2015

SOUTENANCE DE THÈSE

Soutenance de thèse de Christophe Risser, intitulée :

"Caractérisation et réalisation d'instruments de détection de gaz par spectrométrie laser photoacoustique"

le jeudi 05 février 2015 à 14h30, Campus Moulin de la Housse, amphithéâtre 4

Pour plus d'informations

SÉMINAIRE, LE LUNDI 23 FÉVRIER 2015, À 11H


Séminaire de Vincent Boudon, le lundi 23 février à 11h en salle de réunion du GSMA.
Titre : "Avancées récentes sur la spectroscopie de molécules toupies sphériques : CH4, SF6, CF4, C8H8, …"

LE GSMA, MEMBRE DU LIA, LABORATOIRE INTERNATIONAL ASSOCIÉ DU CNRS (SAMIA), NOUVELLEMENT CRÉÉ

Le Laboratoire International Associé (LIA) du CNRS « SAMIA », « Spectroscopie d’Absorption de Molécules d’Intérêt Atmosphérique », vient d’être créé. Il regroupe cinq laboratoires français dont le GSMA, rattachés au CNRS et à plusieurs universités (UPMC, Grenoble, Université de Bourgogne, Université de Franche-Comté, URCA) ainsi que des laboratoires de la branche sibérienne de l’académie des sciences de Russie, notamment l’Institut d’Optique Atmosphérique de Tomsk. Le GSMA, de par ses activités en spectroscopie atmosphérique et en planétologie et ses collaborations historiques avec la Russie, est un des participants majeurs de ce laboratoire international. L’objectif scientifique est d’avancer dans la connaissance des interactions entre le rayonnement et les principales molécules atmosphériques, pour améliorer notre compréhension des systèmes climatiques (effet de serre entre autres).

LE PROJET ADEME CORTEA, NUAGE VIENT D’ÊTRE RETENU

Aujourd’hui, l’incertitude sur les émissions d’ammoniac demeure la plus importante que pour la majorité des autres polluants et cela limite notre capacité à prédire les épisodes de pollution particulaire. Se munir d’outils pour comprendre et diagnostiquer les émissions, le dépôt de NH3 et par conséquence la formation d’aérosols à partir de l’ammoniac est important pour la prévision de la qualité de l’air et pour la détermination des mesures à préconiser afin de réduire ces émissions et respecter les plafonds d’émission et les normes de qualité de l’air.

Dans le cadre d’un appel à projet Ademe Cortea, le projet Nuage qui vient d’être retenu, il concerne le développement d’un nouvel analyseur haute performance et la validation des méthodes à bas couts destinés à la mesure des émissions et des dépôts d’ammoniac des agrosystèmes pour une amélioration des cadastres. Ce projet permettra d’avoir un spectromètre laser de référence pour la mesure continue des flux de NH3 en eddy covariance, d’obtenir un jeu de mesure sur des sites de la région parisienne de sorte à confronter les mesures avec les émissions calculées pour alimenter les modèles de prévision de la qualité de l’air et d’opérer ainsi aux évolutions nécessaires pour améliorer la modélisation actuelle.

Ce projet porté par AgroParisTech (Erwan Personne) se fera en collaboration avec le GSMA (Lilian Joly), l’INRA Grignon (Benjamin Loubet) et AirParif.

LE PROJET APOGEE (ATMOSPHERIC PROFILES OF GREENHOUSE GASES) A ÉTÉ SÉLECTIONNÉ

Le projet APOGEE (Atmospheric Profiles Of GreenhousE gasEs) a été sélectionné dans le cadre d'un projet CNRS (DEFI : Instrumentation aux limites). Ce projet porté par le GSMA (Lilian Joly) et en collaboration avec le CNRM/Météo France et le LSCE a pour objectif de dépasser les limites instrumentales actuelles pour développer un spectromètre diode laser afin de mieux comprendre les processus d’émission de deux gaz à effet de serre (GES) dans l’atmosphère, le CO2 et le CH4.

