Directeur : Christophe CLEMENT
Professeur
Tél : 03 26 91 33 39
Mail : christophe.clement@univ-reims.fr

Directrice adjointe : Fabienne BAILLIEUL
Professeur
Tél : 03 26 91 82 01
Mail : fabienne.baillieul@univ-reims.fr

Bienvenue sur notre site !

L’unité de recherche « Résistance Induite et Bioprotection des Plantes » (RIBP - Equipe d’Accueil 4707) regroupe une cinquantaine de personnes dont 6 professeurs, 15 maîtres de conférences, 3 ingénieurs, 3 techniciens 1 secrétaire, ainsi que 22 personnes sous contrat (doctorants, post-doctorants, ingénieurs, techniciens).

Nos activités de recherche sont centrées sur la compréhension de l’immunité végétale depuis le début des années 1990. Avec le temps, nous avons construit une boîte à outils nous permettant d’évaluer l’état de défense d’une plante à différents niveaux d’organisation (moléculaire, cellulaire, organe, organisme). Aujourd’hui, nous poursuivons nos investigations fondamentales concernant le déclenchement de l’immunité végétale et nous développons des technologies visant à protéger les plantes cultivées contre les stress biotiques (maladies) et abiotiques (fluctuations climatiques). Notre stratégie consiste à stimuler préventivement les défenses de la plante. Pour ce faire nous utilisons 2 approches s’inscrivant dans le biocontrôle et basé sur (i) l’utilisation de bactéries bénéfiques et (ii) l’application d’éliciteurs, chacune d’entre elles nous permettant d’obtenir une tolérance/résistance vis-à-vis des stress étudiés. L’impact du réchauffement climatique, notamment de la sècheresse et de températures élevées, sur ces phénomènes est également étudié avec précision. Nous travaillons par ailleurs à caractériser le coût énergétique de cette immunité en étudiant le lien qui existe entre les défenses de la plante et la photosynthèse. En effet, le métabolisme carboné est le principal pourvoyeur d’énergie pour la plante et il est particulièrement sensible aux stress subis par la plante, qu’ils soient biotiques ou abiotiques.

Nous travaillons principalement sur la vigne et l’arabète mais également sur le colza, le blé et l’orge. Nous suivons les principales maladies affectant ces plantes. Par exemple, chez la vigne, nous nous intéressons à la pourriture grise, aux maladies du bois et au mildiou. Pour ce qui concerne les éliciteurs, nous nous sommes spécialisés dans les molécules amphiphiles, notamment les glycolipides. Les micro-organismes que nous utilisons sont des bactéries PGPR (Plant Growth Promoting Rhizobacteria) endophytes, notamment Paraburkholderia phytofirmans souche PsJN, ainsi que des souches de Pseudomonas que nous avons isolées du vignoble champenois.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !

Bonne visite !!

SEMINAIRES ORGANISES PAR RIBP