Actualités

Agenda

Publié le 28 avril 2017

Entretien avec Caroline KELLER GRILOT (DU MEEF 1er degré)

Caroline KELLER GRILOT est étudiante fonctionnaire stagiaire à l'ESPE de l’académie de Reims. Enseignante à mi-temps dans l'Aube, elle a su mettre à profit un partenariat avec le Crédit Mutuel Enseignant : l'utilisation du numérique et de robots programmables au service de séquences de cours passionnantes. Rencontre avec une jeune professeure des écoles passionnée !

Expliquez votre parcours ? Comment êtes-vous arrivée à l’ESPE ?

Je suis actuellement inscrite en DU MEEF 1er degré à l’ESPE de l’académie de Reims après m’être réorientée suite à une reconversion professionnelle. Avant le concours, j’ai eu d’autres expériences professionnelles. J’ai tout d’abord travaillé dans un cabinet de recrutement où je réalisais des bilans de compétences, j’ai été ensuite formatrice à l’école de la 2e chance, pour finir par occuper un mi-temps en tant qu’AVS-co (ndlr : Auxiliaire de Vie Scolaire Collectif) dans une ULIS du collège de la Villeneuve (Aube).

Qu’est-ce qu’une Bee-Bot en quelques mots ?

Une Bee-bot c’est une abeille robot qui permet aux élèves de cycle 1 - début cycle 2 (de la maternelle à la primaire) de commencer à travailler sur la programmation informatique. C’est un robot en forme d’abeille assez intuitif avec 7 touches qui lui permettent d’avancer, reculer, tourner à gauche droite, marquer une pause, effacer sa mémoire et démarrer. La Bee-bot se déplace par pas de 15 cm.

Cet outil sert principalement à développer le sens de l’orientation, au repérage dans l’espace mais également au groupement d’objets, à l’apprentissage des chiffres, à l’apprentissage de l’alphabet, des couleurs, de la lecture… En fait, les possibilités sont très grandes.

Comment en êtes-vous venue aux Bee-Bots ?

J’ai découvert la Bee-Bot lors de ma semaine d’intégration à l’ESPE, à l’occasion d’une visite à Canopé. Je l’avais vu fonctionner sans pour autant me dire que j’allais un jour intégrer le numérique dans mes cours. C’est à l’occasion d’un cours à l’ESPE, site de Troyes avec Philippe Deblock, formateur en TICE (Ndlr : Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement), que j’ai découvert qu’on pouvait faire de la programmation informatique… à la maternelle. J’imaginais la programmation accessible uniquement à partir de la classe de seconde !

Comment a commencé votre travail sur ces petits robots ?

J’ai tout d’abord commencé à inventorier ce que je pouvais faire et le matériel nécessaire à l’utilisation d’une Bee-Bot. L’outil est principalement associé à un tapis quadrillé sur lequel l’abeille évolue par case. Je cherchais une thématique à explorer. Dans le commerce on trouvait des modèles avec les lettres de l’alphabet voire sur le thème de la chasse au trésor… Mais rien autour de l’univers des abeilles ! En plus, à l’époque de mes premiers travaux, nous nous dirigions vers le printemps ! J’ai trouvé mon inspiration dans l’album « Mélie » d’Isabelle Maquoy et Quentin Greban.

Racontez-nous l’univers de Mélie qui vous a inspiré :

C’est l’histoire d’une abeille appelée Mélie qui ne peut pas sortir de la ruche car elle est trop petite. Très envieuse de ses grandes sœurs qui partent butiner, elle n’a qu’une seule hâte : grandir ! Après l’attaque d’un ours, elle se retrouve un jour catapulté hors de la ruche où il va lui arriver de multiples péripéties : elle va rencontrer des personnages bienveillants mais également des prédateurs pour enfin découvrir une fameuse vallée renommée qu’elle fera découvrir aux autres abeilles.

Comment avez-vous construit vos cours ? Avez-vous créé du matériel vous-même ?

Oui, cet univers m’a beaucoup inspiré ! Finalement tous les éléments étaient là pour me permettre de construire un tapis de jeu thématique et des séquences variées avec différentes activités possibles. L’univers des abeilles me permettaient également de m’inscrire dans un projet plus global avec l’exploration du monde du vivant, le lien avec le vocabulaire spécifique. Avec mes élèves nous avons également regardé un documentaire sur les abeilles, réalisé des lectures sur le sujet en fin de journée (ex : les différents métiers des abeilles) et dégusté du miel.