Une meilleure compréhension des échanges de ces deux gaz à effet de serre pourra être atteinte seulement par la synergie entre des observations au sol très précises comme celles fournies par le réseau européen ICOS (typiquement 0.1%) et des mesures de distribution verticale de ces GES obtenues par des mesures précises in situ à partir de ballon ou d’avion (précision typiquement 0.5-1 %) et à partir des mesures par satellites (précision typiquement 2-4% et elles demanderont à être valider par des mesures in situ).

La mesure régulière des profils verticaux permettrait également d’améliorer la modélisation actuelle du transport atmosphérique et en particulier la paramétrisation des échanges verticaux, qui représente la principale source d'incertitude dans la détermination des flux régionaux de gaz à effet de serre. Lorsque nous faisons le bilan des différents modes de sondage de l’atmosphère, il apparaît clairement que le sondage par ballons libres légers apporte le maximum d’avantages (coûts, logistique, autorisations, …) si l’instrument de mesure pèse moins de 2.5 kg. L’un des objectifs sera de réaliser un spectromètre diode laser (< 2.5 kg), bi-gaz (CO2 & CH4), précis (< 0.5 %) et rapide (< 1s) qui puisse travailler dans des conditions extrêmes (entre -80°C et +40°C et entre 2 mbar et 1013 mbar).

Une campagne de mesure in situ (plusieurs vols jusqu'à 25 km d'altitude) sera également effectuée en France pour valider l’instrument et confronter les observations de CO2 et CH4conduites sur ce site au modèle de chimie-transport régional CHIMERE.

SOUTENANCE DE THÈSE

Soutenance de thèse d'Alexandru VREME, le vendredi 10 avril, à 14h30, Bât. 17, salle 1718.

Titre : Dynamique d'ingestion et de désorption du gaz carbonique en solution aqueuse

Membres du jury:

Mme Laurence RONGY (Rapporteur)
M. Régis GOUGEON (Rapporteur)
M. Harald PLEINER (Examinateur)
M. François NADAL (Examinateur)
M. Patrice MEUNIER (Examinateur)
M. Bernard POULIGNY (Co-directeur de thèse)
M. Gérard LIGER-BELAIR (Directeur de thèse)

AVIS DE CONCOURS

Au GSMA, un poste d'Ingénieur de Recherche bap E (Calcul scientifique) est ouvert au concours externe.
Date limite : mardi 28 avril - 12h00

Voir le profil du poste

PANAYOTIS LAVVAS REÇOIT LA MÉDAILLE DE BRONZE DU CNRS

Panayotis Lavvas, reçoit la prestigieuse médaille de bronze du CNRS.
La médaille de bronze récompense le premier travail d'un chercheur, qui fait de lui un spécialiste de talent dans son domaine.

http://www.cnrs.fr/fr/recherche/prix/bronze/2015.htm

Elle est attribuée par le CNRS, une fois par an. Cette récompense représente un encouragement du CNRS à poursuivre des recherches bien engagées et déjà fécondes et représente une reconnaissance de la qualité de la recherche et de sa visibilité internationale. Panayotis Lavvas a reçu la médaille de bronze 2015 pour ses travaux en planétologie.

P.Lavvas

WORKSHOP "WATER BUDGET IN THE TROPICAL TROPOPAUSE LAYER" - JUILLET 2015

WBTTL

Du 1er au 3 juillet 2015, le GSMA organise le workshop "Bilan de l'eau dans la couche de la tropopause tropicale", à l'Université, sur le campus Croix Rouge SHS.
Sur un thème de recherche cher à l'équipe aéronomie du GSMA, portant sur les échanges de vapeur d'eau et d'autres gaz à effet de serre entre la troposphère et la stratosphère tropicale, le laboratoire se veut un moteur des futures directions de recherche sur le sujet en organisant cet atelier.
Ce sera aussi l'occasion pour le GSMA et les membres du consortium du projet ANR TRO-pico, coordonné par le laboratoire, de présenter les principaux résultats du projet basé sur une campagne de mesure au Brésil, à comparer à une campagne américaine aéroporté dans le pacifique tropical ouest. Ce workshop est organisé avec le soutien du CNRS et de Reims métropole.

lien vers le site web du workshop :
www.univ-reims.fr/workshop-water-budget-TTL2015

L'ÉQUIPE EFFERVESCENCE PARTICIPE À L'ANALYSE DU CHAMPAGNE TROUVÉ DANS LA MER BALTIQUE

L'équipe Effervescence est fière d'avoir pu contribuer à l'analyse fine du champagne retrouvé en 2010, après 170 ans d'un long séjour dans l'obscurité et le froid de la Mer Baltique !

