Master Droit public

PARCOURS : Spécialistes de l'intégration communautaire et de la politique européenne de voisinage

Domaine : Droit, Economie, Gestion

Localisation : Reims

Régime(s) de formation : Formation initiale / Formation continue

Présentation

Le Master Droit public s'articule en une première année qui reste généraliste dans la présentation des diverses matières du droit public et une deuxième année plus ou moins spécialisée selon les parcours-types.

Au cours de la première année, les étudiant.e.s peuvent effectuer des choix, en fonction de leurs goûts et de leurs perspectives professionnelles.

Les axes scientifiques et professionnels prioritaires du Master 2 aspirent à offrir aux étudiant.e.s une bonne connaissance de la gouvernance et des enjeux de l’Union européenne, des Etats membres et des défis pour les pays candidats à l’adhésion à l’UE ; fournir une bonne compréhension des processus et des problèmes contemporains ainsi que des politiques européennes dans leur ensemble ; leur exposer les conditions économiques, financières et sociales d'une entrée de ces pays dans l'U.E. et en analyser les conséquences sur ces sociétés et leur fonctionnement ; les informer sur le processus de démocratisation de l'espace public des sociétés du voisinage de l’U.E., en privilégiant la place et le rôle de la société civile et les bouleversements institutionnels intervenus depuis 1989 et qui se poursuit encore aujourd'hui ; leur offrir la maîtrise de la politique de voisinage de l’Union Européenne et de ses révisions à la lumière des développements récents dans les zones du partenariat à l’Est et au Sud (voir la zone MENA).

Depuis 2007, existe un diplôme conjoint de Master « Spécialistes de l’intégration européenne et de la politique européenne de voisinage » avec l’Université Matej Bel (UMB) de Banska Bystrica (Master mention « Relations internationales », spécialité « Relations internationales et Etudes européennes ». Les modalités de partenariats sont basées sur un échange d’enseignants et d’étudiant.e.s des deux spécialités. Une Commission bilatérale composée de deux membres de chaque spécialité coordonne les activités du programme d’étude, une fois par semestre. La sélection des candidats au programme d’étude commun est réalisée par une commission composée de membres de l’équipe pédagogique de chaque spécialité. Les étudiant.e.s suivent un parcours déterminé de concert par les deux parties, qui est sanctionné par la réalisation d’un mémoire donnant lieu à soutenance devant un jury composé de membres de chaque équipe pédagogique. Un jury commun composé de membres des deux jurys des spécialités nomme les étudiant.e.s ayant satisfait à l’ensemble des examens. Le diplôme conjoint, reconnu en France et en Slovaquie, est remis par l’URCA et l’UMB.

Compétences acquises à l’issue de la formation :

La formation aspire à rendre l’étudiant.e autonome dans ses futures fonctions : le titulaire de ce diplôme étant opérationnel pour intervenir dans des services européens ou internationaux sur des activités de conceptions de projets transfrontaliers.

Il maîtrise le montage de partenariats européens ou au sein de services de documentation ou de veille, il détient les outils de gestion de connaissances sur des thématiques européennes et de politique de voisinage.

Dans le cadre d’une activité de gestion de projets européens, il est capable de formaliser le projet, d’identifier les partenaires transfrontaliers, de réaliser les montages financiers requis, de cadrer le projet et d’informer ses instances de son avancée, d’assurer sa réception et de rédiger les comptes rendus d’exécution. Selon son positionnement et sa structure de rattachement, il est à même de réaliser l’ensemble des tâches requises, ou une partie de celles-ci.

Dans le cadre d’une activité de veille documentaire ou stratégique, le titulaire du diplôme est capable de rédiger des notes de synthèses ou toutes autres productions écrites visant une aide à la décision. Il est formé à la rédaction de notes d’orientation politique pouvant soutenir la décision ou l’une des étapes de celle-ci. Il peut également représenter son institution de rattachement et défendre, arguments à l’appui, la position de celle-ci, détenant de bonnes notions de techniques de négociation et de gouvernance multi-niveaux. Il est également compétent pour rédiger des études socio économiques spécialisées dans une dimension européenne (euro régions, politique communautaire, politique de voisinage, etc.). De même, il est apte à intervenir dans les phases de conception ou dans la rédaction d’études préalables - dans le cadre d’une aide à la décision - et dans des phases de production ou de mise en œuvre pour l’organisation de manifestations ou autres évènements. Il maîtrise toutes les compétences nécessaires en matière d’organisation et de coordination.

Dans le domaine, de la communication, il sait assurer le reporting de son activité (régulièrement lorsqu’il s’agit de la gestion d’un projet) auprès de ses commanditaires. Il sait conduire des groupes de travail, dont il garantit la production. Il est en mesure de présenter le résultat de ses investigations en cas de production d’études.

Enfin, dans le cadre de l’organisation d’évènements, il peut s’occuper de l’organisation scientifique, de la mobilisation des partenaires et de l’invitation des orateurs, des synthèses thématiques utiles et des relations presse, de la conception de dossiers de presse et de l’organisation de conférences de presse.

Modalités d’enseignement :

La formation s’effectue exclusivement en présentiel. Un stage de trois mois, de préférence à l’étranger, doit par ailleurs être réalisé.

Stages et projets tuteurés :

Un stage est proposé en M1, il dure quelques semaines et a lieu entre avril et juillet.

