Dispositif pour accompagner le tutorat mixte

Pour engager le contrat de formation, une première réunion de la triade (EFS, tuteur terrain, tuteur ESPE), d’une durée maximum de 2h30, se déroule le plus tôt possible dans l’année et en tout état de cause avant le vendredi 6 octobre 2017. L’organisation institutionnelle et le cadrage de cette rencontre sont précisés dans le document Première rencontre en triade. Le lieu de la rencontre est laissé à la discrétion des tuteurs : ESPE ou autre composante universitaire, établissement ou école, visio…

Ce temps de travail engage les 3 personnes de la triade dans le dispositif du tutorat mixte. Les points qui suivent sont importants à traiter :

  • expliciter ce qui se joue dans ce tutorat mixte (le but commun à la triade, le but de chacun)
  • organiser le travail précisément entre les deux tuteurs avec l’EFS
  • définir les tâches, le rôle de chacun dans ce suivi
  • comprendre dans la triade les formes de l’accompagnement (visites, rencontres, entretiens…), les outils de formation et de validation (CR de visite, rapport de validation), les outils de communication (mails professionnels, téléphone). Préciser leur intérêt, leurs enjeux et leur utilisation.
  • préciser les attendus de chaque tuteur et de l’EFS lors des visites en classe, rencontres et échanges, dans l’entretien, dans les CR de visite…
  • analyser le profil de l’EFS, ses besoins, ses attentes
  • organiser la temporalité de l’accompagnement dans le stage et dans la formation à l’ESPE (visites, rencontres… quand ? qui ?...)
  • expliciter la procédure d’accompagnement renforcé et la procédure d’alerte

D’autres temps de rencontre en triade peuvent être envisagés dans l’année. Ils sont à gérer par les tuteurs de façon autonome selon les besoins du suivi.

Le suivi de stage

Dans le cadre du suivi du stage, chaque EFS bénéficie à minima de trois visites assurées par son tuteur terrain. Le tuteur ESPE ne se déplace pas dans l’école ou l’établissement de l’EFS (sauf sur demande du tuteur terrain suite à un constat de difficultés récurrentes de l’EFS, voir annexe 3).

Les tuteurs partagent l’ensemble des échanges qu’ils ont avec l’EFS (compte rendu, document de travail, production du stagiaire, etc.). Par exemple, lorsque le tuteur terrain effectue une visite et demande des éléments de conception à l’EFS, le tuteur ESPE est mis en copie du mail.

La répartition des visites se fait sur les deux semestres. Les visites s’inscrivent dans l’agenda du tutorat mixte en fonction des emplois du temps respectifs du tuteur terrain et de l’EFS, en tenant compte des calendriers scolaires et universitaires.

Le nombre de visites peut augmenter en fonction des besoins de l’EFS. Dans ce cas, le tuteur terrain pourra faire appel au tuteur ESPE pour une visite et à d’autres personnes ressources (exemple : conseiller pédagogique dans le 1er degré, chargé de mission dans le 2nd degré) en fonction des besoins de l’EFS.

Les tuteurs et autres intervenants préviennent le chef d’établissement ou le directeur d’école de leur visite. Il est souhaitable qu’ils le rencontrent au moins une fois.

Le compte-rendu de visite

Le compte-rendu de visite rédigé par le tuteur qui a effectué la visite est porté à la connaissance exclusive des deux tuteurs et de l’EFS. Il est envoyé à l’autre tuteur pour information et suivi de l’EFS. Le CR constitue une aide à l’auto-évaluation et à l’évaluation formative. Il facilite l’identification des acquis de l’EFS, il indique des marges de progrès et donne l’occasion de repérer des besoins en formation.

Toute visite réalisée auprès d’un EFS par une autre personne (CPC, chargé de mission…)

  • est fixée à l’avance avec l’intéressé et les tuteurs sont tenus informés.
  • fait l’objet d’un CR qui est envoyé à l’EFS et aux deux tuteurs.