Cette étude est le fruit d'une collaboration entre plusieurs universitaires dont Philippe Jeandet (Université de Reims), Philippe Schmitt-Kopplin (Helmholtz Zentrum, Münich), Régis Gougeon (Université de Bourgogne), Damien Steyer (Twistaroma) et la maison de champagne Veuve Clicquot Ponsardin.

SÉMINAIRE, LE VENDREDI 22 MAI À 14H

Séminaire de David Bonhommeau, le vendredi 22 mai de 14h à 15h (salle de réunion du GSMA).

Titre : "Application de méthodes de dynamique moléculaire classique et de spectroscopie RMN 13C à l’étude de la diffusion du CO2 dans les vins de Champagne".

L'EFFERVESCENCE À L'HONNEUR DANS LE JOURNAL DU CNRS!

Le journal du CNRS vient de publier en ligne une vidéo relative au travaux de recherches menés par l'équipe Effervescence, Champagne et Applications du GSMA.
https://lejournal.cnrs.fr/videos/champagne-lodyssee-des-bulles
"Il s'agit d'une belle reconnaissance de la part de nos pairs pour cette jeune équipe multidisciplinaire", déclarent Gérard Liger-Belair et Clara Cilindre, qui ont créé l'équipe en 2012.
L’activité première de l’équipe s’articule autour de l’étude des phénomènes d’effervescence et de mousse en oenologie. La transdisciplinarité est au cœur de leur démarche. Les chercheurs de l’équipe explorent les nombreuses passerelles qui existent entre l’effervescence du champagne et la formation de bulles dans d’autres disciplines, notamment en océanographie. La science du champagne s’enrichit ainsi progressivement de l’expérience et du savoir-faire d’autres chercheurs issus d’autres horizons.

SÉMINAIRE, LE LUNDI 8 JUIN À 15H

Séminaire de Nicolas Petrochilos, le lundi 8 juin de 15h à 16h en salle de réunion du GSMA.

Titre : Séparation de source, application aux radars, aux battements cardiaques et au fracking.

SÉMINAIRE, LE MARDI 16 JUIN À 10H30

Séminaire de Yury Babikov, le mardi 16 Juin de 10h30 à 11h30 en salle de réunion du GSMA.

Titre : " New generation of spectroscopic information systems and databanks "

LA COUCHE D’OZONE SOUS SURVEILLANCE DEPUIS TRENTE ANS …

Dobson

Le spectrophotomètre Dobson français, sous la responsabilité conjointe du GSMA et de la NOAA américaine (National Oceanic and Atmospheric Administration) est basé à l’Observatoire de Haute Provence (OHP). L’instrument fait partie du réseau international NDACC (Network for Detection of Atmospheric Composition Changes). Les données journalières sont archivées en temps réel dans les bases de données WOUDC (World Ozone and UV Data Center) à Toronto et Ether de l’IPSL, Paris Jussieu.

Il mesure quotidiennement la colonne totale d’ozone et la distribution verticale d’ozone dans l’atmosphère. Il participe ainsi à la surveillance de la couche d’ozone sur le long terme. Une série de mesures sur les 30 dernières années est maintenant disponible. Les données sont utilisées par les scientifiques du monde entier dans les programmes de suivi de la couche d’ozone et de l’atmosphère terrestre. La couche d’ozone située dans la stratosphère (~25 km) absorbe l’essentiel du rayonnement UV solaire permettant ainsi le développement de la vie sur la surface de la Terre. Des processus chimiques et dynamiques complexes peuvent entraîner la destruction de l’ozone stratosphérique en particulier dans les régions polaires (les fameux « trous d’ozone ») mais également à nos latitudes dans une moindre mesure. On pensait la couche d’ozone en voie de récupération et de stabilisation mais une destruction spectaculaire d’ozone en Arctique en 2011 a relancé fortement les débats scientifiques !

Mesures d'ozone

Mesures d’ozone du site de l’OHP (Saint-Michel l’Observatoire)de ces trente dernières années.

