Copie de Actualités archivées

La coopération franco-algérienne en pleine effervescence avec deux projets PHC

Projet PHC Tassili au GRESPI

Un projet PHC franco-algérien Tassili vient d’être accepté au Groupe de Recherche en Sciences pour l’Ingénieur (GRESPI, EA 4694).

Intitulé "Réhabilitation des structures endommagées par le séisme au moyen des matériaux composites collés extérieurement : analyse-modélisation", ce projet permettra le financement d’une cotutelle de thèse avec l’Université Ibn Khaldoun-Tiaret, en Algérie.

Porteur URCA : Boussad ABBES

Décembre 2016

Projet PHC Tassili au CEREP

Le Centre d’Etudes et de Recherches sur les Emplois et les Professionnalisations (CEREP, EA 4692) vient d’obtenir un projet Partenariat Hubert Curien (PHC) Tassili en collaboration avec l’Université d’Oran 2.

Ce projet va permettre le financement d’une cotutelle de thèse sur les formes de médiations audiovisuelles qui constituent des fictions ancrées dans le réel dans le cas des rapports Nord-Sud.

Porteur URCA : Pascal Laborderie et Françoise Laot

2 nouveaux projets financés par la DG Transport

Le Centre de Recherche en STIC (CReSTIC, EA 3804) s’engage dans deux nouveaux projets financés par la DG Transport de la Commission européenne : C-ROADS et InterCor.


C-ROADS

Après un premier projet prometteur SCOOP@F sur les véhicules connectés, la collaboration du CReSTIC avec la DG Transport se poursuit avec le projet de plateforme européenne C-ROADS. Cette plateforme regroupe un ensemble de projets sur la conduite automatique, connectée et coopérative dans 12 pays européens. Ce nouveau projet de 5 ans a pour ambition de créer un système de transport intelligent et coopératif (C-ITS) pouvant fonctionner d’un pays à un autre de manière sécurisée.

Le projet français de la plateforme est coordonné par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (MEEM) et il rassemble une grande variété d’acteurs du secteur des transports et des TIC : à la fois des grands groupes automobiles (PSA, Renault), des pouvoirs publics (MEEM, IFSTTAR), des métropoles (Lyon, Bordeaux) et des structures de recherche (Université d’Auvergne, Institut Mines Télecom).

Lire la communication de la CE sur le projet.

Porteur URCA : Marwane Ayaida


InterCor

Le CReSTIC poursuit son travail sur les véhicules connectés pour ce 4ème projet financé par la DG Transport, en étroite collaboration avec C-ROADS et SCOOP@F.

Le projet s’intéresse à des aspects spécifiques des systèmes de transports intelligents et coopératifs, notamment la récolte et le partage d’informations sur des zones de travaux, des parkings pour poids lourds ou encore pour la logistique des tunnels.

Pendant 3 ans, les 16 partenaires répartis entre la Belgique, la France, les Pays Bas et le Royaume-Uni, travailleront à la réalisation d’expériences pilotes sur routes dans chaque pays, par exemple entre Paris et Lille pour la France.

Porteur URCA : Hacène Fouchal

Décembre 2016

Le premier projet ANR franco-allemand de l'URCA

Le Centre d’Études et de Recherche en Histoire Culturelle (CERHIC - EA 2616) vient d’obtenir un projet ANR du programme franco-allemand en Sciences humaines et sociales intitulé ARCHITRAVE (Art et architecture à Paris et Versailles dans les récits de voyageurs allemands à l’époque baroque).

Il s’agit d’un projet sur 3 ans qui réunit quatre partenaires des deux pays : l’URCA, le Centre de recherche du Château de Versailles, la SUB Göttingen et la DFK Paris.

Porteur URCA : Hendrik Ziegler

Décembre 2016

LE PROJET HORIZON 2020 INTERFUTURE (ITN)

L’URCA est partenaire du projet Interfuture, un réseau de formation innovante ITN (Innovative Training Network) sur les interactions microbiennes et les nouveaux concepts de biopesticides et biofertilisants.

