Module de travail 1 : Gestion de projet

Responsable : Université Reims Champagne Ardenne (URCA)

Manager du projet: Mathilde Courcy

Décrire comment se dérouleront les modalités d'organisation, de gestion et de mise en oeuvre envisagées pour une coordination efficace du projet.

Organisation MT

La coordination générale de ce projet sera assurée par l'Université de Reims Champagne Ardenne (opérateur chef de file) en étroite relation avec l'ensemble des partenaires opérateurs et associés, par la mise en place d'un comité de coordination. Cette gestion doit assurer, sous la responsabilité de l'URCA, la coordination administrative et financière du projet, notamment le secrétariat du Comité d'Accompagnement (convocations, consolidation du rapport d'activité transfrontalier, transmission des documents, élaboration des procès-verbaux,...) et la consolidation des certifications relatives aux déclarations de créance.

Sur la base d'éléments fournis par le comité de coordination, le Comité d'Accompagnement aura pour mission d'organiser le travail et de s'assurer que les actions mises en place sont les plus appropriées pour atteindre les objectifs.

L'URCA, interlocuteur privilégié de l'Equipe Technique et du Secrétariat Conjoint, doit veiller au respect des engagements des partenaires, des plannings et s'assure également de la mise en place des accords gérant la propriété intellectuelle des actions développées par les partenaires. Pour atteindre ces objectifs, différents outils et instruments de gestion seront mis en place.

Diagramme de Gantt

Organisation temporelle des différents modules de travail.

Le comité de coordination aura pour ambition de créer un réseau et des canaux de communication au sein du consortium du projet, mais également entre ce consortium et les acteurs de l'interrégion en charge des ressources naturelles en eau (gestionnaires des milieux naturels, collectivités territoriales, centres techniques et scientifiques...). L'ensemble de ce réseau pérennisera une véritable collaboration transfrontalière entre les acteurs, aussi bien sur les aspects techniques que de formation sur la problématique de la qualité des masses d'eau et de leur gestion. Une bonne coordination du projet doit permettre une grande collaboration entre les partenaires transfrontaliers mais aussi un transfert plus important des connaissances et compétences de part et d'autre de la frontière pour endiguer les éventuels déséquilibres existants et surtout associer de manière cohérente les actions de l'ensemble des utilisateurs-gestionnaires sur un continuum transfrontalier.
Ce MT de gestion se nourrira des éléments acquis au sein des MT liés à l'acquisition de nouvelles données (MT 3, 4, 5 et 6) et s'articulera de façon importante avec le module de communication (MT 2) pour le rayonnement du projet.

Banner Interreg