Contacts :
Pr Marie-Renée Debacker, GSMA, mr.debacker@univ-reims.fr
Bruno Grouiez, IR, GSMA, bruno.grouiez@univ-reims.fr

SOLEIL : 10 – 15 JUIN 2015

UN SYNCHROTRON POUR ÉTUDIER LES MOLÉCULES À EFFET DE SERRE…

L’interaction entre le rayonnement infrarouge et les molécules atmosphériques est à la base de l’effet de serre. Les molécules à « effet de serre » absorbe le rayonnement infrarouge émis par la surface de la Terre et en réémette une partie cette même surface. Un synchrotron est une source de lumière infrarouge dont les grandes longueurs d’ondes sont particulièrement intéressantes pour étudier la façon dont les molécules absorbent ce rayonnement. Une équipe de chercheurs du GSMA a piloté récemment, en collaboration avec l’ICB (CNRS, Université de Bourgogne), une instrumentation complexe sur la ligne AILES, au sein du synchrotron SOLEIL, sur le plateau de Saclay, pour étudier une molécule atypique, SO2F2. Le fluorure de sulfuryle a en effet un potentiel d’effet de serre très puissant, près de 5000 fois plus puissant que celui d’une molécule de CO2.

SO2F2 est utilisée pour la fumigation contre les termites dans les bâtiments et comme traitement phytosanitaire post-récolte des fruits secs et des graines. Cette étude est d’autant plus importante que son utilisation est en augmentation dans le monde entier. Il a été choisi par l’industrie chimique pour remplacer le bromure de méthyle (CH3Br) qui est un gaz contribuant à la destruction de la couche d’ozone et qui est interdit par le protocole de Montréal de 2005. La présence de SO2F2 dans l’atmosphère est en augmentation de de 5 ±1 % par an. Sa production mondiale estimée sur la période de 1960 à 2007 est de 61147 tonnes. Cependant, il s’avère que la spectroscopie de cette molécule reste à ce jour très mal connue. Or, une très bonne modélisation de son spectre d’absorption est essentielle à la fois pour son observation dans l’atmosphère mais aussi pour la modélisation climatique. Cette campagne de mesure à Soleil de plusieurs jours a permis d’obtenir pour la première fois d’excellentes mesures à basses températures qui vont permettre d’avancer fortement sur la connaissance des propriétés radiatives de cette molécule.

Personnes à contacter : Maud Rotger et Bruno Grouiez

PROFESSEUR INVITÉ

Le Pr. Geoffrey Duxbury, professeur émérite de chimie physique à l'Université de Strathclyde à Glasgow, en Écosse sera présent au GSMA du 30 août au 8 septembre 2015, dans le cadre d'une collaboration avec A. Alijah afin de développer des modèles théoriques pour l'interprétation des spectres électroniques de dihydrures, très irréguliers en raison d’interactions entre les mouvements nucléaires et électroniques, ou effet Renner-Teller.

SÉMINAIRE DU MERCREDI 2 SEPTEMBRE À 14H

Séminaire du professeur invité, G. Duxbury (Université de Strathclyde, Ecosse), le 2 septembre à 14h (salle de réunion du GSMA).

Titre: "The Herschel-Heterodyne Instrument for Far-Infrared (HIFI), Studies of Interstellar Molecules using H2O+ Spectroscopy."

CAMPAGNE BALLONS AU CANADA

Climat

En ce moment le GSMA participe à une campagne de ballons stratosphériques au Canada, à Timmins. L’expérience « CLIMAT » (photo ci-dessous) est dédiée à la mesure de gaz à effet de serre (H2O, CH4, CO2) dans l’atmosphère moyenne de la Terre.
La nacelle comprend plusieurs instruments : des spectromètres à diodes laser , PicoSDLA (CH4, CO2, GSMA + DT-INSU), AMULSE (GSMA, CO2+CH4), des Aircores (CO2+CH4, Universités de Francfort + LMD-Polytechnique) et des hygromètres stratosphériques (LMD + GSMADT-INSU). Les Aircores sont des tubes capillaires enroulés (conçus pour limiter le mélange diffusif) dans lesquels est accumulé l’air environnant lors de la descente de l’instrument pour une analyse post-vol.