Au cours de la 2ème année, chaque étudiant.e est astreint à la réalisation d’un stage professionnalisant sur une durée fixée de trois mois (possibilité d’alternance), en France ou à l’étranger.
De même, chaque étudiant.e suit un module de 25h portant sur la gestion de projets. Dans le cadre d’un travail d’équipe, un projet concret est mené en cours d’année. L’un des derniers projets a consisté à créer de toute pièce des jeux de société à destination du jeune public, dont l’objectif principal visait à la vulgarisation des connaissances sur l’Union européenne (historique, valeurs, etc.) sous une forme ludique.

Stages et projets occupent une place importante au sein de la formation, puisque le stage est crédité de 8 ECTS (coefficient 80) et le module de gestion de projets de 2 ECTS (coefficient 20).
Dans le cadre d’un module méthodologique dédié au stage, les étudiant.e.s bénéficient de conseils visant à les sensibiliser, en amont de la mise en situation, sur les éléments saillants à faire ressortir dans la présentation écrite de leur expérience professionnelle. De même sur la recherche de stage à proprement dite, sur les outils et les techniques à mobiliser en ce sens, sur l’entretien préalable, etc.

Modalités d’admission :

  • Pour entrer en M1 :

Les modalités relatives aux inscriptions en Master 1 sont disponibles sur le lien suivant :
http://www.univ-reims.fr/portail-master.

  • Pour entrer en M2 :

Pour tout renseignement, merci de contacter la scolarité (voir dans la rubrique contact).

  • Vous êtes de nationalité étrangère :

Les modalités relatives à l’admission des étudiants étrangers sont disponibles sur le lien suivant : http://www.univ-reims.fr/etudiants-internationaux
Pour plus d’informations, vous pouvez également envoyer un e-mail : etudiants.etrangers@univ-reims.fr

Prérequis obligatoires :

Pour le M1 : être titulaire d’une L3 ou équivalent (180 crédits ECTS).
Pour le M2 : être titulaire d’un M1 (240 crédits ECTS).

Mentions de Licence recommandées :

  • Licence Droit

Prérequis recommandés :

Pour suivre cette formation dans de bonnes conditions, il est recommandé d'avoir suivi un cours ou un cursus d’études européennes. Une mise à niveau sur certains aspects juridiques (lectures) peut être souhaitable en fonction du profil antérieur des candidats.

Pour le Master 2, il faut être titulaire d’un Master 1 ou d’un diplôme équivalent ou pouvoir justifier d’une expérience professionnelle en rapport avec la formation.

Poursuites d’études envisageables :

Une proportion non négligeable d’étudiant.e.s diplômés souhaitent poursuivre leur formation sur les questions européennes et optent pour la réalisation d’un travail de recherche dans le cadre d’une thèse.

Dans les Etats de l’Europe centrale et orientale notamment, la possession d’un doctorat améliore en effet de façon significative leur employabilité. Les domaines disciplinaires concernés sont principalement les sciences politiques, le droit et les relations internationales.

Débouchés :

Le Master vise en particulier à former des spécialistes aptes à accompagner le processus d'intégration des pays candidats à l’entrée dans l’U.E. d’une part, et d’association de ceux concernés par l’offre de voisinage de l’autre pour tout ce qui concerne les aspects juridiques, économiques, sécuritaires et politiques, par exemple en matière de Droits de l'Homme, d'expertise démocratique, de réforme législative et réglementaire… liés à l'acquis communautaire d’un côté et aux principes fondateurs et valeurs démocratiques de l’U.E. de l’autre.

Les appellations des métiers occupés sont souvent génériques de type : « chargé de mission Europe » ou « chef de projet Europe », ou encore « chargé d’étude» ou encore « conseiller ou gestionnaire de projet ». Ces emplois font référence à des méthodologies génériques (par exemple « gestion de projet », « veille documentaire et stratégique »), et des fonctions de conseil (« consultant en politiques européennes », etc.) liées aux spécificités du contexte européen, du voisinage européen et celui des relations extérieures de l’UE. L’insertion professionnelle se réalise essentiellement auprès d’acteurs publics nationaux, européens ou de collectivités territoriales (conseil régionaux) voire d’organisations internationales.

Les grands groupes privés sont aussi intéressés par ce type de compétences pour orienter leur stratégie sur une dimension européenne et extra-européenne (avec les pays destinataires de la politique européenne de voisinage).

Codes ROME : K1401 ; K1903 ; K1404.
Le ROME est le répertoire des métiers et d’emplois de Pôle Emploi.

Insertion professionnelle : information à venir.

Pour en savoir plus sur l'orientation et l'insertion professionnelle :

Mission Orientation du Service d'Accompagnement des Etudiants (SAE)

Pour tout renseignement sur la scolarité :

Coordonnées des scolarités de l'URCA

Pour tout renseignement sur la formation continue et l’insertion professionnelle :

Vous avez de l'expérience et/ou un parcours de formation à valoriser ? Des procédures de validation des acquis sont possibles pour vous permettre d'accéder à la formation ou pour valider le diplôme. Pour plus d’informations, vous pouvez envoyer un e-mail à vae@univ-reims.fr.

Pour en savoir plus sur les relations internationales à l'Université :

Direction des Relations Extérieures et du Développement International (DREDI)

Partir à l'étranger

Lien vers les associations étudiantes :

Associations étudiantes

Sous réserve de modifications et d’ouverture