Concernant le matériel, j’ai principalement réalisé 2 tapis de jeu (soit 1 par groupe de 7 élèves maximum), 2 lots de flash card (Ndlr : * Cartes comportant un visuel). Ces cartes permettent de modifier le tapis de jeu, de placer des éléments comme un prédateur à éviter (ours, oiseau, araignée comme dans le livre), une fleur à butiner ou une ruche à rejoindre en fin de séquence. J’ai également réalisé 2 supports « guide » pour le Professeur des écoles et l’ATSEM, 2 grilles de suivi pédagogique pour noter les réussites et les difficultés des élèves ainsi qu’un livret contenant les évaluations et la grille d’évaluation par élève.

Comment s’organise une séance avec les Beebots ?

J’organise ma classe avec 4 groupes de 7 élèves en atelier en position assise. Les groupes peuvent évoluer en fonction des besoins des élèves. J’évalue avec des groupes de niveau et j’organise des séances de remédiation pour que les élèves en difficulté puissent passer à l’étape suivante. La durée est de 40 minutes. Il y a 7 activités en tout : présentation de la Beebot, entrer une programmation pour aller d’un point A à un point B, rentrer dans la ruche en évitant seulement les prédateurs, butiner toutes les fleurs – rentrer dans sa ruche tout en évitant les prédateurs, la course des fleurs (pour programmer un chemin optimal afin d’engranger un maximum de fleurs), comprendre et traduire un déplacement par une suite de symboles, utilisation de la Blue-bot (le modèle connecté de la Bee-Bot, réservé aux grandes sections).

Comment s’est passé l’initiation aux Bee-Bots dans vos classes ?

J’ai des classes de petites, moyennes et grandes sections, j’ai ainsi pu constituer des activités pour tous les niveaux. La prise en main dépend d’un élève à l’autre, c’est pourquoi, au sein d’une classe, je constitue des groupes de niveau au bout de la 2e activité, cela permet de ne pas faire impatienter certain-e-s d’entre eux ou de permettre aux autres de garder confiance en recommençant l’exercice si besoin. Ma règle principale est : même si on se trompe, on a toujours le droit de recommencer.

Quelles compétences sont travaillées avec ces outils ?

En reprenant les grilles de programme Educscol, j’ai relevé beaucoup de compétences pouvant être développées grâce aux séquences mises en place comme : construire des outils pour structurer sa pensée (rang, position), construire les 1ers savoir-faire avec rigueur, se repérer dans l’espace, se situer par rapport aux objets, repérer sa droite et sa gauche, décrire l’espace, utiliser un vocabulaire usuel, se déplacer, … Et ce n’est pas exhaustif !

Si la compétence concernant la programmation informatique n’était pas encore dans leur livret scolaire, j’ai édité pour chacun d’entre eux un « Diplôme de Bee-Bot – abeille robot qui intègre la programmation numérique ». Je souhaitais leur valider symboliquement cette compétence numérique.

Est-ce que les Bee-bots vous inspirent d’autres projets ?

Je ne suis pas arrivée au bout de tout ce que j’avais prévu je suis toujours très ambitieuse et je vise très haut.

Néanmoins, le fait d’être en formation à mi-temps à l’ESPE m’a permis de découvrir cet outil et de me lancer dans un projet passionnant. Certes, j’ai investi beaucoup de temps dans la préparation du matériel et la construction des activités mais c’est un réel plaisir et c’est toujours du temps de gagné par la suite.

Quels conseils donneriez-vous à vos collègues ?

Profitez de votre année de fonctionnaire stagiaire à mi-temps pour vous enrichir au maximum et prendre des idées… échanger entre collègues tant à l’ESPE que sur le terrain à l’école. C’est toujours un gain de temps par la suite. Si vous n’avez pas le temps de réaliser le projet immédiatement, notez-le pour la suite. De mon côté, j’ai un fichier avec des outils en attente que je compte bien développer un jour !

Relecture : Pierre Masson (ESPE)

Avec le soutien du Crédit Mutuel Enseignant

Ressources pédagogique de l'ESPE

Ressources pédagogiques

Les enseignant.e.s de l'ESPE vous proposent quelques ressources à consulter librement (de l'école et/ou de ses partenaires)

Abonnement à la liste de diffusion de l'ESPE

Liste de diffusion (inscription)

Déjà plus d'un millier d'abonné-e-s !


L'ESPE fait partie du réseau des ESPE

L'ESPE de l'académie de Reims (au sein de l'Université de Reims) fait partie du réseau national des 33 ESPE.
Site officiel : www.reseau-espe.fr