Les objectifs sont de continuer à documenter les mesures de ces gaz à effets de serre par des profils verticaux de concentration in situ à haute résolution et précision>, l’étude de la vapeur d’eau stratosphérique, la validation de nouveaux senseurs (AMULSES, Aircores), la préparation de la future mission STRATEOLE 2 (PicoSDLA-Strat, mesures sous ballons pressurisés dérivant dans les régions équatoriales), l’étude de la dynamique de l’UT-LS , …

Le vol de CLIMAT devrait avoir lieu ce week-end. Le laboratoire est ensuite impliqué dans un second vol entièrement dédié à la vapeur stratosphérique, qui impliquera l’ensemble des instruments PicoSDLA.
Participent à la campagne organisée par le CNES et l’agence spatiale canadienne, Z. Miftah El Khair, L. Joly, J. Cousin, T. Decarpenterie et G. Durry.

Pour suivre la campagne, voir le lien facebook :
https://www.facebook.com/TimminsSBB

SECOND VOL DE LA CAMPAGNE AU CANADA

canada1

Le second vol de la campagne STRATO-Science au Canada a eu lieu lundi soir (voir ci-dessous). La nacelle scientifique comprenait les spectromètres à diodes laser, PicoSDLA (CH4, CO2, GSMA + DT-INSU), des Aircores (CO2+CH4, LMD-Polytechnique) et des hygromètres stratosphériques (LMD + GSMA\DT-INSU).

canada2

Il était particulièrement axé sur la vapeur d’eau stratosphérique en préparation de la future mission internationale STRATEOLE 2 (Mesures de très longue durée sous ballons pressurisés dérivant dans les régions équatoriales).

canada3

Le vol, d’une dizaine d’heures, s’est bien déroulé , avec une ascension jusqu’à 32 km. Les mesures des spectromètres laser sont d’excellente qualité.

SÉMINAIRE DU MARDI 29 SEPTEMBRE À 10H30

Séminaire de Virginie Zéninari, le mardi 29 septembre de 10h30 à 11h30 en salle de réunion du GSMA.

Titre : Lasers moyen infrarouge largement accordables et applications à la détection de gaz

SOUTENANCE DE THÈSE

Le jeudi 8 octobre à 14h dans l'amphithéâtre 2 du campus de l'UFR Sciences Exactes et Naturelles.

Titre : "Preparation and validation of the cloud and dust opacity sensor ODS for ExoMars 2018 mission"

Résumé

Le Jury de thèse :

Georges DURRY (Professeur URCA) - Président
Carmen CORDOBA-JABONERO (Directrice de Recherche, INTA, Espagne) - Rapportrice
Franck MONTMESSIN (Directeur de Recherche, LATMOS, UVSQ, France) - Rapporteur
ARRUEGO Ignacio (Directeur de Recherche, INTA, Espagne)
POMMEREAU Jean-Pierre (Directeur de Recherche, LATMOS, UVSQ, France)
SOTIN Christophe (Professeur, JPL, NASA, Etats-Unis)
RANNOU Pascal (Professeur URCA) - Directeur de Thèse.
VISO Michel (Docteur, CNES, France)

FÊTE DE LA SCIENCE

Conférence d'inauguration G.Durry

Conférence d'inauguration de la fête de la Science 2015, donnée par Georges Durry, le mercredi 7 octobre à 11h (Campus Moulin de la Housse, Amphi 2) intitulée "Lumière et Climat ".

La question du climat, et particulièrement de la réduction des gaz à effet de serre, est au centre des préoccupations des citoyens, des chercheurs et des politiques. Quelles sont les méthodes de mesure de la composition atmosphérique ? Sur quelles données scientifiques se basent les décisions politiques ?

invitation

Fête de la science

Le 8 et 9 octobre, Virginie Zéninari, au laboratoire du GSMA

Démonstrations de quelques lasers à gaz et diodes lasers à semi- conducteurs et exemples d'utilisation pour la détection de gaz polluants de l'atmosphère, des applications pour l'effet de serre, la pollution atmosphérique, le trou de la couche d'ozone...