En fin de semestre 3 et de semestre 4, les deux tuteurs se concertent afin de réaliser un bilan d’étape dans les 3 domaines de la formation (stage, cours et mémoire). Selon les disponibilités et les contextes, cet échange peut prendre la forme d’une réunion en présentielle ou à distance. Il est possible d’organiser une rencontre plus collective entre différents tuteurs ESPE et tuteurs de terrain pour travailler sur les différents suivis.

La validation du master

Dans le cadre de la validation du master : à la fin de chaque semestre, un avis sur la validation des EC concernés (EC 12.1 et 18.1), est émis à partir des éléments recueillis au cours du suivi et en conformité avec le référentiel de compétences. Un ²[3] est alors rédigé pour chaque EC.

Deux cas de figure :

Au cours du semestre,

  • seul le tuteur terrain a réalisé une ou plusieurs visites : le tuteur terrain rédige le rapport de validation et l’envoie conjointement au tuteur ESPE afin qu’il en prenne connaissance à l’adresse : espe-tutoratmixte.rapport@univ-reims.fr. Si le tuteur terrain propose une non validation de l’EC, il prend contact avec le tuteur ESPE pour échanger sur cette décision et se mettre d’accord. La signature des deux tuteurs est alors nécessaire sur le rapport de validation.
  • suite à une situation d’accompagnement renforcé ou une procédure d’alerte, si les deux tuteurs ont réalisé au moins une visite, ils rédigent ensemble (en présentiel ou à distance) le rapport de validation et le co-signent. Le tuteur ESPE envoie ensuite le rapport de validation à l’adresse : espe-tutoratmixte.rapport@univ-reims.fr

À la fin de chaque semestre et à la suite de la délibération du jury de master, ce rapport porté à la connaissance des services académiques. En cas d’ajournement de l’EFS au semestre 4, les deux tuteurs sont prévenus afin d’organiser et planifier une visite de rattrapage avant la date du second jury de master. Ils doivent prendre en considération la réalité du contexte professionnel (présence des élèves dans les lycées centre d’examen par exemple).

L’avis de la directrice de l’ESPE s’appuie sur les rapports de validation.

La titularisation

Dans le cadre de la titularisation : en cours d’année, les tuteurs terrain peuvent rendre compte à leur hiérarchie de l’évaluation de l’acquisition des compétences par l’EFS. Pour ce faire ils utilisent un document spécifique de l’Education Nationale : « le rapport intermédiaire ». Le contenu du rapport de validation peut être utilisé pour alimenter le contenu du rapport intermédiaire.

Suivi et évaluation du mémoire

Dans le cadre du suivi et de l’évaluation du mémoire : le tuteur ESPE est le directeur de mémoire, garant du suivi du processus de recherche. Le sujet de mémoire de master MEEF est en lien avec le métier d’enseignant ou de CPE. Le tuteur terrain apporte sa connaissance du milieu professionnel, pour faciliter le recueil de données et aider l’EFS dans la mise en relation entre le sujet du mémoire et la construction de ses compétences professionnelles. Il est tenu informé, par le tuteur ESPE et l’EFS, de l’avancement du processus de rédaction du mémoire au cours de l’année. « Dans le cadre des missions de l’ESPE en matière de recherche en éducation, l’autorité académique permet aux étudiants, aux stagiaires et aux chercheurs de recueillir des données dans les écoles et établissements scolaires de l’académie, dans le respect des règles de déontologie, d’éthique qui président toutes recherches dans les domaines concernés, et dans le respect des procédures. » (Extrait de la convention cadre URCA-Rectorat).

En début d’année, l’EFS envoie son travail d’étude et de recherche (TER) réalisé en M1 aux deux tuteurs. Les deux tuteurs accompagnent au besoin l’EFS dans la réorientation du sujet de mémoire initié en Master 1 en fonction du contexte de stage pour en garantir la faisabilité.

Les deux tuteurs constituent le jury de soutenance du mémoire de master.