Cette action Marie Sklodowska Curie (Horizon 2020) implique l’Unité de Recherche Vignes et Vins de Champagne (URVVC, EA 4707) ainsi que 10 autres universités, centres de recherche et entreprises dans 7 pays européens (Italie, France, Autriche, Royaume-Uni, Espagne, Allemagne et Belgique) dans le but de proposer des doctorats industriels européens d’excellence.

Ce projet de 4 ans prévoit la tenue d’un cycle de formations et conférences, dont une sur la résistance des plantes aux maladies organisée par l’URCA.

Porteur URCA: Essaid Ait Barka

Décembre 2016


La Commission européenne vous consulte!

Le Commission européenne a lancé le 20.10.2016 une consultation publique des parties prenantes à Horizon 2020 en vue d'alimenter l'évaluation intermédiaire du programme.

Cette évaluation intermédiaire permettra d'améliorer le fonctionnement d'Horizon 2020, et sera également un élément important dans la préparation d'un prochain programme de recherche et d'innovation de l'UE.

La consultation publique sur l'évaluation intermédiaire du programme Horizon 2020 sera ouverte jusqu'au 15 janvier 2017. La Commission européenne publiera un document de travail incluant un résumé des résultats de la consultation, à la mi-2017.

Pour participer, cliquez ici

Novembre 2016


Mobilité administrative 2016/2017 : c'est le moment!

Le programme Erasmus + n’est pas réservé aux étudiants, les personnels administratifs de l’Université de Reims Champagne-Ardenne peuvent également bénéficier des opportunités offertes par ce programme pour effectuer une mobilité dans un établissement partenaire de l’URCA à l’étranger.

La date limite d'envoi des candidatures est le 15 novembre 2016, pour plus de renseignements et connaître les conditions , cliquer ici.

Deux personnels de l’URCA témoignent de leur expérience de mobilité à l’étranger.

Novembre 2016

guillemets

Notre première expérience s’est faite à l’Université (francophone) de Galatasaray à Istanbul – Turquie. Nous y avons été reçues par la secrétaire générale et avons pu rencontrer des personnels administratifs et enseignants accueillants.

L’an passé, notre mobilité nous a conduites à l’Université d’Oradea en Roumanie. Nous avons pu, lors d’une réunion, présenter notre Université et plus particulièrement notre Faculté SESG à tous les personnels en Erasmus présents ce jour-là, un colloque international étant organisé ce même jour.

Nous attendons, avec impatience, la venue de deux enseignants roumains courant octobre. Tout cela conduit à une véritable consolidation des relations et des liens déjà établis.

Le fait d’être en binôme permet de partir en confiance mais aussi d’échanger et de partager nos impressions sur le plan professionnel et personnel.

La mobilité internationale est une expérience très enrichissante et permet une ouverture sur d’autres cultures. Cela représente un atout indéniable sur le plan professionnel.

Dominique Willeme, Chef des Services Administratifs à l’UFR Sciences Économiques, Sociales et de Gestion et Agnès Demissy, Gestionnaire Ressources Humaines à l’UFR Sciences Économiques, Sociales et de Gestion en mobilité à l’Université de Galatasaray (Turquie) et à l’Université d’Oradea (Roumanie)

8 projets Interreg à l’URCA !

Logo Interreg IV A France Wallonie Vlaandereen

Les résultats du premier appel du programme Interreg VA France Wallonie Vlaanderen ont été publiés : les huit projets dans lesquels l’URCA est impliquée sont financés à hauteur de 2,55 millions d’euros sur 4 ans.

L’URCA est le coordinatrice de 3 projets :

VALBRAN a pour objectif de valoriser le son de blé en molécules tensio-actives pour les industries de transformation d’agro-ressources ou d’alimentation animale (contact : Caroline REMOND, FARE, caroline.remond@univ-reims.fr)

DIADEM a pour objectif de développer une approche intégrée pour le diagnostic de la qualité des eaux de la Meuse par une approche pluridisciplinaire alliant écologie, modélisation, chimie et biologie (contact : Alain GEFFARD, SEBIO, alain.geffard@univ-reims.fr).

BIOSCREEN, dans le cadre du portefeuille SmartBioControl, vise à développer de nouvelles molécules biosourcées et multifonctionnelles pour le contrôle des agents phytopathogènes des cultures de la zone transfrontalière (contact : Essaid Ait Barka, URVVC, ea.barka@univ-reims.fr).