Conférence grand public

Curiosity

Mercredi 14 octobre 2015 à 18h, Bibliothèque Universitaire, Bât. 14,

campus Moulin de la Housse, UFR Sciences

Conférence de : Christophe Sotin, Jet Propulsion Laboratory, NASA/Caltech

"Exploration de Mars: dernières découvertes du rover Curiosity"

Contact : pascal.rannou@univ-reims.fr

Résumé

REPORTAGE RÉALISÉ PAR FRANCE 3 SUR LE GSMA

logo France3

France 3 Champagne-Ardenne a réalisé un reportage sur le GSMA en lien avec la COP21.

Voir le lien : http://france3-regions.francetvinfo.fr/champagne-ardenne/marne/reims/des-chercheurs-planchent-sur-les-questions-de-climat-847197.html

SOUTENANCE DE THÈSE

Justin ROUXEL a soutenu sa thèse le vendredi 27 novembre à 10h dans l'amphithéâtre 1 du campus de l'UFR Sciences Exactes et Naturelles
Titre : Conception et Réalisation de cellules photoacoustiques miniaturisées pour la détection de traces de gaz
Résumé
Le Jury de thèse :
Weidong CHEN, Professeur, Université du Littoral Côte d'Opale (LPCA), Rapporteur
Morvan OUISSE, Professeur, ENSMM Besançon (FEMTO-ST), Rapporteur
Emmanuel LE CLEZIO, Professeur, Université de Montpellier (IES), Examinateur
Alain GLIERE, Ingénieur - Chercheur(HDR), CEA Grenoble (LETI), Encadrant CEA
Virginie ZENINARI, Professeur, Université de Reims (GSMA), Directrice de thèse
Bertrand PARVITTE, Professeur, Université de Reims (GSMA), Directeur de thèse

REMISE DE LA MÉDAILLE DE BRONZE DU CNRS À PANYAOTIS LAVVAS

Mercredi 25 novembre, Panayotis Lavvas a reçu la médaille de bronze 2015 du CNRS, par Nathalie Huret, chargée de mission de l'INSU, en présence du délégué régional CNRS Centre-Est et de la directrice adjointe de l'INP.

Voir le déroulé de la cérémonie

CONFÉRENCE DU PR. BERNARTH LE LUNDI 14 DÉCEMBRE À 14H30 (BU SCIENCES)

Le Pr. P. Bernath (University of Waterloo (Ontario) & Norfolk University (USA)) est invité au GSMA du 13 au 15 décembre 2015. Le Pr. Bernath est coordinateur des missions spatiales et des contrats (ACE satellite, NASA INFRARED ABSORPTION, NASA ASTRO SUPER EARTHS , Spectroscopy of hot gazeous media, Laser and Fourier Transform Spectroscopy of Transient Molecules...)

Conférence du Pr. P. Bernath : "MOLECULAR ASTRONOMY: COOL STARS and EXOPLANETS"

le lundi 14 Décembre à 14h30 dans la salle de la BU Sciences.

Pour en savoir plus

FILM DU LANCEMENT DE LA NACELLE CLIMAT

cnes

Le CNES a tourné un film sur le lancement de la nacelle CLIMAT dédiée à la mesure de gaz à effet de serre (méthane, dioxyde de carbone, vapeur d’eau) dans l’atmosphère terrestre.
Ce film a été projeté au Dôme du Climat du CNES, installé dans la cour du Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie durant la COP 21.
Le vol de la nacelle CLIMAT sous responsabilité scientifique du GSMA (G. Durry) a permis la mesure des principaux gaz à effet de serre dans la troposphère et la stratosphère terrestre (du sol à 35 km). La nacelle emportait des instruments du Laboratoire de Météorologie Dynamique (Polytechnique\CNRS), de l’Université de Francfort, de la Division Technique de l’Institut National des Sciences de l’Univers du CNRS ainsi que cinq spectromètres laser du GSMA. Le vol sous ballon stratosphérique de 100 000 m3 a eu lieu fin août 2015 à Timmins dans l’état de l’Ontario au Canada, dans le cadre d’un accord de coopération entre l’agence spatiale canadienne et le CNES (campagne scientifique « StratoScience 2015»).

Lancement et récupération de la nacelle CLIMAT