources et des nanotechnologies ont été reconnues par le programme Investissements d’Avenir (PIA).

Les principaux campus; a trouhde la crReims (URCA) et Troyes (UTT et URCA). Nogent, Charleville-Mézières, Châlons-en-Champagne et Chaumont accueillent aussi des antennes des universités. L’ensemble des établissements d’enseignement supérieur accueille un peu plus de 40 000 étudiants (40 074 étudiants inscrits en 2012-2013).

Le soutien fort aux deux pôles de compétitivité inter-régionaux : IAR (Industries et agro-ressources, pôle à vocation mondiale) et Materalia (matériaux innovants et procédés) ont permis leur rayonnement.

Appui aux projets de Recherche en Champagne-Ardenne

Dans le domaine de la recherche, les grands objectifs présentés précédemment seront déclinés selon les principes suivants :

  • Implication des sciences humaines et sociales dans les projets, pour permettre, au regard des enjeux sociétaux des thèmes retenus, d’affiner les objectifs à atteindre ;
  • Intégration dans les projets, dès leur conception, des aspects transfert/valorisation/diffusion culturelle et technologique des technologies en direction du tissu socio-économique du territoire pour renforcer les liens entre ce tissu économique local et la recherche ;
  • Mutualisation des ressources et des moyens techniques dans le cadre de l’élaboration de la politique de site, par l’intégration des équipements, de leur hébergement (infrastructure de soutien) et des ressources humaines associées à la fois dans des projets qui s’inscriront dans le cadre politique et dans une démarche volontariste de rationalisation de la dépense publique pour un meilleur service. Les opérations de rénovation-modernisation ou la réalisation de nouhdaux équipements scientifiques sont conçues dans le cadre d’une complémentarité avec l’existant à l’échelle du territoire et d’une utilisation par le plus grand nombre ;
  • Concentration des thèmes de recherche sur les grands axes de la Stratégie de spécialisation intelligente (S3), tout en permettant de soutenir des opportunités de recherche dans des domaines connexes ou émergents.

9 « méta » projets structurant la recherche, la valorisation (transfert) et la diffusion des résultats (diffusion scientifique et technologique, CSTI) sur les priorités de la S3, sont proposés au titre du CPER. Ils sont le résultat d’un travail collectif de conception et traduisent la volonté commune des acteurs de travailler ensemble dans une logique de politique de site :

- 3 projets relèhde ldu domaine d’innovation stratégique « développement de la bioéconomie ancrée sur une bioraffinerie territorialisée et associée à des pratiques agricoles et viticoles adaptées et durables » :
*MATRICE : mise en œuvre du végétal et agromatériaux : intégration dans l’industrie des transports, du BTP et du textile ;
*BIOREVE : Bioraffinerie végétale intégrant le développement et la mise à l’échelle de bioprocédés, la valorisation de coproduits de l’agro-industrie pour divers marchés ;
*AVIDURA : agronomie pour l’environnement : mise en œuvre de nouhdlles pratiques pour une agri-viticulture durable.
- 2 projets sont rattachés à l’axe « optimisation des performances, de la transformation et de l’utilisation des matériaux » :
*COMPRI : COmpréhension et Maîtrise des PRocédés Innovants ;
*MATERNEL : Matériaux fonctionnels : applications dans le biomédical, l’industrie métallurgique et métallique et l’habitat durable.
- 2 projets déclinent le DSI « création d’offres de soins et de services aux personnes fragiles ou dépendantes pour mieux vieillir dans les territoires» :
*VIVIDT : Vieillissement Normal et Pathologique : Innovations à Visées Diagnostiques et Thérapeutiques ;
*PAQIST : Préserver l’Autonomie et la Qualité de vie par l’Innovation Sociale et Technologique.
- Un projet sur la thématique transversale « gestion intelligente de l’énergie » : relèhdldu domaine « Appui aux initiatives, projets de RDI et expérimentations pour mettre en place des solutions de gestion intelligente de l’énergie » :
*SAGE : Innovations et expérimentations de Solutions Avancées pour la Gestion de l’Energie pour l’habitat et l’industrie.
• S’ajoute un projet soutenant la structuration de l’offre et des besoins en équipements scientifiques à l’échelle de la COMUE :
*PFEXCEL : Développement et fédération des PlateFormes d’EXCELlence.

Les crédits mobilisés sur la période 2015-2020 sont les suivants :

Etat

(BOP 172)

Conseil Régional

Conseils Départementaux

URCA

Crédits Européens

Montant

4 708 000

14 500 000

13 900 000

2.2.3. Innovation et transfert

La S3 renforce la volonté d’accélérer les relations entre le monde économique et le monde de la recherche, en particulier au moyen de ses trois axes transversaux en soutien des domaines d’innovation stratégiques, reposae la crdes technologiques avancées. Il s'agit :

  • du « soutien à l'innovation dans les entreprises, notamment les PME, à partir d'un écosystème régional efficient pour innover » ;
  • de la « stimulation de l'innovation sociale pour assurer le développement des territoires » ;
  • de la « Champagne-Ardenne, territoire numérique » (diffusion des usages numériques).

Le CPER, sur le volet « innovation », viendra en appui à cette stratégie : il se concentrera sur le soutien à l’agence régionale d’innovation et de développement (qui intègre l’incubateur régional) et sur les actions des CRT, PFT et des actions menées par les cellules de valorisation des acteurs de la COMUE visant à la diffusion et au transfert de technologie n’entrant pas dans le champ d’activité des SATT. Ce volet visera aussi à l’intensification et au maillage de l’appareil régional d’accompagnement et de transfert de technologies. A ce jour, il s’articule autour de :

  • 1 centre de ressources technologiques (CRT) : le CRITT MDTS « matériaux, dépôts et traitement de surface » à Charleville-Mézières (Ardennes) ;
  • 1 Centre de diffusion technologique (CDT) porté par l’agence CARINNA qui vient de fusionner avec l’agence régionale de développement économique (CADEV) pour une meilleure réponse aux entreprises, et qui s’appelle désormais ID Champagne-Ardenne ;
  • 4 plates formes technologiques (PFT) labellisées à Chaumont (Haute-Marne) dans le domaine de la transformation du bois, à Charleville-Mézières (Ardennes) dans le secteur de la mise en forme des matériaux, à Châlons-en-Champagne (Marne) dans le domaine de la logistique et à Reims (Marne) dans le domaine du bâtiment