L’URCA est également partenaire de 5 projets :

TEXTOS, coordonné par le CRITT MDTS, a pour objectif de développer une matrice biofonctionnelle pour la régénération tissulaire (contact : Halima KERDJOUDJ, BIOS, halima.kerdjoudj@univ-reims.fr)

NANOCARDIO, coordonné par l’Université de Mons, cherche à détecter les plaques d’athérome, à l’origine des maladies cardiovasculaire, par IRM et imagerie optique (contact : Françoise CHUBURU, ICMR, francoise.chuburu@univ-reims.fr)

SAFESIDE, coordonné par MULTITEL, mettra en place un système d’analyse de feux et d’émanation par spectroscopie infrarouge à distance permettant de détecter la nature des gaz dans l’air suite à des incendies ou émanations sur des sites à risque (contact : Virginie ZENINARI, GSMA, virginie.zeninari@univ-reims.fr)

ALPO, dans le portefeuille GoToS3 et coordonné par l’Université de Mons, développera de nouveaux matériaux polymères (bioplastiques…) à partir de la biomasse microalgue (contact : Jean-Hugues RENAULT, ICMR, jean-hugues.renault@univ-reims.fr)

ElastoPlast, dans le portefeuille GoToS3 et coordonné par Centexbel, sensibilisera les entreprises de la zone transfrontalière aux possibilités et à l’utilisation des élastomères thermoplastiques (contact : Sébastien ALIX, LISM/IFTS, sebastien.alix@univ-reims.fr).

Pour information, sur les 216 pré-projets déposés lors de la première étape, 102 ont été sélectionnés pour la deuxième étape et 74 seront financés, soit un taux de succès de 34 %.

Le second appel Interreg VA France Wallonie Vlaanderen est ouvert jusqu’au 3 novembre 2016. Si vous souhaitez déposer un pré-projet, merci de contacter la cellule projets internationaux (projets.internationaux@univ-reims.fr)

Octobre 2016


Brexit, quelles conséquences pour la recherche ?

Brexit

Suite au Brexit, nombreuses sont les questions concernant la participation du Royaume-Uni au programme H2020 et à son financement par la Commission européenne…

Le gouvernement britannique a confirmé sa volonté de participation au programme H2020 et a garanti le financement des projets tant que le Royaume Uni n’est pas sorti officiellement de l’Union Européenne. De même pour les projets acceptés avant le référendum, ils seront financés même après la sortie du RU de l’UE.

Les chercheurs britanniques sont donc toujours fortement encouragés à participer à des projets de recherche européens et le Brexit n’a pas d’effet immédiat.


Participation de la Suisse aux projets H2020

Aujourd’hui, la Suisse est un pays associé ou un pays tiers pour les projets H2020, selon les piliers du programme. A partir du 1er janvier 2017, la Suisse sera un partenaire associé à part entière.

La suppression de cette distinction permettra à la Suisse d’obtenir des financements de l’Union européenne pour tous les types d’appels à projets. Actuellement, le statut de pays tiers n’autorise pas l’Union européenne à verser des financements pour la Suisse pour certains projets (pilier 1, 2, Science avec et pour la société…)

La condition sine qua non à cet accord est la ratification du protocole relatif à l’extension de la libre circulation à la Croatie d’ici février 2017. Pour se faire, le parlement Suisse doit adopter une réglementation assurant la compatibilité du droit suisse avec la question de l’immigration européenne.

Les chercheurs suisses sont ainsi encouragés à déposer des projets dans toutes les catégories des appels à projets d’H2020 en tant que pays associés et à demander un financement. En cas de non ratification de l’accord, la confédération s’engage à trouver une solution pour les projets ayant reçu une évaluation positive.


Mobilité administrative au sein de la Cellule Projets Internationaux

Grâce au programme Erasmus +, une double mobilité du personnel administratif a été faite au sein de la Cellule Projets Internationaux.

Logo UNIFI
Logo URCA

Du 11 au 15 avril 2016, Audeline, manager de projet européen à l’URCA, est partie à l’Université de Florence, au sein du bureau de la recherche européenne et internationale. En retour de cet échange, Denise, ingénieure de montage de projets européens à l’université de Florence, est venue du 13 au 17 juin 2016 au sein de la Cellule Projets Internationaux.
Cet échange a été l’occasion d’observer le fonctionnement de deux services similaires au sein de deux universités de tailles complétement différentes. Il a été ainsi été question d’échange de bonnes pratiques autour de la sensibilisation, du montage et du suivi des projets de recherche européens. Une restitution des conclusions de cet échange a été faite au sein de la Cellule, afin de faire bénéficier le service de la plus-value de cette mobilité, tant professionnelle que personnelle.


Le Mois de l'Europe : Portraits de chercheurs européens

Le vendredi 13 mai, trois chercheurs de l’URCA travaillant dans des projets européens financés par la Commission européenne, l’action COST ManaGTD et le projet CIP M3S, se sont confrontés aux questions d’élèves de terminale et de seconde du lycée Chagall, dans le cadre du mois de l’Europe.

Ces deux rencontres d’une heure chacune ont permis aux chercheurs de présenter leurs projets à des élèves de seconde et de terminale scientifiques intéressés par les deux thématiques, les maladies du bois de la vigne et l’amélioration du diagnostic de la leucémie.

Ces présentations ont donné lieu à des échanges interactifs entre les lycéens et les chercheurs autour du métier de chercheur européen, qui permettront peut-être de susciter de futures vocations.

Cet événement, organisé par la Cellule Projets Internationaux de l’URCA et le CRIJ, permet de valoriser les projets européens auprès du grand public et d’ainsi répondre à la volonté de l’Union européenne de communiquer largement sur les résultats de la recherche.

Contacts :

abdelilah.beljebbar@univ-reims.fr
florence.fontaine@univ-reims.fr

Mois de l'Europe lycée Chagall

URVVC

Démarrage de deux projets EraNet à l’URVVC

Deux projets EraNet déposés par l'équipe de l’URVVC ont été sélectionnés et débutent ce trimestre :

BacPlant (« Towards a sustainable agriculture by increasing plant tolerance to biotic stress under climatic change ») : financé par le programme ArimNet 2, ce projet regroupe 7 partenaires venant de France, du Maroc et de Tunisie. Coordonné par Cédric Jacquard, il a pour objectif d’améliorer la tolérance des plantes aux stress biotiques dans un contexte de réchauffement climatique.

Vitismart (« Toward a sustainable viticulture: Improved grapevine productivity and tolerance to abiotic and biotic stresses by combining resistant cultivars and beneficial microorganisms »): financé par le programme FACCE SURPLUS , le projet rassemble 16 partenaires de 9 pays européens (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Pays-Bas, Espagne, Pologne, Chypre, Belgique). Vitismart est coordonné à l'URCA par Essaid Ait Barka. Projet interdisciplinaire, Vitismart a pour objectif de créer un système viticole résilient et capable de résister aux stress biotiques (insectes, virus, bactéries…) et abiotique (sécheresse…).

Félicitations à l’URVVC !



Une nouvelle bourse EIFFEL à l'URCA !

Félicitations à Konstantina Karamanou, lauréate d’une bourse d’excellence Eiffel doctorat.

Konstantina Karamanou, doctorante grecque de l’Université de Patras, est admise en cotutelle de thèse à l’URCA en Biochimie sous la direction du Docteur Stéphane Brézillon et du Professeur Demitrios H. Vynios.

Pour rappel les bourses d’Excellence EIFFEL sont attribuées chaque année par Campus France aux étudiants méritants sélectionnés par leur université d’accueil en France. Ces bourses permettent aux établissements français d’enseignement supérieur d’attirer les meilleurs étudiants étrangers dans des formations diplômantes de niveau master et doctorat.

Ces bourses sont attribuées sur plusieurs critères de sélection, en premier lieu l’excellence du candidat mais aussi la politique internationale de l’établissement ou encore les modes de sélection et relations entre établissements.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site du programme .


Pour plus d'informations, vous pouvez contacter la Cellule projets internationaux (projets.internationaux@univ-reims.fr)